Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 7 min de lecture 1 commentaire

Pourquoi le Honor Band 3 m'a fait changer d'avis sur les wearables

Les smartwatchs n’ont pas réussi à me conquérir. Je n’ai jamais vraiment trouvé de raison qui me pousse à en mettre une à mon poignet. J’ai cependant décidé de franchir le pas avec la diffusion des fitness trackers, afin de voir ce qui pouvait bien rendre utile ces accessoires connectés. C’est avec le Honor Band 3 que j’ai fait mon premier essai, afin de pouvoir vous le raconter.

Pourquoi celui-là ?

En voyant cet appareil, j’ai pensé qu’il pourrait aller à mon poignet. Le principal problème avec les smartwatches, en ce qui me concerne, est leur dimension (taille et poids). Mais le Honor Band 3 est peu encombrant avec ses 18 grammes. Au bout de quelques jours, j’ai commencé à oublier totalement que je l’avais au poignet.

Avant de jeter mon dévolu sur le Honor Band 3, j’ai également considéré le Xiaomi Mi Band 2 pour les mêmes raisons : il est petit (comparé à d’autres bracelets de fitness similaires comme le TomTom Spark) et bon marché. En effet, le prix était l’autre facteur déterminent. Le Honor Band 3, qui coûtait 69 euros à son lancement, est aujourd’hui disponible pour 35,90 euros.

Je ne pratique pas le sport à un niveau professionnel. Je me qualifierais plutôt de sportive très occasionnelle (je me promets d’aller au Body Combat trois fois par semaine, mais au final je n’ai mis les pieds au gymnase qu’une seule fois). Je ne suis pas obsédée par le monitoring des kilomètres parcourus, des calories consommées et du rythme cardiaque. En revanche, cette immense quantité de données disponibles m’intriguent, et c’est la raison pour laquelle j’ai commencée à m’intéresser aux bracelets connectés.

AndroidPIT honor band 3 hero
Un fitness tracker adapté aux petits poignets. © AndroidPIT

Facile à mettre au poignet et à oublier

Pour fermer la sangle en plastique, il suffit d’appuyer sur les deux broches. Le système est très pratique et simple à mettre en place. Impossible de perdre le Honor Band 3 une fois accroché au poignet : le mécanisme de fermeture est solide et le smartband est construit en une seule pièce. En l’enfilant à votre poignet, vous pourrez monitorer votre rythme cardiaque.

J’ai laissé le Honor Band 3 à mon poignet même pendant la nuit, afin de pouvoir surveiller mes rythmes de sommeil (je dois admettre que c’était l’une des fonctions qui m’intriguait le plus). J’ai fini par oublier que je l’avais au poignet, à condition cependant de bien activer le mode Ne pas déranger, qui bloque l’arrivée des notifications d’appels et de messages et empêche l’activation de l’écran à chaque fois que vous bougez le poignet.

La bonne autonomie du Honor Band 3 aide également à oublier le bracelet. Honor promet que la batterie peut durer un mois, mais comme pour les smartphones, cela dépend beaucoup de la façon dont vous l’utilisez et de la quantité de notifications que vous recevez. Je l’ai mis en charge après deux semaines d’utilisation, et je reçois régulièrement des notifications de WhatsApp, Facebook et Gmail.

AndroidPIT honor band 3 locking mechanism
Impossible de perdre le Honor Band 3. © AndroidPIT

Pourquoi deux applications de gestion au lieu d’une ?

La présence de deux applications de gestion différentes m’a un peu troublée au début. Vous devez installer Huawei Wear pour connecter le fitness tracker et gérer certains éléments, mais c’est l’application Health qui affiche les données statistiques détaillés et les programmes d’exercices. Pourquoi ne pas tout faire avec une seule application ? Rien de trop compliqué puisqu’il est possible d’accéder directement à Huawei Wear à partir de Health, mais cette étape aurait pu être économisée.

J’ai trouvé l’application Health bien faite et facile à consulter. Vous y trouverez la distance parcourue, les calories et les moyens de tenir votre objectif. Différentes sections sont ensuite dédiées à l’exercice physique (vous pouvez commencer une séance d’entraînement en choisissant parmi les activités comme course à pied, tapis roulant, marche et pédalage, et créer un plan personnalisé), à la surveillance du sommeil, au poids et à la fréquence cardiaque grâce au capteur dédié (Honor utilise la technologie M4 core et montre les zones de fréquence cardiaque dans l’application pour améliorer les séances d’entraînement). En accédant à l’onglet Gestion, vous pouvez afficher les calories consommées et gérer votre régime.

Les notifications toujours à portée de main

Le Honor Band 3 se compose d’un écran allongé, avec lequel vous pouvez interagir via un bouton circulaire situé dans la partie inférieure. Il suffit de poser légèrement votre doigt pour passer à l’écran suivant, rejeter un appel entrant ou mettre l’alarme en silence. Assez confortable, surtout pour le réveil !

L’écran est petit : ne vous attendez pas à lire vos messages WhatsApp ou vos emails dans leur intégralité, à moins que le texte ne soit particulièrement court. L’écran est toujours pratique, car il vous donne des informations utiles sur ce qui se passe dans votre smartphone. Vous pouvez consulter le nom de l’expéditeur ou du groupe WhatsApp, le sujet ou une partie du message reçu.

Sur l’écran apparaissent également le nombre de pas effectués, le rythme cardiaque et la surveillance de la course ou de la natation. Le Honor Band 3 n’intègre pas de GPS mais si vous avez un smartphone Huawei  / Honor avec EMUI 5.0 ou une version plus récente, vous pouvez profiter de celui de votre smartphone. L’une des notifications que vous pourrez recevoir prend la forme d’un petit bonhomme en mouvement : cela signifie que le moment est venu de quitter votre chaise ou votre canapé et de faire de l’exercice ! En avant !

AndroidPIT honor band 3 hr sensor
Un suivi des données 24 heures sur 24, à condition de bien serrer la sangle du bracelet. © AndroidPIT

Concernant le suivi du sommeil, j’ai quelques doutes…

Comme je vous l’ai dit, j’étais particulièrement curieuse de tester la fonction TruSleep qui permet de monitorer le sommeil. Le smartband vous permet de suivre la profondeur de votre sommeil, l’état de sommeil paradoxel, et de relever le nombre de fois que vous vous réveillez au cours de la nuit. Cette dernière fonction m’a semblée particulièrement inexacte : l’appareil m’a affirmé à plusieurs reprises que j’avais dormi sans interruptions, alors que je m’était réveillée au cours de la nuit (même si je ne m’étais pas levée).

Dans le doute, j’ai emprunté le Fitbit Ionic Adidas Edition de mon collègue pour une nuit, et j’ai dormi avec les deux wearables au poignet. Difficile de dormir parfaitement en portant ces deux appareils, car le Fitbit est plutôt encombrant.

Je me suis cependant sacrifiée pour la cause, et j’ai pu consulter les résultats le lendemain. Le smartband Honor me signalait un seul réveil, contre 4 pour le Fitbit. Et l’application Fitbit offrait également plus d’information sur la durée totale de ces réveils. Mon but n’est pas de comparer ces deux appareils, qui appartiennent à des gammes de prix totalement différentes, mais simplement de montrer que le Honor Band 3 fournit un aperçu et non des informations détaillées. En ce qui concerne les réveils non signalés, je pourrais ne pas avoir suffisamment serré le smartband… mais je ne pense pas que ce soit l’origine du problème.

A prendre ou à laisser ?

A prendre, sans aucun doute. Surtout maintenant que le prix est devenu particulièrement attractif. Le Honor Band 3 m’a convaincu, et j’ai décidé de le garder à mon poignet. Je ne cherche pas un appareil capable de surveiller en profondeur mon activité physique (limitée). Dépenser plus de 100 euros pour un smartband ne me viendrait pas à l’esprit pour le moment.

L’appareil est-il à recommander ? Tout dépend de vos besoins. Oui, si vous recherchez un appareil bon marché et que l’activité physique que vous souhaitez surveiller se limite à marcher, courir, faire du vélo ou nager. Non si vous préférez faire du yoga ou toute activité qui n’implique pas des mouvements réguliers et continus. Je le recommande même si, comme moi, vous êtes débutants avec ce type d’appareil. Dans l’ensemble, je dirais que pour une première fois, tout s’est bien passé !

Utilisez-vous un smartband ou une smartwatch ? Qu’est-ce qui vous semble le plus important pour ce type d’accessoire connecté ?

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • J'aime assez ce genre d'objets car je crois qu'ils ont une véritable utilité, mais souvent, les constructeurs ont essayé de surjouer leur rôle. J'ai essayé plusieurs de ces machins et je porte actuellement un Misfit Ray, je l'avoue, uniquement pour son design hyper (trop) minimaliste (j'aime les montres et j'aime en changer, alors avoir 1 "cadran sur chaque poignet, non merci). Ce que recherchais vraiment, c'est un appareil principalement capable de relayer les notifications. Las, le Ray pourrait être parfait mais son "vibrateur" n'est pas assez puissant, comparé par exemple au Mi band.
    Et puis au final, on s'habitue très bien à vivre sans connaître la composition théorique de son sommeil ou sa fréquence cardiaque. Le Honor n'est pas trop moche au final, mais n'est pas trop beau non plus. Est-ce que son vibrato vaut le détour ?

Articles recommandés