Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Ikea part à la conquête des centres-villes

Avec son application de réalité virtuelle et son catalogue en ligne, Ikea entre clairement dans l'ère du numérique. mais il manque une pierre à l'édifice : les clients demandent à faire leurs achats directement depuis l'application. Leurs souhaits semblent avoir été exaucés, et mieux encore, les enseignes jaunes et bleues pourraient passer de l'autre côté des périphériques et se multiplier en centre ville.

Le plus célèbre des magasins de meubles nordiques se réinvente. Selon un article de Reuters, Ikea pourrait changer complètement son concept d'achat dans les prochaines années. Fini les longues balades forcées dans les allées du magasin pour une simple housse de couette. Avec une offre en ligne plus large, ces temples de la déco des périphéries des grandes villes pourraient bientôt se transformer en simples entrepôts !

Ikea est maintenant enfin censé permettre de commander à partir de l'application, selon un article exclusif de Reuters. Et par chance, ce sont les Français et les Néerlandais qui apprécieront en premiers la nouvelle expérience de shopping via l'application ; l'Allemagne, les Etats-Unis et la Chine suivront plus tard cette année.

Décorateur d'intérieur numérique

La nouvelle application suit une approche digne d'un décorateur d'intérieur. Vous entrez les dimensions de votre pièce, vous définissez un style général et la sélection sera adaptée à vos goûts. Barbara Martin Coppola, directrice numérique d'Ikea, précise que "L'expérience utilisateur de l'application combine les achats en magasin et les achats en ligne".

ikea charging furniture
Fini les longues promenades dans les allées d'Ikea. © Ikea

Concrètement, cela signifie que les clients peuvent essayer des meubles Ikea individuels dans de petits magasins en centre-ville. Depuis nos smartphone, avec l'application, on peut créer son propre espace en guise d'exemple, et ainsi essayer les meubles de notre choix. 

"Les clients commencent et terminent toujours leurs recherches en ligne, mais ils doivent aussi pouvoir toucher le produit", explique Philippe Chainieux, directeur de Made.com. Le concurrent d'Ikea a déjà conquis et prospéré d'importantes parts de marché dans plusieurs pays avec son concept Online-First. Lui aussi a récemment lancé de plus petites boutiques pop-up pour exposer les meubles afin que le client se fasse une idée de ce qu'il achète.

Si Ikea se développait réellement dans le commerce en ligne, les énormes magasins se transformeraient en entrepôts et, au lieu d'avoir une grande surface d'exposition, nous verrons plusieurs salles d'exposition plus petites se développer en centre-ville Les premiers exemples se trouvent à Paris, Stockholm et Madrid. Et puisque Made.com fait de même, les deux magasins de meubles pourraient vite se concurrencer. Reste à espérer que cette concurrence stimulera le marché !

Aimeriez-vous dire adieu aux énormes magasins Ikea ? 

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Il est un fait que le transport et l'achat dans l'hyper ou la grande surface hors-agglomération ne fait plus rêver, il suffit de constater les résultats de toutes les chaînes d'hypermarchés dans tous les pays, les plans de licenciements, pardon de sauvegarde de l'emploi (en langage politiquement correct) se suivent à cadence soutenue.

    Si l'on rajoute que le modèle d'Amazon donne à réfléchir et commence à faire cauchemarder certains responsables de ces chaînes, il n'est guère étonnant de voir le champion de la vente de meubles de qualité très moyenne (euphémisme, pour ceux qui aurait encore quelques doutes...) penser à une transition vers une approche plus numérique et plus "proche" du consommateur.

    Ma (très faible) fréquentation d'Ikea m'empêche de me prononcer plus loin...


    • skyrail depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Ça, c'est surtout le résultat de la politique de déploiement de la grande distribution.
      Il est un fait que les gens n'achètent pas assez, et passez cher.
      Oui, comme dans les entreprises, on a appris à faire de la productivité, dans la vie aussi on a appris à faire des économies et des achats raisonnés, optimisés.
      Les bons plans, les articles dégriffés encore soldés et re-soldés dans les usines centers se sont banalisés.
      On trouve encore les mêmes produits, mais en toute petite série et en ventes éphémères, sur les marchés dominicaux.
      Et c'est ça qui tue les petits commerçants, ensuite les franchisés et qui affaiblit les grands distributeurs qui sont obligés de balancer des ventes flash ou faire des "soldes permanents".
      Le nec plus ultra, pour nous, c'est encore la vente en ligne. Pour dire que la concurrence est rude.
      Pour exemple, je viens de voir que j'ai acheté une tablette Archos 8 Go juste au moment de sa sortie, c'était juste avant la sortie de l’iPad (le premier) qui s'annonçait bien plus cher.
      Aujourd'hui, on en trouve en entrée de gamme, autour de 50-70 euros.

      Cela dit, IKEA fait un pari en vendant aux gens qui ne peuvent pas ou ne veulent pas se déplacer, compte tenu des temps de trajets important et de la difficulté de stationner. C'est plus facile de se faire livrer, pour bien moins cher au final.
      Le truc, c'est de se balader en ligne, sélectionner, aller en boutique essayer le produit, simuler son utilisation dans le contexte, revenir en ligne pour checker le prix, réfléchir, puis donner les mesures avant de commander pour avoir un truc sur mesure.


      • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Je me pose une question : Peut-on DURABLEMENT se satisfaire du nec plus ultra ?

        Personnellement, ma réponse est non, évidemment puisque je la pose 😉


  • Oui le plus proche est à 150km de chez moi et sur le site les frais de port sont rédhibitoires, heureusement qu'il y a Amazon