Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

3 min de lecture 7 partages Pas de commentaire

Virus HummingBad : est-il si dangereux et faut-il se méfier ?

Un nouveau malware Android du nom de HummingBad, aussi connu sous le nom de Shedun, sévit depuis quelques mois. Mais est-il si dangereux ? Nous avons discuté avec un expert en la matière pour avoir plus d'informations, et nous vous donnons des conseils pour vous protéger contre les malwares.

Différentes sources parlent du nombre grandissant de dispositifs Android infectés par le malware HummingBad. Check Point parle de 10 millions de dispositifs infectés, Lookout souligne qu'il y a eu une augmentation importante des infections durant les quatre dernières semaines. Mais faut-il être préoccupé par ce virus ?

HummingBad : que fait ce malware ?

HummingBad est un rootkit qui se loge dans le système, et qui permettrait à des personnes malintentionnées un accès rooté au smartphone de ses victimes. Le malware installe des applications en arrière-plan et permet à ses développeurs de gagner de l'argent. Comment ? En vous faisant cliquer sur des publicités, sans que vous vous en rendiez compte. Par conséquent, le logiciel malveillant augmente votre consommation de data et réduit l'autonomie de votre batterie.

Selon un rapport de Checkpoint [PDF, 1MB], 90 % des appareils affectés fonctionnent sous Android 4.4 KitKat ou plus récent. Dans la liste des régions touchées, les pays européens sont encore assez épargnés.

eset thomas uhlemann quer
Thomas Uhlmann: « HummingBird [a encore] peu d'importance pour les utilisateurs en Europe centrale. »© ESET

Un risque peu élevé en Europe

Nous avons demandé à des entreprises spécialisé en sécurité quel était le niveau de menace et si elle était réelle. Thomas Uhlemann, spécialiste en sécurité et évangéliste à ESET, explique :

« Technologiquement HummingBad constitue une menace pour les appareils Android. Cependant, nous ne pouvons pas vraiment voir une augmentation significative des infections. Comme le montre les captures d'écran de www.virusradar.com (voir ci-dessous), les chiffres sont assez consistants, avec des pics à 2 / 3 % au Yémen ou 2 % ou moins au Tadjikistan, en Afghanistan et au Népal. Les logiciels de protection, tels que ESET mobile Security pour Android, devraient déjà protéger contre l'infection depuis Septembre dernier. »

Hummingbad Trend June July2016
Le taux d'infection par HummingBad n'a pas changé selon ESET. © ESET

HummingBad : comment éviter les malwares ?

L'expert conseille de toujours installer des applications disponibles sur Google Play, ou du moins à partir de sites Web de confiance.

Une autre astuce consiste à étudier attentivement les critiques des applications du Play Store avant de les installer. Les applications dignes de confiance se distinguent par les nombreuses critiques positives qu'elles reçoivent et par des notes proches des cinq étoiles.

Hummingbad WorldMap June July2016
La prolifération de HummingBad est gérable. © ESET

La prolifération du malware est-elle gérable ?

Si un smartphone a été touché par le malware HummingBad, il est déjà trop tard, car le virus a déjà eu un accès root au smartphone. Autrement dit, la garantie, les niveaux de sécurité et davantage sont perdus et aucun retour en arrière n'est possible. Une simple suppression du trojan n'apporte malheureusement rien.

Dans le pire des cas, il faudrait changer et réinstaller le firmware du téléphone, Dans notre article sur les meilleures ROMs personnalisées, vous trouverez des solutions au cas où votre appareil aurait été touché par le malware.

Article traduit de Eric Herrmann pour AndroidPIT.de

7 partages

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations