Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Streaming TV, cartes de crédit, actualités et jeux : Apple abat toutes ses cartes !
Apple 5 min de lecture 15 Commentaires

Streaming TV, cartes de crédit, actualités et jeux : Apple abat toutes ses cartes !

Apple vient de terminer son événement et il a annoncé de nombreuses nouveautés. Au cas où vous auriez manqué la retransmission en direct, nous revenons dans cet article sur tout ce qu'Apple a montré sur scène, y compris les nouveaux services de nouvelles et de streaming vidéo !

Apple News+

Les rumeurs sur une évolution de l'application d'actualités d'Apple, Apple News, se sont avérées exactes. Tim Cook a ouvert la conférence en annonçant comment Apple News est devenu la première application d'actualité au monde en seulement trois ans. Selon le PDG d'Apple, cela est dû au fait que les informations ne sont pas choisies automatiquement en fonction des clics ou d'autres facteurs, mais par une équipe éditoriale en fonction de la qualité du contenu.

Apple a maintenant annoncé l'ajout de magazines avec son service News+. Avec un abonnement de 9,99 $ par mois, vous pouvez accéder à plus de 300 magazines différents portant sur différents sujets tels que la cuisine, les voyages ou les affaires courantes. Selon Apple, c'est un bon prix car les abonnements individuels aux magazinescoûteraient normalement 8 000 $. Le Partage familial est inclus, ce qui vous permet de partager votre abonnement avec votre famille sans frais supplémentaires.

ajdsgflkjashlgksd
Il y a tellement de sources incluses dans Apple News et News+. © Apple

L'entreprise a ensuite mis l'accent sur la protection de la vie privée, en s'attaquant à Google et à Facebook. Sur scène, il a été expliqué comment l'entreprise n'utilise aucun type de suivi pour décider des meilleures nouvelles à vous offrir, au contraire, le service utilise l'apprentissage machine sur votre appareil pour choisir entre des groupes d'actualités téléchargées précédemment. De plus, il n'y a pas de publicité. Personne ne peut accéder à vos données personnelles ou suivre ce que vous faites sur le réseau, pas même Apple lui-même.

Le service sera officiellement disponible aux États-Unis et au Canada en anglais et en français. Il arrivera plus tard au Royaume-Uni pour commencer sa conquête de l'Europe.

Apple Card

Apple Pay est un service très réussi et Apple le sait bien. C'est pourquoi il a décidé de l'améliorer encore en ajoutant la possibilité d'intégrer les abonnements aux transports publics directement dans votre smartphone. Au début, les villes concernées seront seulement Portland, New York et Chicago (les deux dernières seulement plus tard). Apple Pay a brisé le mur de 10 milliards de transactions dans le monde, impressionnant.

Ce n'est cependant pas le véritable but de la présentation. Apple vient de lancer son propre service de carte de crédit qu'il a appelé (avec beaucoup d'imagination) Apple Card ! A la base de ce nouveau service Apple se trouve la célèbre banque Goldman Sachs. Tout cela promet d'être très intéressant.

capture 20190325183213693
L'application recueillera des statistiques et des informations. © Apple

Apple Card est conçue pour être utilisée avec Apple Pay et dans le respect de la vie privée. Il y aura un programme de remise en argent appelé Daily Cash qui, comme son nom l'indique, vous paiera quotidiennement un petit pourcentage basé sur les achats effectués. Pas de limite de remise en argent, pas de frais. Apple remboursera la remise en argent réel et non en points :

  • 3 % pour les achats effectués sur des plateformes Apple (comme iTunes)
  • 2% pour tous les achats effectués par Apple Pay avec la carte de crédit Cupertino
  • 1 % pour les achats physiques

Oui, car Apple Card est aussi une carte physique, faite de titane et sans aucune information personnelle à son sujet. Dans un premier temps, le service sera réservé aux États-Unis.

capture 20190325183819928
La nouvelle Apple Card. © Apple

Apple Arcade

Apple a toujours travaillé en étroite collaboration avec les développeurs de jeux pour garantir les meilleures expériences multimédia possibles. Maintenant, il fait passer les choses à un nouveau niveau.

Sur scène, Apple a lancé l'Apple Arcade, un service d'abonnement dédié au jeu qui vous donnera accès à plus de 100 jeux exclusifs et créés par les développeurs spécifiquement pour ce service. Apple soutiendra le développement de ces jeux et travaillera avec les programmeurs pour optimiser l'expérience sur tous leurs appareils.

capture 20190325184756893
La nouveauté apparaîtra dans l'Apple Store. © Apple

En pointant vers Google et le service de streaming récemment lancé Stadia, Apple a également annoncé que vous pouvez télécharger les différents titres sur vos appareils pour en profiter même hors ligne.

