Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

L'Allemagne ouvre sa première autoroute électrique pour camions

L'Allemagne ouvre sa première autoroute électrique pour camions

L'Allemagne vient d'inaugurer sa première autoroute électrique. ELISA (Elektrifizierter Innovativer Schwerverkehr auf Autobahnen), une autoroute électronique de 10 kilomètres de long sur laquelle les camions hybrides peuvent circuler en rechargeant leurs batteries, a été lancée le 7 mai. Il s'agit d'un projet commun entre Siemens et le ministère allemand de l'Environnement dans sa lutte contre les émissions polluantes.

Située en Hesse (l'un des points les plus fréquentés du pays), entre Langen et Weiterstadt, cette autoroute électrique dispose d'une caténaire sur son parcours afin que les camions hybrides équipés d'un équipement de chargement sur le toit puissent y être accrochés sans devoir s'arrêter pour faire le plein. Cette solution n'est pas seulement plus respectueuse de l'environnement, elle permet également aux entreprises d'économiser beaucoup de temps et d'argent.

siemens ehighway 2 1440x810
L'autoroute électronique réalisée en partenariat avec Siemens permettra aux camions hybrides de recharger leurs batteries. © Siemens

Les camions devront rouler à 90 km/h maximum pour que tout fonctionne sans problème et se connecter à la ligne 670 volts dont est équipée l'autoroute électrique. Pendant le temps de chargement, les camions ne fonctionnent qu'à l'électricité et une fois sortis de la section de chargement, ils retournent sur la route conventionnelle pour circuler avec leur moteur hybride.

Ce projet pilote, qui durera jusqu'en 2022, vise principalement à étudier l'efficacité de ce type de mobilité dans l'environnement grâce à la réduction des émissions de CO2 et d'oxyde d'azote. Les camions hybrides sont une solution très efficace pour cela. Comme Siemens l'indique elle-même, ce système représentera une réduction de 50 % des émissions polluantes. Avec 30% du trafic des camions électriques, 6 millions de tonnes de CO2 pourraient être réduites par an.

Et ce n'est pas tout, l'économie pour les transporteurs serait également remarquable, jusqu'à 20 000 euros par 100 000 kilomètres parcourus, selon l'entreprise allemande.

Pensez-vous qu'une telle autoroute pourrait voir le jour en France ?

Source : Digital Trends

Articles recommandés

11 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Eric depuis 5 mois Lien du commentaire

    Non mais 😳😳 ils sont sérieux !!?? C est un article qui date du 1er Avril c'est pas possible, il ont pas peut du ridicule. Et tant qu'on y est, pourquoi pas aussi revenir aux diligences tirées par des chevaux.
    La photo est juste hallucinante 😂


  • Pathétique. Je salue l'effort de passer à l'électricité pour diminuer la consommation de gazole, mais l'Allemagne devrait commencer par électrifier son chemin de fer comme l'ont fait d'autres pays.


  • J'aurais très envie d'y croire - MAIS - un truc me chiffonne (à tort peut-être) :
    L'économie est calculée sur le tarif du gazole en 2014, période où le baril était monté à près de 150 $, aujourd'hui il est à la moitié...

    Par contre, je ne doute pas qu'il soit plus qu'urgent de trouver des solutions pour stopper les émissions de gaz à effet de serre, seule la façon de trouver les bons arguments m'interrogent !


  • Pico depuis 5 mois Lien du commentaire

    Je ne suis pas vraiment convaincu par cela, sauf si l'on veut que les routiers roulent sans faire de pause.
    Les chauffeurs routiers doivent faire une pause de 45 minutes pour 4h30 de conduite. Si 45 minutes de recharge peuvent permettre 4h30 de conduite, il est plus simple de recharger sur une aire d'autoroute, pendant la pause.
    Il faut compter avec cela, l'investissement qui doit être largement plus important côté infrastructure entre l'installation des caténaires de rechargement ou de bornes de recharges classiques.
    Côté camion, l'intégration d'un pantographe n'est surement pas une chose facile.
    Le seul avantage que j'y vois est de pouvoir se permettre d'utiliser des batteries moins grosse ou bien d'obliger ces camions à utiliser les autoroutes.


  • Pensez-vous qu'une telle autoroute pourrait voir le jour en France ?
    je pense qu'en France les gouvernements brassent beaucoup d'air en période électorale sur l’écologie mais malheureusement ça en reste là !!! a part taxer ça ne vas pas plus loin

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition