Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 5 min de lecture 24 Commentaires

J'ai désespérément besoin d'un nouveau système d'exploitation

Je suis sérieux : j'ai vraiment besoin d'un nouveau système d'exploitation sur mon smartphone. Qu'est-il arrivé à l'innovation ? Où sont passées les nouveautés technologiques ? Pourquoi n'ose-t-on plus rivaliser avec Apple et Google dans le monde mobile ? C'est vraiment impossible de faire ça ?

Un marché ennuyeux

Il suffit de jeter un coup d'œil aux vitrines des magasins où les smartphones sont vendus : presque tous les produits exposés utilisent Android, souvent même dans des versions différentes, mais c'est quand même Android. Les autres ? Des iPhone.

La lutte pour créer le meilleur système d'exploitation mobile s'est transformée en lutte pour obtenir la personnalisation la plus appréciée par les utilisateurs. Les seules armes en possession des fabricants de smartphones qui se différencient (souvent) du côté logiciel ne sont que de lourdes démonstrations de compétences peu utiles dans la vie quotidienne.

androidpit samsung galaxy s7 edge panels 4
Les fonctions du panneau Samsung Edge sont un exemple d'ajouts mignons mais inutiles / © ANDROIDPIT

Vous souvenez-vous de l'époque où chaque fabricant avait son propre système d'exploitation ? Oui, et je regrette souvent ces moments. La seule pensée de la compétition pour le marché du mobile - qui a commencé en 2013 et qui a vu l'émergence de nouvelles alternatives - me rend mélancolique.

A ce jour, si vous voulez acheter un nouvel appareil, vous n'avez d'autre choix qu'opter pour les smartphones Android infinis et imparfaits, ou pour l'iPhone cher et surestimé. "Be together not the same" était la devise de Google, dommage que bien que les smartphones puissent être variés et adaptés à tous les types d'utilisateurs, on parle toujours d'Android et l'excitation pour un nouveau téléphone (au moins pour moi) disparaît de plus en plus vite.

Android be togather but not the same 980x549
La force d'Android est aussi sa plus grande faiblesse. © Google

Qu'est-ce qui manque exactement ?

Variété. Et je ne parle pas, comme je l'ai déjà dit, d'avoir différents smartphones avec différents facteurs de forme et différentes spécifications,le marché en est rempli. Ce qui me manque, c'est l'expérience de découvrir des fonctions cachées, d'apprendre à utiliser de nouveaux logiciels à partir de zéro et, pourquoi pas, d'apprendre à contourner les petits problèmes qui peuvent surgir.

Si vous utilisez un smartphone Android, vous pouvez utiliser la plupart des fonctionnalités de n'importe quel autre smartphone Android, malgré les différentes marques, interfaces utilisateur et icônes.

La période entamée en 2013 dont je parlais précédemment est celle qui a vu la naissance et la mort de nombreux concurrents du duopole Apple/Google, dont le Windows Phone de Microsoft (dont, croyez-le ou non beaucoup d'utilisateurs sont encore friands), l'Ubuntu Touch de Canonical (qui pourrait trouver une nouvelle raison de vivre grâce à Linux sur DeX), le Sailfish OS de Jolla (qui a récemment annoncé sa version 3.0) et Tizen de Samsung (toujours utilisé sur les portables de la société). Sans parler des systèmes de HP et de Palm qui sont maintenant utilisés sur les téléviseurs intelligents LG.

Phone 5
Sailfish OS peut également être utilisé sur certains des derniers Sony. © AndroidPIT

Chaque système différent avait (ou a toujours) ses propres règles, interface et sa manière propre d'interagir avec les dispositifs. Alors qu'Apple n'utilisait encore que des touches physiques dans les énormes cadres de son iPhone et que Google utilisait les touches de navigation à l'écran que nous connaissons encore aujourd'hui, des concurrents comme WebOS, Sailfish OS et Ubuntu Touch exploitaient déjà des gestes.

Rentrons dans les détails : Sailfish OS, un système d'exploitation développé par l'équipe de Marc Dillon pour une utilisation à une main. Ubuntu Touch, un système pour smartphones, tablettes et PCs avec interface spécialeet support communautaire. WebOS, roi du multitâche. Voilà bien des projets dont Apple et Google ont tiré de nombreuses idées.

bq ubuntu 03
Le multitâche est Ubuntu Touch en action. © ANDROIDPIT

Même Google s'est lassé d'Android

Oui, même l'entreprise qui a permis à Android de croître et de se propager comme un virus semble en avoir assez. Il ne s'agit pas des cadres de l'entreprise, qui voient évidemment dans Android une source de profits presque inépuisable, mais des développeurs eux-mêmes. C'est pourquoi la société a commencé à développer il y a quelques années un projet parallèle appelé Fuchsia OS basé sur le nouveau noyau Magenta (et non celui de Linux, utilisé jusqu'ici sur Android et au-delà).

fuchsia armadillo home strories
Avec Fuchsia, nous partons de zéro. Pas d'Android, pas de Linux. © AndroidPIT

Non seulement l'entreprise teste le système en interne sur certains de ses propres appareils, mais des marques externes semblent également être intéressées par cette idée. L'un des derniers rapports sur le net parle de Huawei qui semble essayer Fuchsia sur son Honor Play et a travaillé pour rendre l'OS bootable sur les dispositifs avec un Kirin 970.

Les rumeurs selon lesquelles Huawei aurait construit son propre système d'exploitation circulent depuis longtemps. Et si l'entreprise travaillait avec Google pour perfectionner Fuchsia ? Et si Huawei était pour Fuchsia ce que HTC était pour Android ? Les questions deviennent complexes et je ne recevrai probablement pas de réponses dans un proche avenir. Espérons que Huawei ne finira pas comme la compagnie taïwanaise...

Pensez-vous qu'il est possible de faire concurrence à Google et à Apple ?

Les commentaires préférés des lecteurs

  • Jerome69Paris depuis 2 semaines

    Cet article m'inspire ceci :

    Certains s'ennuient et s'ennuieront avec n'importe quel système d'exploitation lorsqu'ils en auront fait le tour. Ils me donnent l'impression d'être des éternels insatisfaits et je crois que rien ne pourra jamais les guérir.

    L'auteur de l'article est comme ces gens qui vivent avec un conjoint dont ils connaissent tout et qui rêveraient de pouvoir recommencer depuis zéro leur relation actuelle. Alors que la solution consisterait plutôt à communiquer avec l'autre, d'envisager de nouvelles pistes, d'aller de l'avant au lieu de rêvasser du passé. Au lieu de focaliser sur le contenant (le smartphone), ces gens feraient mieux de focaliser sur le contenu. Car la finalité n'est pas le smartphone lui-même, qui n'est qu'un outil qui finira, quel que soit son système d'exploitation, par afficher un contenu sur un écran. Ces gens devraient plutôt mettre leur intelligence à essayer de se cultiver et de s'intéresser aux milliards de contenus existants dans tout les domaines possibles et imaginables.

    L'auteur me fait penser à ces gens qui passent leur temps à bichonner leur voiture, pour n'aller...nulle part. Le plus important n'est-il finalement pas la destination, plutôt que de savoir si son tableau de bord fonctionnera sous Android ou sous un autre système d'exploitation ?

    Certains passent décidément à côté de l'essentiel, c'est triste pour eux.

    Quant à regretter un passé que j'ai connu (1er mobile en 1990, Nokia CityMan Radiocom 2000, près de 30 ans de mobiles derrière moi), comme beaucoup ici, où personne n'était compatible avec personne, n'étant pas masochiste, je n'en vois vraiment pas l'intérêt.

24 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Il ne faut pas oublié que la diminution des OS permet aux développeurs de pouvoir proposer leur contenu sur pratiquement toutes les plateformes, si Windows Phone est sorti du marché c'est justement car il est arrivé trop tard et que les portages sur ce système n'ont pas su suivre la demande. Du coup sortir un nouvel OS, quel que soit son côté révolutionnaire ne changerait pas le fait qu'à sa sortie le manque d'applications lassera vite les utilisateurs pour finir par mourir comme Windows Phone.

    Ça serait tellement plus simple d'avoir un format d'application universel, mais c'est pas demain que ça arrivera 😅


    • Va dire ça à Apple, tu vas voir comment il va te recevoir :)
      Leur Apple store, ça rapporte trop (10 milliards de dollars en 2017 si je ne m'abuse, Apple se goinfre...), ça n'arrivera jamais...


  • Osei Tutu depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Et pourquoi l'auteur ne développe pas son propre système ? Il serait parfait. Le genre de personnes qui encouragent la disparition de la prise jack parce qu'elle a fait son temps. Une innovation doit améliorer les usages passés et présents et non parce que l'ennui nous a gagnés. Un monde d'insatifaits


  • il ne fallait pas laisser mourir l os de blackberry...