Apple Arcade sera disponible dans plus de 150 pays au lancement, les prix seront annoncés ultérieurement.

Apple TV+

Apple met à jour son application Apple TV en redessinant la maison et en y ajoutant les chaînes. Parmi elles, vous pouvez trouver vos séries télévisées préférées et des films, et des services externes également accessibles par Siri. Apple a indiqué que le contenu sera disponible avec une formule "payez seulement pour ce que vous voulez", bien que le fonctionnement de tout ceci n'est pas encore très clair. Apple TV est actuellement disponible dans 10 pays mais atteindra 100 dans les mois à venir.

Apple TV+ fait référence à un abonnement supplémentaire dédié à la série originale et au contenu créé par Apple. Sur scène, des stars comme Jennifer Aniston, Jason Momoa et Steven Spielberg sont venus nous en parler.

Schermata 2019 03 25 alle 19.15.37
Jennifer Aniston revient à la télévision. © Apple

L'abonnement Apple TV+ et le contenu original inclus seront disponibles dans plus de 100 pays, même hors ligne, dès cet automne. Les prix seront annoncés plus tard.

Que pensez-vous de ces nouveautés ?

15 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Post double...


  • Quasar depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Que du bon, des services pas pour des sans-dents, ou plutôt des gilets jaunes devrais-je dire !


    • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

      C'est un excellent résumé, je suis complètement de ton avis, pour adhérer seul les élus riches et barbu avec leurs copines blondes en jupette sont les bienvenus.

      🤔 Est-ce que ça suffira pour remplir ses caisses qui fondent à vue d'œil à ce valeureux constructeur du Sud , c'est quand même de bien étranges fruits qu'on nous a suspendu hier face à ce public habillé sur son 31.


  • Bof bof bof, chacun de ses services a des concurrents bien meilleurs, Apple Arcade n'arrive pas à la cheville de Google Stadia, en service de Presse, SFR Presse ou Le Kiosk sont bien mieux également...
    Ce sont vraiment des services pour les Apple hyper fanboys sans cervelle et qui vont se ruer dessus sans réfléchir, comme Quasar, ça :) Dès qu'on cherche à comparer, en revanche, ça ne fait pas un pli, c'est vraiment plus que BOF et pas à la hauteur (et encore, je suis gentil)


  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    "A la base de ce nouveau service Apple se trouve la célèbre banque Goldman Sachs. Tout cela promet d'être très intéressant."

    Deuxièmes fournée, si Goldman Sachs est très intéressant, c'est probablement pour la même raison où cette banque a spéculer contre la dette grecque en même temps qu'elle l'a revendait à ses clients ???

    Comme exemple de sincérité et d'exemplarité, je n'ai jamais connu pire 🤬

    Du coup, j'ose plus terminer l'article... jamais deux sans trois !

    "Que pensez-vous de ces nouveautés ?"

    Certaines soir comme aujourd'hui, il vaudrait mieux s'empêcher de penser... TOUT HAUT ! ou alors d'être politiquement correct et, c'est vrai, il y a Quasar pour cela 😜


    • Phaeton depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Tu as raison, Louis. À propos de quasar, je suis étonné qu'il n'ait pas encore sa science, celui-là !


      • Tu as parlé trop vite :( Encore là pour dire des conneries comme d'hab' (on ne change pas les mauvaises). A croire qu'il a un radar, dès qu'on l'évoque, il la ramène (et pour dire des conneries, encore une fois), c'est plus fort que lui. Ignorons le, ne lui répondons lus, ignorons ses commentaires puérils et ineptes, tenons le dans un coin avec son bonnet d'âne, il se lassera et finira bien par se barrer de lui-même (tout comme la stupide idée de venir ici nous les briser menues lui est venue un jour, sans doute à force de se faire virer de tous les sites qui n'en peuvent plus de lui, et c'est tombé sur nous...).


  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    " Selon Apple, c'est un bon prix car les abonnements individuels aux magazines coûteraient normalement 8 000 $."

    Voilà comment les multinationales du numérique tuent la presse, en ne la rémunérant qu'avec des "queues de cerises".

    A cette cadence, dans peu d'années, les GAFAM ou les BATX cumuleront tous les pouvoirs... grâce à qui ?

    (excusez-moi, la liste risque d'être un peu longue et chacun en prendrait pour son grade...)


