Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Les 4 plus grands échecs technologiques de 2019

Les 4 plus grands échecs technologiques de 2019

La décennie des téléphones mobiles touche à sa fin - la force motrice de la prochaine décennie technologique sera les objets connectés. Comme toutes les espèces en voie de disparition, les smartphones ont connu une étrange floraison au cours des derniers mois, et il y a eu de gros échecs. Nous avons rassemblé pour vous les "meilleurs" glissades de l'année dernière. Et ce n'est pas seulement pour les smartphones.

Prologue : le problème de la saturation des marchés

Je me souviens encore de ce que ressentait AndroidPIT et de sa croissance à l'époque. Il y avait quelque chose de nouveau à rapporter presque chaque jour - et tout était passionnant.

Ce n'était pas un miracle non plus. Le logiciel Android lui-même avait l'air effrayant. Android n'avait pas de directives graphiques pour le développement d'applications - et c'est ce à quoi elles ressemblaient. On était content quand la résolution de l'écran est passée de 180 ppi (par exemple sur le HTC Dream) à 265 ppi (sur le Motorola Milestone), car on pouvait encore voir clairement les différences. Souvenez-vous : certains des premiers smartphones Android avaient un écran résistif au lieu d'un écran capacitif. Dans ce cas, ce n'est pas la tension électrique de la peau qui est utilisée, mais la pression ferme du doigt pour émettre la commande.

Aujourd'hui, c'est différent. Il n'y a plus de mauvais smartphones tant qu'ils sont achetés légalement ici en Europe. Même pour un prix d'environ 250 €, vous pouvez acheter un téléphone qui vous fera pleurer de joie lorsque vous le comparerez à un appareil d'il y a trois ou quatre ans.

C'est une terrible nouvelle pour les fabricants. Quels étaient ces moments où de nouveaux widgets météo étaient annoncés et où la communauté technologique était remplie de joie parce que tout était si joliment animé ? Tout est différent maintenant. Aujourd'hui, les fabricants doivent compter sur des acheteurs réguliers ou espérer qu'ils feront d'une manière ou d'une autre partie de la sélection des entreprises de téléphonie. Mais sans investissement financier, rien n'est possible chez les fournisseurs de téléphonie mobile - y compris chez Amazon.

Il reste donc à faire des expériences et à espérer que, d'une manière ou d'une autre, vous obtiendrez quelque chose de bien. D'ailleurs, cela ne s'applique pas seulement aux fabricants de smartphones mais aussi à l'industrie technologique. Des erreurs ont été commises.

Échec n° 1 : Smartphones pliables

J'écris le titre au pluriel, mais je veux surtout parler du design du Samsung Galaxy Fold. Ne vous méprenez pas : je m'incline devant la maîtrise technique des ingénieurs de Samsung, qui ont vraiment réussi à concevoir un écran qui peut être utilisé presque comme du papier.

Mais pourquoi ce format ? A quoi pensait Samsung ? Plié, le smartphone forme une grosse bosse qui appuie fortement sur la poche de la chemise. Cependant, c'est un vrai régal pour les yeux lorsqu'il est déplié. Mais il reste aussi encombrant qu'un parapluie ouvert.

Il me semble que Samsung n'a pas finalisé son travail quant à l'aspect "pliable" du produit. Au pays de l'origami (ok, ce n'est pas la Corée du Sud en soi, mais le Japon. Mais c'est proche !) on a pensé que c'était probablement une bonne idée.

Même le Huawei Mate X n'est pas si épatant que cela. Après tout, il avait l'air un peu plus mince dans l'ensemble. Mais là aussi, Huawei a innové mais sans y ajouter une véritable fonction supplémentaire.

De plus, les smartphones des mastodontes des télécoms sont chers et affichent des prix qui dépassent l'entendement : " S'il n'y a pas de réel avantage pour l'utilisateur, alors nous devons au moins positionner la chose comme un véritable symbole de statut social. Alors limitez le nombre de pièces - et elle se vendra comme des petits pains !", diraient les patrons du marketing. Pour rappel, le Fold et le Mate X coûtent chacun bien plus de 2 000 €.

Mais la réussite est à portée de main. Avec le Razr, Motorola a probablement atteint l'objectif qu'il s'était fixé, au même titre que Samsung. Si on utilise les recettes qui ont fait leurs preuves par le passé, on obtient plus de crédit. Et apparemment, Motorola ne réduit pas seulement de moitié la taille de l'écran avec le Razr, mais aussi le prix - le Razr est attendu avec un prix de vente d'environ 1 400 €.

Échec n°2 : le Huawei Mate 30 et le logiciel manquant

Richard Yu, qui est par ailleurs normalement de si bonne humeur, a probablement vu apparaître une ou deux rides d'inquiétude cette année. Après tout, le PDG de Huawei, qui est habitué au succès, a dû subir quelques défaites, du moins dans les pays occidentaux.

Il doit probablement cela au président américain Trump, qui a utilisé Huawei comme un pion dans sa guerre commerciale avec la Chine. Huawei est constamment traîné sur scène comme un jouet - qu'il s'agisse de la fille du fondateur qui règle les conflits au Canada de façon médiatique, ou du fait que l'on interdise aux entreprises locales de faire affaire avec Huawei.

Avec le Huawei Mate 30 Pro, l'entreprise de Shenzhen a vraiment réussi à créer un grand appareil polyvalent. Cependant, elle est maintenant obligée de lancer le téléphone Android sans les applications de Google. Malheureusement, ça ne marche pas, un peu comme regarder les Simpsons sans Bart et Homer.

Il est probable que ce soit difficile pour l'entreprise qui était si proche d'atteindre le sommet des mastodontes des télécoms ici en Europe. Sans les applications de Google, cette hausse sera toutefois stoppée dans un avenir déjà prévisible.

Échec n° 3 : matériel d'abord, logiciel ensuite

La joie des uns, la tristesse des autres : si l'année 2019 a représenté une érosion pour le succès de Huawei en Europe, des fabricants comme Xiaomi, Oppo ou Realme ont su profiter de l'instant pour s'aventurer sur nos marchés.

La marque de fabrique de tous les nouveaux venus : un équipement de qualité à un prix presque imbattable ! Mais ce n'est pas tout. Le logiciel utilisé ici est généralement - disons - à un stade assez précoce.

Vous le voyez très bien avec Mi Note 10. Xiaomi fait preuve de courage en lançant le premier smartphone avec un appareil photo de 108 mégapixels. Le capteur d'image développé avec Samsung est en soi un rêve absolu.

Mais le logiciel est plutôt brut. Notre collègue Stefan a testé la caméra du Mi Note 10 et a trouvé quelques faiblesses. Tout cela est dû à un logiciel qui n'a pas été optimisé pour le matériel.

Il y a d'autres exemples ici aussi. A commencer par le logiciel des aspirateurs Roborock ou l'application Xiaomi Smart Home. Beaucoup de petites fonctionnalités ne marchent pas très bien, ne sont pas représentées de manière optimale ou sont parfois même encore en chinois.

La devise est souvent de mettre un produit sur le marché le plus rapidement possible et ensuite d'affiner le logiciel plus tard après les réclamations des clients.

Tous ceux qui pensent que ce n'est qu'un phénomène purement chinois se trompent. Google, Amazon et Apple ont également mis sur le marché cette année des logiciels défectueux et n'ont réparés les erreurs que peu après.

Ça me dérange. De mon point de vue, le logiciel est une composante extrêmement importante d'un produit. Oui, vous pouvez facilement le modifier ultérieurement avec des mises à jour, ce qui n'est pas possible avec la conception du produit. Mais les entreprises devraient (à nouveau) accorder beaucoup plus d'attention à l'avenir pour livrer un produit aussi exempt d'erreurs que possible et déjà optimisé pour le matériel.

Échec n° 4 : Trottinettes électriques - un petit véhicule plein d'énergie mais assez dangereux

J'étais si heureux quand j'ai enfin commencé à voir les trottinettes électriques : La liberté sur deux roues, une navigation rapide et presque sans effort dans la ville, et la possibilité de parcourir facilement de longues distances en transports publics.

Et pourtant, j'étais en colère contre les politiciens qui une fois de plus ont tout compliqué. Un badge d'assurance ? Pourquoi ? D'autres pays n'ont pas cela avec les trottinettes électriques - et ça marche là-bas ! On roule à moins de 25 kilomètres à l'heure à travers la ville et on est dépassé par tous les cyclistes.

Chers politiciens, je tiens à m'excuser auprès de vous à ce stade. Je trouve toujours les trottinettes électriques (de location) très pratiques. Cependant, ces choses ont radicalement changé le paysage urbain, du moins ici à Berlin. Ces véhicules électriques sont partout, ce qui réduit encore plus l'espace sur les trottoirs.

Mais ce qui est bien pire, ce sont les gens qui conduisent ces deux-roues ou, mieux encore, qui les utilisent on ne sait pas comment. Je ne sais pas pourquoi, mais le fan de trottinettes électriques berlinois semble être une personne spéciale - et il aime boire. Cela semble certainement frappant et peut-être l'est-il dans une certaine mesure ? Si vous jugez ma thèse trop farfelue, je vous invite à venir passer un week-end à Alexanderplatz.

Faire la course à des vitesses assez élevées sans permis de conduire, à contre-sens, sur les zones piétonnes... J'ai eu un accident avec un couple qui se trouvait à deux au volant d'un de ces véhicules et qui s'amusait à slalomer. Rien n'est arrivé ni aux conducteurs ni à moi, mais cette année il y a déjà eu quelques accidents graves avec ces trottinettes électriques.

En outre, tous les stratégies d'investissement des grandes sociétés de location n'ont de sens que lorsque ces véhicules ont une durée de vie de plus de 12 mois - sans parler de l'approche écologique. Mais des marques comme Voi, Tier et Lime sont encore loin du compte.

Il est donc tout à fait possible que les concepts soient retravaillés et que le scepticisme initial des experts et des politiciens n'ait pas été exagéré. Donc d'après moi les trottinettes électriques sont définitivement un échec en 2019. J'espère que je pourrai bientôt changer d'avis à ce sujet.

Un petit mais important conseil : c'était mon opinion très personnelle. Certains d'entre vous seront certainement en désaccord avec moi et auront une vision différente des choses. Je voudrais toutefois demander que nous échangions nos opinions sur un plan factuel - ou volontiers drôle.

Articles recommandés

13 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition