Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

7 partages 1 commentaire

Pourquoi le marché des drones se tourne de plus en plus vers le monde pro

En dépit de sa relative jeunesse, le marché des drones est un marché ultra-concurrentiel auquel se mêlent de très nombreux fabricants. Si ce dernier n'était occupé au départ que par quelques acteurs, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Dans cette lutte sans merci, les fabricants et constructeurs semblent avoir trouvé un nouvel eldorado qui pourrait régler leurs problèmes : le monde professionnel.

Le marché des drones grand public ultra-concurrentiel

Le marché des drones est apparu très récemment. Si seuls quelques fabricants étaient présents à ses débuts, la donne a rapidement changé. Le dernier IFA de Berlin en était la preuve avec de nombreux stands dédiés au secteur. Aux constructeurs de drones se sont aussi ajoutés des fabricants de smartphones, comme Xiaomi, ou d'autres marques telles que GoPro, à l'équation. 

Le marché est devenu moins profitable en raison de la guerre des prix

Mais bien que relativement jeune et assez florissant, le marché des drones grand public n'est pas aussi rose qu'on pourrait bien le croire. Ces derniers mois, plusieurs fabricants de drones de loisir ont rencontré de graves problèmes. C'est le cas de Lily Robotics, cette start-up prometteuse lancée en 2015 dont l'objectif était de lancer un drone "autonome" capable de suivre et de filmer en HD son propriétaire en mouvement grâce au GPS. Finalement, après deux ans d'attente et des dizaines de millions de dollars investis, le projet fut définitivement arrêté sans avoir produit le moindre appareil. Plus récemment, c'est Parrot, une des stars du marché, qui a annoncé au début de l'année 2017 le licenciement de 290 salariés sur les 1080 que compte l’entreprise. 

AndroidPIT dji phantom 4 pro 6744
Le DJI Phantom Pro 4 constitue la limite des drones grand public. © AndroidPIT

La principale cause à cette situation est que le marché est devenu moins profitable en raison de la guerre des prix que se sont lancés les différents concurrents sur le marché. Le principal responsable de cette bataille des prix n'est d'autre que l'entreprise chinoise DJI qui est arrivé sur le marché avec des tarifs particulièrement agressifs. Devant cette situation, la plupart des protagonistes du marché ont alors décidé de se tourner vers le monde professionnel et sur les services commerciaux. Les drones sont en effet des outils stratégiques pour certains métiers.

Le monde professionnel : une clientèle plus pérenne et plus rémunératrice

La décision est logique. D'après PwC, le marché des services fournis par des drones pourrait atteindre 115 milliards d'euros en 2020, principalement dans le bâtiment, l'agriculture et la sécurité. DJI, Yuneec ou encore Parrot tentent donc d'investir ce terrain le plus rapidement possible en créant des modèles orientés pour les besoins des professionnels. 

Les drones peuvent en effet désormais intégrer différents types de capteurs utiles pour recueillir des informations :  terahertz (ondes électromagnétiques) pour l'inspection d'ouvrages, lidar (télédétection par laser) pour la modélisation 3D ou la topographie, multispectral ou hyperspectral pour l'agriculture, infrarouge thermique pour l'analyse des bâtiments.

Le marché des services fournis par des drones pourrait atteindre 115 milliards d'euros en 2020

Le MWC 2017 n'a fait donc que confirmer cette tendance. DJI, l'une des rares marques à avoir fait le déplacement à Barcelone, a profité du salon pour annoncer ses nouveaux drones dédiés aux professionnels. La tête d'affiche est incontestablement le Matrice 200, le premier drone professionnel pour des missions industrielles. Concrètement, il s'agit d'un drone ultra résistant conçu pour évoluer dans les airs dans n'importe quelle condition extérieure (pluie, vent, neige...). Pour ce faire, la firme chinoise a équipé son engin de quatre moteurs, de capteurs et d'électronique en tout genre et l'a fait certifié IP43 pour évoluer par mauvais temps. Il est ainsi possible d'utiliser l'appareil dans de nombreux domaines et pendant 30 minutes de vol. 

Ce type de drones est largement plus cher que des drones grand public. Même si DJI n'a communiqué aucun tarif pour le moment, son dernier drone devrait être en compétition avec des modèles de Yunec qui coûtent entre 5000 et 18 000 euros.

AndroidPIT dji matrice 200 6716
Le DJI Matrice 200 est conçu pour les besoins du monde professionnel. © AndroidPIT

L'analyse des données : le prochain eldorado des fabricants

Cependant, le monde professionnel ne se résume pas uniquement aux drones. Une bonne partie de la valeur ajoutée proviendra très prochainement non pas des drones eux-mêmes, mais bien du traitement et de l'analyse des informations recueillies durant leur vol. Le drone ne sera en effet qu'un outil de recueil des données grâce aux capteurs qu'il embarque. Ces données pourront ensuite être compilées puis analysées comme elle le sont avec le Big Data pour élaborer de nouveaux modèles ou prendre certaines décisions.

Et vous, avez-vous déjà utilisé des drones dans le cadre de votre travail ? Faites-nous part de vos commentaires.

7 partages

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

  • Pas facile de trouver une question motivante dans un domaine qui évolue si vite (sans jeu de mots.. ou avec, c'est selon !)
    Dans ce marché ouvert depuis pourtant très peu de temps voir les principaux intervenants chercher une spécialisation liée aux services pour les professionnels montent un réalisme certain.
    En fait, ils s'adaptent comme les fabricants de smartphones en s'emparant de marché plus petit en quantité (qu'ils délaissent aux producteurs chinois) mais plus rémunérateur par le service apporté en sus, un classique en somme !

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations