Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 min de lecture 13 partages 1 commentaire

De nombreux appareils électroniques interdits sur les vols depuis/vers les USA

L'année dernière, le Galaxy Note7 avait été interdit sur les avions par mesure de sécurité. Aujourd'hui, c'est une multitude d'appareils électroniques qui est interdite en cabine. Lesquels ? Quand ? Pourquoi ? Observons tout ceci plus en détails.

Selon Reuters, cette mesure serait une réponse à une menace de terrorisme. Selon CNN, il s'agirait d'Al Qaeda, organisation terroriste tristement célèbre. Les aéroports d'une dizaine de pays de Moyen-Orient et d'Afrique du Nord sont concernés par cette interdiction qui, précisons-le, ne serait apparemment que temporaire.

AndroidPIT Lenovo Yoga Book 0252
N'espérez pas emporter une tablette dans l'avion. © AndroidPIT

Un tweet avait d'ailleurs été publié hier par la compagnie Royal Jordanian airlines, dans lequel elle explique que tous les appareils électroniques autres que les smartphones et les appareils médicaux sont interdits en cabine dans les vols à destination de New York, Chicago, Detroit et même Montréal (qui n'est pourtant pas aux Etats-Unis mais au Canada).

Autrement dit, les personnes en partance de ces pays vers les Etats-Unis (et apparemment aussi en partance des Etats-Unis vers ces pays) ne pourront pas transporter en cabine de tablette, d'ordinateur portable ou de console de jeux miniature telles que la Nintendo Switch. Pas de lecteur DVD portable non plus, mais ce dinosaure est en voie de disparition de toutes façons.

Pensez-vous qu'une telle mesure est suffisante pour réduire la menace terroriste ?

13 partages

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

  • Savoir d'où vient cette interdiction donnera en partie la raison de cette sanction.
    Se servir d'un événement comme la "combustion" spontanée ou presque de certains smartphones qui avaient fait couler beaucoup d'encre depuis quelques mois est une astuce bien pratique pour un pouvoir bafouillant afin de répondre à la peur sans avoir à se poser les bonnes questions concernant l'origine du terrorisme.
    Ça interroge jusqu'à un site consacré à la téléphonie mobile basé sur un autre continent (sic) sans vraiment chercher à résoudre ce problème aussi complexe qu'il soit. Une mesure coercitive aussi limitée que celle-ci ne peut résoudre clairement ce type de danger.
    Au lieu de circonscrire ce danger, il engendre une interrogation supplémentaire sans rien améliorer fondamentalement.
    Et la gêne occasionnée par cette interdiction ne peut masquer le manque de réflexion qu'elle souhaite ainsi dissimuler.
    Cela ressemble finalement plus à une opération de brouillage des différents atermoiements déjà engagés par ce gouvernement très personnalisé et dénié d'intelligence gouvernementale.
    J'espère que seulement, en France, on saura échapper à ce genre de décision irréfléchie (pas la peine que je sois plus précis pour me faire comprendre)

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris