Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

L'UE n'oppose pas son veto et Huawei est en sécurité (plus ou moins)

L'UE n'oppose pas son veto et Huawei est en sécurité (plus ou moins)

Un nouveau chapitre de la guerre en cours entre Huawei et le monde des télécommunications a pris fin. Cela peut paraître surprenant, mais cette fois-ci, l'entreprise chinoise n'a pas connu le pire. Bien qu'il soit trop tôt pour parler d'une victoire, la Commission européenne a décidé de ne pas opposer son veto à la présence de Huawei sur le vieux continent.

Demain, la Commission européenne publiera un document sur la cybersécurité et les risques de la nouvelle connectivité 5G. L'objectif de ce document, présenté par le Commissaire pour le marché unique numérique Andrus Ansip, sera de stimuler le débat sur la cybersécurité dans les pays membres. Il ne s'agit pas d'une nouvelle loi européenne mais d'une "recommandation".

La bonne nouvelle est que l'UE n'a pas succombé aux pressions américaines en faveur de l'interdiction du Huawei dans son infrastructure de réseau. L'entreprise est accusée d'espionnage par les États-Unis, les accusations sont évidemment rejetées.

huawei matebook 13 06
Huawei ne se contente pas de fabriquer des smartphones et des ordinateurs portables. La société est l'un des leaders de l'industrie des équipements réseau. © AndroidPIT

L'UE n'a pas pris position sur la guerre en cours entre le gouvernement Trump et la marque chinoise, au contraire, elle a décidé de s'appuyer sur la directive NIS de 2016 qui fixe des orientations en matière de sécurité informatique. C'est pourquoi il appartient désormais à chaque pays de choisir d'appliquer ou non l'interdiction imposée par les États-Unis. En France, la discussion est toujours en cours.

La recommandation se concentrera sur la définition d'une approche commune à adopter pour faire face aux dangers découlant du déploiement de la nouvelle infrastructure de réseau 5G. Le document établit également des lignes directrices pour l'approvisionnement en matières premières, dont 70 % proviennent de Chine. L'objectif est d'être de moins en moins dépendant du marché asiatique.

Si vous voulez en savoir plus sur le document en question, je vous renvoie au lien vers la source que vous trouverez en bas.

Que pensez-vous de la question de la sécurité autour de Huawei ?

Via : HDblog Source : Reuters

Articles recommandés

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Je constate, une fois de plus, le laisser-faire très ultralibérale de la Commission Européenne, elle qui justement n'a de compte a rendre à personne puisque non élue comme d'ailleurs le Conseil des Ministres mais contrairement au Parlement ÉLU qui, lui, n'a pratiquement pas de pouvoir sinon celui de prendre les coups à la place des premiers responsables.

    Alors quand on me parle de démocratie européenne, je peux me permettre d'avoir le sarcasme facile, il faut dire que je suis bien aidé...

    Si certains (européistes convaincus) font semblant de s'étonner du soi-disant populisme des peuples en Europe dite communautaire, il devrait faire un peu moins étalage de leur idéalisme insupportable de suffisance et de leur analyse bornée car il ne font que le lit de l'extrémisme tout en accusant les réalistes de dire ce qui est.