Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture Pas de commentaire

La console Android OUYA disponible en pré-commande

Dès le début l'idée était enchanteresse : une console de jeux sous Android, qui vous permettrait de jouer à des jeux/applications Android sur votre téléviseur paraissaît le projet du siècle. Visiblement je n'étais pas la seule à le penser, puisque le projet déposé sur Kickstarter a finalement levé plus de 8,5 millions d'euros en un mois. Un record. La clôture des promesses de dons s'étant achevée comme prévue, la console est désormais prête à être commandée.
 

Une commande ou plutôt une pré-commande, puisqu'il vous faudra patienter un minimum de huit mois (avril 2013) avant de voir la console attérir dans votre boîte aux lettres. OUYA est disponible pour une centaine d'euros, comptez cent euros de plus pour quatre manettes. Intéressés ? La pré-commande se passe ici.

Vous n'êtes pas convaincus ? Pour rappel, cette console vous permettra de jouer à des hits des jeux vidéo des développeurs tels que Robotoki, Namco Bandia, Madfinger ou Square Enix. D'autres devraient encore sauter dans le train d'OUYA. La console elle-même sera équipée d'Android ICS, d'un processeur Nvidia Tegra 3 avec 1Go de mémoire vive et 8GB de mémoire interne, extensible par carte SD. Elle est également opensource et pourra donc être légalement rootée, hackée, tweakée et moddée selon vos désirs les plus inavoués. En outre, la console devrait devenir un véritable lecteur multimédia depuis le partenariat mis en place avec XBMC la semaine passée.

L'équipe composée de Julie Uhrmanm (que nous avons eu longuement au téléphone -interview à suivre), Ed Fries (le concepteur de la première Xbox) ou encore Muffi Ghadiali (ancien chargé de la Kindle d'Amazon), a donc officiellement lancé son projet. Longue vie à OUYA.

 

4 partages

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition