Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 1 commentaire

LinkedIn a violé la loi de protection des données de 18 millions de personnes

LinkedIn, le réseau social orienté vers les relations de travail, a violé les lois de protection des données avec quelques pratiques irrégulières. Et les chiffres ne sont pas négligeables, puisqu'il a utilisé 18 millions d'adresses électroniques qui n'appartenaient pas à son réseau pour créer des publicités Facebook. Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis plus surpris....

Il ne se passe pas une semaine sans que des nouvelles en lien avec les géants de la tech ne viennent faire la une des journaux. La plupart du temps, il s'agit de mauvaises pratiques liées à l'utilisation des données, ou enfreignant directement la loi. Cette fois, c'est LinkedIn qui l'a fait...

Facebook 08
Même si ce n'est pas directement, Facebook est toujours dans l'œil du cyclone. © Shutterstock

Selon le rapport de la Commission européenne qui réglemente le RGPD (Réglement Général sur la Protection des Données), LinkedIn a utilisé 18 millions d'emails d'utilisateurs n'appartenant pas à son réseau social pour créer des annonces personnalisées sur Facebook. L'enquête a débuté à la suite d'une plainte déposée par un utilisateur en 2017 auprès de la Commission irlandaise de protection des données (DPC). Après un audit, le DPC a contraint LinkedIn à supprimer ces e-mails et à ne plus utiliser ces méthodes moins "propres".

LinkedIn a déclaré ce qui suit : "Nous apprécions l'enquête de la Commission sur une plainte concernant notre campagne publicitaire, et nous coopérons pleinement. Malheureusement, les procédures strictes que nous appliquons à la confidentialité des données n'ont pas été appliquées, et nous nous en excusons. Nous avons pris les mesures appropriées et nous veillerons à ce que cela ne se reproduise plus".

Scandale, oui... mais sans amende.

Malgré la violation de la protection des données de ce grand nombre de personnes, LinkedIn va se débarrasser d'une énorme amende. Pourquoi est-ce que c'est comme ça ? C'est parce que tout cela s'est produit en 2017, avant l'entrée en vigueur de la RGPD en mai 2018, de sorte que la Commission européenne n'a pas la capacité d'imposer une amende à la société. Ce qui n'est pas clair, c'est d'où LinkedIn a reçu cette énorme quantité de courriels...

En avez-vous aussi assez de ces activités irrégulières des grandes entreprises ?

Source : Teccrunch

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • HFE depuis une semaine Lien du commentaire

    Pas d'amende et pourquoi ?. Trahir la confiance est très grave et mérite un sanction très lourde...

Articles recommandés