Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Huawei veut que Verizon paie 1 milliard de dollars pour ses brevets

Huawei veut que Verizon paie 1 milliard de dollars pour ses brevets

Le dernier fait nouveau dans le différend commercial actuel entre les États-Unis et la Chine est que Huawei aurait poussé Verizon à payer plus de 200 brevets, pour un montant de 1 milliard de dollars.

Selon le New York Times, deux personnes informées à ce sujet ont révélé que Huawei demande au géant américain de payer des droits de licence sur 238 brevets. La société chinoise a accusé Verizon d'avoir violé ces brevets dans une lettre ce printemps, dont le Wall Street Journal a également fait état, dans laquelle Huawei écrit "nous espérons que vous verrez les avantages de prendre une licence sur notre portefeuille de brevets". Depuis, plusieurs courriels, appels téléphoniques et réunions ont eu lieu à ce sujet. Pas plus tard que la semaine dernière, il y a eu une réunion à New York au sujet des revendications, de sorte que cette histoire continue de se développer à mesure que les tensions s'intensifient entre les États-Unis et la Chine.

Bien que Verizon ne soit pas un client de Huawei et que la société n'achète aucun produit Huawei, elle compte sur au moins 20 fournisseurs qui utilisent une technologie appartenant à la société chinoise. Ainsi, la revendication de brevet de Huawei porte sur un certain nombre de propriétés comme la technologie sans fil. Les licences sont généralement payées en pourcentage des ventes par abonné, selon le Times. Au total, les réclamations dépasseraient un milliard de dollars, selon leurs sources.

Le porte-parole de Verizon, Richard Young, n'a pas commenté la lettre, mais il a dit au Times que "ces questions dépassent le cadre de Verizon" et a ajouté que "dans le contexte géopolitique plus large, toute question concernant Huawei a des implications pour toute notre industrie et soulève également des préoccupations nationales et internationales", mais Huawei, d'autre part, a refusé de commenter la question.

Pour en savoir plus sur la façon dont tout cela s'est produit, n'oubliez pas de lire notre article résumant le différend commercial entre Huawei et les États-Unis jusqu'ici.

Que pensez-vous de la situation actuelle avec Huawei ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

Articles recommandés

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • C'est l'hôpital qui se fout de la charité, c'est huawei le voleur, qu'il ne retourne pas la situation, non mais oh


  • Huawei veut ainsi démontrer que certaines industries étasuniennes "empruntent" 😉 elles aussi des technologies qui ne leurs appartiennent pas sans s’acquitter des droits sur leurs brevets.

    Un moyen de faire pression sur le gouvernement des USA pour "équilibrer la situation" dans l'affaire Huawei-Trump (ou plus exactement USA-Chine pour l'hégémonie économique) et montrer par-la même que les pratiques habituelles dans ce milieu sont loin d'être aussi claires et saines qu'elles semblent le paraître au vu de la communication habituelle matraquée dans les médias mainstream.

    Qu'il ait raison ou tort est un autre sujet qu'il est bien difficile de démêler à notre niveau de simple consommateur.
    Il y a bien trop longtemps que les pratiques relèvent du faux-semblant bien plus que de la transparence des affaires...