Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

3 min de lecture 3 Commentaires

Huawei parmi les pires entreprises en matière de divulgation de lobbying

Le fabricant chinois, Huawei, a reçu le pire classement possible pour la divulgation d'activités de lobbying dans un indice nouvellement lancé. Les grandes entreprises technologiques comme Amazon et Google s'en sont légèrement mieux tirées, mais l'ensemble reste inquiétant.

L'indice a été lancé par la branche britannique de Transparency International, une organisation non gouvernementale dédiée à la lutte contre la corruption des entreprises. Elle a suivi 104 multinationales, y compris les plus grands noms de la technologie, et a constaté des "normes médiocres" en matière de divulgation des activités de lobbying dans tous les domaines.

Les entreprises analysées ont reçu une note sur une échelle de A à F pour la transparence de l'engagement politique. Huawei, le fabricant des smartphones Mate 20 Pro et P20 Pro, a obtenu le pire score possible.

Huawei a été rejoint par Disney et la société de logiciels Sage, qui est dirigée par Jim Ratcliffe, l'homme le plus riche de Grande-Bretagne. Plusieurs constructeurs automobiles ont également reçu la note " F ", notamment Ford, Honda, Nissan et Toyota.

Huawei 02
Huawei a obtenu la pire note possible en matière de transparence. Shutterstock

Facebook a obtenu la note E, la deuxième pire note disponible. La société de Mark Zuckerberg a déjà admis avoir engagé des lobbyistes pour attaquer George Soros, l'investisseur hongro-américain, donc il n'est pas surprenant de lui voir attribuée une telle note.

Amazon et Google s'en sont un peu mieux sortis, chacun ayant obtenu un D. Cette note se traduit par des "normes médiocres" en matière de transparence en ce qui concerne le lobbying des entreprises. Apple a obtenu un C, ce qui signifie que sa norme est classée "passable".

Google 04
Google et Amazon s'en sont un peu mieux sortis, mais ont quand même des "standards médiocres". Shutterstock

Aucune des 104 entreprises analysées n'a déclaré ses dépenses globales de lobbying en 2017. Une seule entreprise a reçu la note A pour la transparence de l'engagement politique, la société pharmaceutique GSK.

Honda, l'une des rares entreprises à avoir publié une déclaration sur le rapport, a déclaré : "Notre engagement auprès des gouvernements locaux et internationaux et des organisations politiques s'effectue dans le respect de toutes les lois et réglementations en vigueur. Honda continuera de travailler en étroite collaboration avec les groupes de l'industrie et les intervenants politiques."

Que pensez-vous des grandes entreprises technologiques et de la transparence politique ? Devraient-ils déclarer leurs dépenses en matière de lobbying auprès des gouvernements ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous.

Source : The Guardian

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • HFE depuis une semaine Lien du commentaire

    Etre transparent sur le lobbying, c'est se mettre une balle dans le pied. Toucher à la politique peut parfois brûler les ailes. Cette opacité est compréhensible mais somme toute, regrettable...


  • Guesmi A. depuis 2 semaines Lien du commentaire

    A mon avis, les grandes entreprises technologiques et multinationales n'ont jamais été transparent politiquement et elles doivent déclarer leurs dépenses en matière de lobbying auprès de leurs gouvernements !


  • Chris Kroo depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Absolument 😁 et les States méritent la meilleure note ! Félicitations Donald 👏👏👏

Articles recommandés