    • Rideau depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Sauf que sans de tels services, les utilisateurs lisant seulement quelques articles chaque mois d'un magazine n'investiraient pas chaque mois dans un abonnement. Finalement, ils ne doivent pas être si perdants (simple avis, je ne m'appuie sur rien de tangible)


      • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Si tu veux aller dans le tangible, tu constateras bien des choses.
        Je t'en donne juste quelques unes :

        - Tous les journaux nationaux (sans exception aucune) sont la propriété de milliardaires qui s'en servent pour payer moins d'impôt non pour faire bénéficier au pays d'une information de qualité mais aussi comme moyen d'influence (le rôle de l'influence d'un impôt sur la fortune, ne pas parler de la rentabilité de l'énergie nucléaire, la perte de revenu engendré par la vente des autoroutes et particulièrement d'ADP en ce moment, les partenariats Public-Privé qui grève très dangereusement le budget de l’État.

        - La presse en général vit dans le rouge et ne doit sa survie qu'à ses gens très intéressés par leurs seuls intérêts particuliers tels Bernard Arnault, François Pinault, Arnaud Lagardère, Xavier Niel, Patrice Drahi et d'autres.

        Tu peux lire cela, c'est pas nouveau mais toujours d'actualité et peu susceptible d'être influencé par ces profiteurs puisque concurrent internet :

        https://www.huffingtonpost.fr/philippe-kieffer/declin-presse-ecrite_b_2115889.html

        Je travaille POUR la presse puisque je distribue un quotidien régional - Le Bien Public - qui a déjà changé 4 fois d'actionnaire majoritaire depuis que j'y effectue mes tournées.
        Et le bouquin dont il est fait mention, je l'ai lu dès que j'en ai entendu parler donc pas seulement pour mon plaisir de m'informer...

        - S'il n'existe plus de médias libres, c'est la porte ouverte au populisme le plus vil comme c'est déjà le cas dans un certain nombre de pays d'Europe centrale (ou dans les dictatures où à chaque fois, ce sont les médias libres qui sont éliminés en premier) où les Orban et équivalents ont racheté ou fait taire la presse libre.

        - Aujourd'hui en France, 80 % de la publicité est trustée par Facebook et Google alors que ces entreprises ne font qu'emprunter sans les rémunérés au prix de leur coût de production les infos dont nous bénéficions...
        La situation est fort comparable aux trois centrales d'achat qui imposent leurs tarifs dans la grande distribution alors qu'aucune loi sérieuse n'encadre ces activités.

        AP s'honorerait de faire un article pour nous montrer l'ampleur du problème (je ne dis pas que Benoît n'y pense pas...)


      • benoit depuis 3 semaines Lien du commentaire

        @ Louis

        Je doute que Spirou magasine ou Maison et travaux nous cachent la vérité...😄
        Ce qui finance la presse "générale", c'est pas seulement le prix du magasine, c'est aussi la pub qu'on trouve à l'intérieur.
        Si on peut à juste titre s'interroger sur l'objectivité de la presse lorsqu'elle est financée par la pub on peut par contre être sûr d'une chose, le service d'Apple fait du bien à la presse.


      • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

        C'est pourquoi elle en a peur et réclame l'aide de l'état pour espérer avoir une chance de survivre, CQFD !

        Je crois beaucoup moins que toi à l'objectivité... de la presse ou d'un autre média,
        Mais déjà tendre vers quelque chose qui s'en rapprocherait serait pour moi bien suffisant.

        Je me méfie de tous ceux qui veulent me faire croire à l'objectivité de leurs paroles, les leurs ou d'autres d'ailleurs...
        Le doute n'est pas une qualité dans ce cas mais une obligation. Relater un événement, une discussion ou quelque que soit qui puisse faire l'objet "d'une communication" doit être vu, à mon goût, comme le reflet autant de l'objet de la communication que de celui qu'il l'effectue.

        Le plus facile pour vérifier mon assertion, c'est de faire faire à des journalistes des articles sur un même "événement" sans que ceux-ci ne puissent se concerter en aucune façon et le résultat systématiquement sera différent, et souvent largement.

        Cela n'arrive jamais me rétorqueras-tu ? Alors, prends un cas concret qui se passe de temps en temps.
        Le jour ou l'AFP est en grève ou ne fonctionne pas, les journalistes sont complètement désemparés et ne savent plus "à quel saint se vouer" pour choisir quel article écrire et, du coup, la une de tous les journaux est unique les unes par rapport aux autres. David Dufresne, le journaliste enquêtant sur les violences policières, explique très bien comment fonctionne un journaliste dans ce cas de figure :

        https://www.youtube.com/watch?v=whqTOS-IVz4

        Quant aux rôles des multinationales dans ce business, donc pas seulement Apple, pompant le sang des médias qu'ils rackettent, c'est une réalité dont les victimes ne sont pas fières au point de le cacher du mieux qu'elles le peuvent.