  • oxbo depuis 2 semaines Lien du commentaire

    oui mais pourquoi les constructeurs bloc le root du tel dans ce cas ? se sont des accords de bizness avec google qui veut garder son monopole et aussi gage de securité... egalement. Vaste sujet....


  • Serge depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Tout le monde sait qu'il y a de très bons OS alternatifs comme LineageOS par exemple.


  • Phaeton depuis 2 semaines Lien du commentaire

    L'auteur de l'article est d'une génération qui ne connaît que 2 systèmes : Android et iOS, qui sont aujourd'hui (et c'est heureux) bien plus aboutis qu'à leurs débuts. Et il se dit frustré...
    Si ce jeune homme avait connu Nokia et son Symbian, Ericsson, Sony, puis Sony/Ericsson, Sagem, Sanyo, Panasonic, Alcatel, les 1ers LG,... et j'en passe tant d'autres, mais également la 1ère version d'Android, il n'aurait pas écrit cet article qui, à mon sens, n'explique rien, n'éclaire rien, n'apporte rien, et se révèle en définitive, inintéressant au possible.
    C'est dommage.


  • Cet article m'inspire ceci :

    Certains s'ennuient et s'ennuieront avec n'importe quel système d'exploitation lorsqu'ils en auront fait le tour. Ils me donnent l'impression d'être des éternels insatisfaits et je crois que rien ne pourra jamais les guérir.

    L'auteur de l'article est comme ces gens qui vivent avec un conjoint dont ils connaissent tout et qui rêveraient de pouvoir recommencer depuis zéro leur relation actuelle. Alors que la solution consisterait plutôt à communiquer avec l'autre, d'envisager de nouvelles pistes, d'aller de l'avant au lieu de rêvasser du passé. Au lieu de focaliser sur le contenant (le smartphone), ces gens feraient mieux de focaliser sur le contenu. Car la finalité n'est pas le smartphone lui-même, qui n'est qu'un outil qui finira, quel que soit son système d'exploitation, par afficher un contenu sur un écran. Ces gens devraient plutôt mettre leur intelligence à essayer de se cultiver et de s'intéresser aux milliards de contenus existants dans tout les domaines possibles et imaginables.

    L'auteur me fait penser à ces gens qui passent leur temps à bichonner leur voiture, pour n'aller...nulle part. Le plus important n'est-il finalement pas la destination, plutôt que de savoir si son tableau de bord fonctionnera sous Android ou sous un autre système d'exploitation ?

    Certains passent décidément à côté de l'essentiel, c'est triste pour eux.

    Quant à regretter un passé que j'ai connu (1er mobile en 1990, Nokia CityMan Radiocom 2000, près de 30 ans de mobiles derrière moi), comme beaucoup ici, où personne n'était compatible avec personne, n'étant pas masochiste, je n'en vois vraiment pas l'intérêt.


    • Phaeton depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Tout à fait d'accord avec toi.
      On ne peut mieux dire !👍


    • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

      @Jérome

      Je pense que ta comparaison avec la voiture est excellente, par contre celle du couple , excuse moi mais est complètement à côté de la plaque , comme cet article dont l'auteur parle sans savoir, je le sais, tu le sais et tout ceux qui ont plus de 40 ans le savent.

      Hors contexte tu te berces dans tes illusions si tu crois sincèrement que la solution après des années de couple est de la reprendre depuis le début, alors que la solution était de passer son chemin depuis le début !!

      " 225 000 femmes aujourd'hui en France sont victimes de violences physiques et ou sexuelles par leur conjoint"

      Une femme sur cinq dépose plainte , c'est quatre femmes qui le méritaient bien et une tous les trois jours qui en meurt dans l'incompréhension générale.

      Sache que cette femme qui le méritait bien aujourd'hui, ça sera ta fille demain et ce jour là conseille lui de se barrer si tu ne veux pas aller fleurir sa tombe ...

      Barrez vous les filles ce n'est dans un cimetière que les enfants ont envie de rendre visite à leur mère.


