Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Interview avec le patron de Honor : sur les sentiers de la gloire !

Interview avec le patron de Honor : sur les sentiers de la gloire !

Honor est encore une marque assez jeune mais elle est fortement présente sur le marché. Elle est la 4e marque de smartphone en Allemagne et dans la plupart des pays européens elle se trouve dans le top 5, c'est remarquable. Georg Zhao, le chef de l'entreprise, a fait preuve d'une grande confiance en soi lors de notre entretien.

2019 est une année assez importante pour Honor, et apparemment toutes les conditions sont réunies pour que le jeune fabricant passe une très belle année. La croissance a été plus forte en 2018 qu'en 2017, et Honor doit montrer qu'il mérite de conserver sa place et qui sait, peut-être même de monter encore davantage. Nous ne sommes qu'en janvier, mais il y a de bonnes chances pour que Honor parvienne à cet objectif.

Huawei aide Honor

Interrogé sur le thème de la concurrence de Xiaomi, Zhao souligne les origines similaires des deux entreprises : "Nous venons tous les deux du secteur en ligne et nous voulons faire partie des 5 premiers, peut-être même des 3 premiers. Toutefois, Honor est plus fort en matière de commerce traditionnel, avec une pondération d'environ 50:50.

honor view 20 02
The Honor View20 offre beaucoup d'équipement pour l'argent. © AndroidPIT

La société mère est bien sûr utile pour Honor. En tant que membre du groupe Huawei, Honor bénéficie beaucoup du travail des développeurs et des ingénieurs de Huawei, ainsi que de ses relations avec les commerces et les fournisseurs locaux. Les problèmes que rencontre Huawei ne concernent pas vraiment Honor puisqu'il ne s'agit pas de consommation. Zhao a également expliqué que le directeur de Huawei récemment arrêté en Pologne avait "déjà été licencié pour sa conduite".

Il est important de souligner que Honor ne vend pas seulement des smartphones Huawei légèrement modifiés. La surcouche Magic UI, qui a récemment été utilisée, sera développée séparément de la surcouche EMUI de Huawei. Honor prend également ses propres décisions pour ce qui est du matériel, le placement du capteur d'empreintes digitales par exemple. Il est mieux de le placer à l'arrière car les capteurs intégrés dans l'écran sont encore plus lents et moins précis de cinq à dix pour cent, c'est pourquoi ils attendent encore avant de franchir le pas.

Du petit au grand pour un prix modique

Le fait que Huawei utilise ce type de nouveaux capteurs d'empreintes digitales et que Honor fasse l'impasse n'est cependant pas une simple question de technologie d'écran. Avec Honor, il n'y a toujours pas d'écran AMOLED, et le rétroéclairage des panneaux LCD est un problème pour les capteurs optiques qui sont habituellement utilisés ici. La technologie des ultrasons pourrait contourner ce problème, mais le fait que les écrans LCD soient plus épais que les panneaux OLED aurait également un effet négatif.

Pour la nouvelle année, Honor a changé son nom : Honor" devint "HONOR", les lettres sont toutes en majuscule. Pour Zhao, c'est un symbole de la montée en puissance de la marque.

Pensez-vous que Honor mérite cette ascension ?

Articles recommandés

9 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • "Les sentiers de la gloire", ce film de Stanley Kubrick (dans le titre de l'article) qui décrit la Première Guerre Mondiale du côté des officiers des deux camps d'une manière réaliste et impitoyable rappelle sous bien des aspects la guerre économique que se livrent les plus grandes entreprises du secteur du numérique.

    Belle trouvaille légèrement ironique comme je les apprécie. Bravo !


  • Luna depuis 7 mois Lien du commentaire

    Je pense que Honor est une filiale de Huawei et comme les mêmes causes produisent les mêmes effets...


    • De toute façon, on sait tous (enfin pour ceux qui suivent ce site depuis un certain temps) que tu n'aimes pas Honor, tu t'es déjà exprimée à ce sujet...


    • en effet, le travail mène à la victoire, c est ce qui arrive à huawei/honor...
      pour ma part j ai commencé par le honor 6 puis le honor 7 pour etre aujourd hui sur le honor view 10 et j en suis plus que ravi, de plus je contamine tout mon entourage...


  • Les gens se défient de Huawei mais accueillent Honor plus gentiment. Ce qui m’amène à croire que la cabale contre Huawei est juste une tentative de le ralentir


    • L'entreprise Huawei est d'abord un géant des télécoms avant d'être un fabricant de smartphones et sa concurrence frontale avec les productions occidentales (Apple particulièrement) dans le domaine créée cette image désagréable que Trump concourt beaucoup à entretenir et à amplifier.

      Mais déterminer les bons des méchants n'est pas dans mes cordes, les "saints" n'existent pas dans ce monde très hautement concurrentiel où tous les coups sont permis si l'on est pas pris "la main dans le sac" 😉


      • Je suis d’accord. Je réfléchis à haute voix. Surtout que les idéaux occidentaux cachent bien souvent les relents économiques d’une guerre permanente


      • Parfaitement, la pratique du libre-échange économique au niveau mondial telle qu'on la connaît depuis les années 80 est une guerre impitoyable qui n'ose pas dire son nom mais dont les victimes et les laissés pour compte se dénombrent en centaines de millions.

        Le vainqueur du jour peut se retrouver la victime du surlendemain pour peu qu'il n'ait pas déceler à temps le mauvais coup que son partenaire du lendemain lui a préparé traîtreusement.

        "La mondialisation heureuse" comme l'avait préssenti et vanté certains idéalistes politiques progressistes n'étant souvent qu'une hypocrisie ou une malhonnêteté destinée à endormir les consciences promptes à l'endormissement ou évitant soigneusement de "se poser les bonnes questions".


      • @louis hory

        Je partage ce point de vue. Parfois, je me contente d'un "Pouce haut" mais il m'est apparu utile, en cette occasion, d'écrire une petite prose ✌️

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition