Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 4 min de lecture 8 Commentaires

Oui, c'est le meilleur moment pour désinstaller Facebook

Facebook est en pleine tourmente. Suite aux révélations de l’affaire Cambridge Analytica, l'entreprise de Mark Zuckerberg connaît peut-être sa véritable première crise. Ce scandale s'ajoute à d'autres problèmes rencontrés par le réseau social ces dernières années. Le moment parait donc opportun pour quitter Facebook et supprimer l'application de son smartphone.

Oui, c'est le meilleur moment pour désinstaller Facebook. Je ne suis pas le seul à le penser. Le co-fondateur de WhatsApp conseille la même chose. L'année dernière, Chamath Palihapitiya, ancien directeur du développement du trafic, avait aussi expliqué ses craintes et d'autres ex-dirigeants ont aussi exprimé leurs regrets : Sean Parker, Justin Rosenstein et Roger McNamee.

Le scandale Cambridge Analytica ne fait ainsi que renforcer mon opinion sur le réseau social qui petit à petit a perdu la relation avec ses utilisateurs et l'objectif premier de la plateforme. L'affaire constitue donc une raison supplémentaire de désinstaller Facebook de son smartphone pour le moment.

Cambridge Analytica, la goutte qui fait déborder le vase

Pour ceux qui l'ignorent et n'ont pas suivi le cas, Cambridge Analytica est le nom de cette société accusée d'avoir accédé illégalement aux informations de plus de 50 millions de comptes Facebook 2014 et 2015 afin d’influencer les votes des électeurs américains en faveur de Donald Trump. Les autorités américaines devraient ouvrir une enquête officielle sur le réseau social et Mark Zuckerberg a été invité à s'expliquer devant le Parlement européen.

Si Facebook se défend pour le moment en se disant "scandalisé d'avoir été trompé" par l'utilisation des données de ses utilisateurs par Cambridge Analytica, l'entreprise vit une crise sans précédent avec un titre qui a perdu 6,8% rien que durant la journée de lundi, soit presque 30 milliards de dollars en quelques heures. Pourquoi une telle chute ? Tout simplement car les investisseurs sont inquiets sur les suites de cette affaire et sur une plus forte régulation de ses activités par les autorités dans plusieurs pays, particulièrement en Europe. 

unpacked 2016 002
Mark Zuckerberg à l'occasion de l'événement Galaxy Unpacked en 2016 pour la présentation des Galaxy S7 et S7 edge. © ANDROIDPIT

La controverse Cambridge Analytica n'est évidemment pas la seule raison de ma désaffection pour Facebook. La polémique autour de la désinformation et des "fake news" ou encore de l'influence de la Russie sur le service du réseau social (les Etats-Unis ont révélé que des pubs ont été créées par des agents russes sur Facebook pour influencer l'élection américaine de novembre 2016) me font penser que Facebook doit faire du ménage et réorganiser son service pour récupérer la confiance de ses utilisateurs. Quitter le service permettrait ainsi à Facebook de prendre conscience de l'importance de ses utilisateurs et d'éventuellement réaménager son réseau social. 

Votre smartphone ne s'en portera pas plus mal

Désinstaller Facebook permettra aussi à votre smartphone, si puissant soit-il, de gagner encore plus au niveau des performances. C'est un secret de polichinelle. L'appli Facebook pour Android est devenue monstrueuse au cours des dernières années. Haute consommation en mémoire vive, toujours actif en second plan, demande d'autorisations à n'en plus finir et, le pire de tous, la consommation en données mobiles sont d'autres raisons de désinstaller l'application.

En quittant Facebook, les utilisateurs de smartphones sous Android pourraient même gagner jusqu’à 20% d’autonomie supplémentaire. C'est en tout cas ce qu'avaient prouvé nos confères d'Android Central mais aussi de Tech World Zone avec leurs tests. 

Au final, quitter Facebook à l'heure actuelle est le meilleur avertissement que les utilisateurs peuvent faire au réseau social, y compris s'ils l'apprécient. Cette décision peut ne pas être définitive et en cas d'efforts de la part des équipes de Facebook je suis prêt à reconsidérer ses services. Cher Mark Zucekerbeg, je ne vous dis donc pas au revoir, mais plutôt à bientôt j'espère.

Pouvez-vous vivre sans Facebook ? 

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Oh que je jubile de ce qui leur arrive... Même si un autre réseau ne changera rien à la problématique. C'est le concept même du réseau social qui crée ces dérives...


  • Les avis sont pour le moins partagés.
    C'est sans doute en tous cas le meilleur moment pour ceux qui voulaient déjà le faire avant ce nouveau scandale.


  • n'importe quoi, il faut supprimer Google, Yahoo, et tous les autres service aussi alors..


  • Facebook c'est de l'histoire ancienne pour moi ! d'ailleurs mon smartphone et moi nous nous portons on ne peut mieux depuis


  • Luna depuis 6 mois Lien du commentaire

    Non il n'est plus possible de quitter Facebook, il est devenu le mémorial de nos morts.


  • "Quitter le service permettrait ainsi à Facebook de prendre conscience de l'importance de ses utilisateurs et d'éventuellement réaménager son réseau social."

    Demander aux utilisateurs de s'infliger une sanction en abandonnant ce qu'ils ont du choisir consciemment et volontairement est comparable, à mon avis, à demander à une victime de s'infliger une sanction plutôt que de la demander pour le coupable.

    En clair, c'est le monde à l'envers. Au contraire, il m'apparaitrait plus naturel de vouloir sanctionner le coupable que les victimes (plus ou moins regardantes et consentantes)
    Bien évidemment, le premier soin à apporter aux utilisateurs victimes plus ou moins à leur insu c'est déjà de leur faire comprendre de quoi il retourne quand on fait le choix d'utiliser n'importe lequel de ces réseaux sociaux, c'est pour moi, d'abord une question de lucidité et d'éducation.

    Comme le dit Skyrail, il faudrait d'abord développer le sens critique des personnes intéressées avant qu'elles ne prennent une décision qui les engagent bien plus qu'elles veulent le croire.


  • On trouvera toujours une raison.
    Et une fois qu'on aura cassé le jouet, on recommencera la même chose avec un truc qui fait la même chose.
    Tout ça à cause de quelques gens qui veulent faire marcher le monde à leur avantage, en vous exploitant sans scrupules?
    Vous n'êtes pas obligé de dévoiler tout de vous sur le réseau social, et encore moins de vous laisser influencer par ce que les autres racontent.
    Le sens critique, chacun en a, et ça se développe.

Articles recommandés