      • De l'art de tout mélanger...même si je partage ce que tu dis sur les femmes battues. J'ai connu ça dans ma famille, les disputes très violentes incessantes, une tension à couper au couteau, ma mère violemment frappée par mon " père " (ma mère s'était mariée à un homme veuf malade psychologiquement, dont on l'a su plus tard, sa femme malade s'était laissé mourir car ne supportant pas sa violence physique et morale [elle avait envoyé une lettre sans équivoque à son frère et avait dit à son fils le plus âgé " maman va mourir " quelques jours avant sa mort]), avec 2 enfants de 9 et 11 ans, moi j'avais 4 ans) violent physiquement et psychologiquement pendant 28 ans (sa seule manière d'exprimer son désaccord, son mécontentement, était la violence verbale et physique, la discussion il ne connaissait pas ; moi, ado, j'ai essayé de la défendre, je m'en suis pris aussi ; et ce jusqu'à ce qu'elle se rebelle et qu'elle finisse par riposter, les coups ont alors cessé, mais pas la violence psychologique ; elle est restée pour nous, ses 4 enfants, jusqu'à ce que nous soyons autonomes et partis du foyer) jusqu'à ce qu'elle trouve la force de partir, de revenir hélas [il est revenu la chercher] et de demander le divorce 9 ans plus tard. Enfin, bref, je ne peux que partager même si, fort heureusement [ça aurait pu arriver...], le drame n'est pas arrivé, ma mère ayant su partir avant (jeune adulte, je l'y ai bien aidé, mon petit frère était lui trop jeune).
        Mais là n'est pas le propos et ce n'est pas du tout ce que Jérôme a voulu dire sur le couple... Tu es sûre que ça va ? J'ai vaguement (euphémisme) l'impression que tu aurais bien besoin de voir un psy...


      • Osei Tutu depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Hors sujet ? Digression ? Délire ? Erreur de publication ? Je cherche le lien entre cette réponse et le commentaire de Jérôme. Merci de m'eclairer


      • @Osei Tutu

        Je crois qu'à ce stade-là il vaut mieux ne pas chercher à comprendre 😉


      • @Emmanuel Milcent

        Je suis désolé d'apprendre ce que tu as vécu, ainsi que ta mère et tes frères et soeurs, c'est terrible. Tu t'en es apparemment bien sorti, j'en suis heureux pour toi et j'espère que c'est également le cas pour ta mère, ainsi que pour tes frères et soeurs.

        Quant à ta conclusion, ce n'est pas offense de dire que je partage ton euphémisme. Il n'est point de honte à avoir des problèmes psychologiques et d'aller voir des professionnels pour essayer de les régler. C'est au contraire le déni qui peut être problématique. Mais il n'y a de pire sourd que celui qui ne veut entendre et c'est souvent l'histoire du fou qui s'ignore. 😕


      • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

        C'est le cas de le dire, mais désolé tu ne l'es pas !!


      • @Luna

        Bien sûr que je suis sincèrement désolé pour Emmanuel, seul un sans-coeur ne le serait pas.


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        @ Luna

        Je sais que tu es sincère dans ta démarche concernant la violence faite aux femmes mais je crains que tu te trompes sur la réalité des choses concernant les rapports femmes-hommes.

        S'ils existent bien trop d'hommes qui ne savent pas respecter la liberté de choix des femmes, en faire une généralité comme j'en entends trop dans les médias n'aidera personne à pacifier ces rapports qui en France ont permis aussi le meilleur, la galanterie (à la française) et l'amour courtois.

        Ne tombons pas dans l'excès inverse, à l'américaine, où le simple fait qu'un homme discute avec une femme est considéré comme suspect ou pire de la drague systématique.

        Il faut savoir trouver un équilibre qui permette à chacun "d'exister" sereinement.
        Pour autant, les femmes ont tout à fait raison de vouloir conquérir des droits équivalents à ceux des hommes.

        Si je prends le risque de l'incompréhension de certains c'est par crainte d'une tyrannie des minorités soutenue par les rois de la bien-pensance qui domine les discours convenus d'aujourd'hui.


      • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Je suis de ton avis et c'est exactement le caractère " bien pensant " de la réflexion de Jérôme qui m'a fait sursauter, comme si on passait notre temps à rêvasser, est-ce qu'il a vécu ce quotidien pour venir en parler !!


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Ce que je peux t'affirmer c'est que Jérôme est un vrai humaniste qui n'a jamais supporté les attaques personnelles que tu as subi, pas plus que la bien-pensance qui lui hérisse le poil autant que moi.

        Mais il n'a pas l'habitude de "tirer sur les ambulances" pour autant...
        Tu dois bien comprendre ce que je veux dire.


      • @Luna

        J'ai 2 mariages à mon actif, un de 10 ans (erreur de casting) et un autre (actuel) de 10 ans également. Je commence à avoir vécu un tout petit peu...

Montrer tous les commentaires

Articles recommandés