Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
11 partages 7 Commentaires

Graphène : le super matériau pour les wearables et l'Internet des Objets

Bien loin des grands halls du MWC animés par Samsung, Huawei et Sony, nous trouvons le hall 8. L'initiative de recherche Graphene Flagship possède là son propre stand et présente ses projets en matière de matériaux, d'Internet des Objets et de wearables. Nous sommes allés y jeter un oeil.

Graphene Flagship est un centre de recherche de l'UE qui dispose d'un budget d'un milliard d'euros. Il soutient de très nombreux projets liés au graphène, un matériau prometteur qui est fait de carbone. Nous avons abordé le sujet avec Frank Koppen, chef de projet à l'ICFO qui travaille dans ce centre.

Qu'est-ce que le graphène ?

La caractéristique principale du graphène est sa structure : les atomes de carbone sont organisés en hexagone et forment une couche très fine. Il s'agit à la fois d'un matériel très léger mais aussi très résistant qui est en plus flexible et conducteur.

Il est donc parfaitement adapté à la production de capteurs qui peuvent être associé à n'importe quel autre matériel. Le graphène permet également de produire des écrans flexibles ou encore des structures extrêmement stables, du casque de moto aux ascenseurs qui sont censés transporter les satellites de la source de la terre vers l'espace.

Le grand problème du graphène aujourd'hui est son prix élevé pour une production industrielle à grande échelle. 

Des capteurs partout

Comme expliqué, le graphène n'est pas seulement extrêmement stable, il est aussi pourvu de fonctions intelligentes grâce à sa conductivité. Un exemple pour cela est les capteurs très fins qui peuvent tout simplement se fixer sur le peau et surveiller la fréquence cardiaque, le pouls ou encore la saturation en oxygène. De tels capteurs doivent être bon marché car ils doivent être facilement accessible, notamment dans des pays du Tiers-Monde afin de vérifier les signaux vitaux de nouveaux-nés ou encore d'aider à contrôler les épidémies.

Parallèlement, le graphène doit permettre un jour d'intégrer la technologie dans notre quotidien. Ainsi, il pourrait avoir une importance cruciale dans l'avenir de l'Internet des Objets (qui est d'ailleurs parfois nommé à juste titre "Internet of Everything" en anglais). Notre monde "se réveille".

AndroidPIT graphene 6353
Les écrans flexibles font partie des choses qui soulignent le potentiel du graphène. © AndroidPIT

Les smartphones disparaissent

Que ce soit sur le court ou sur le long terme, l'intégration de ces nouvelles technologies fera disparaître le besoin d'un téléphone portable. Si nous pouvons interagir avec n'importe quel objet de notre environnement, il n'est plus nécessaire d'utiliser notre téléphone comme centre de commande technologique.

Cette mode se retrouve également sur AndroidPIT. Nous avons publié lors de la semaine du MWC beaucoup d'informations sur les smartphones, mais la semaine nous avons concentré nos efforts sur plusieurs sujets : l'Internet des Objets, les drones, les wearables, l'imagerie et les différents types de réalité.

La liberté au lieu du contrôle

Cette année, nous avons eu l'occasion de discuter avec de nombreuses personnalités de l'Internet des Objets et de ce qu'elles nous apporteront dans les années à venir. Au-delà des réflexions sur la sécurité que nous avons abordées à plusieurs reprises, tout le monde était unanime.

Plus nos accessoires connectés et autres capteurs en sauront sur nous et sur notre environnement, plus la technologie permettra des libertés. Qu'en pensez-vous ? Pensez-vous que l'Internet des Objets fera disparaître les smartphones ?

11 partages

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

  • "Plus nos accessoires connectés et autres capteurs en sauront sur nous et sur notre environnement, plus la technologie permettra de libertés."
    Pour moi, j'y vois aussi une possibilité forte de perdre notre manière de vivre puisque cette nouvelle intelligence nous indiquera comment rationaliser et rentabiliser la moindre de nos gestes volontaires ou non, instinctifs ou non.
    Si le but final de cette innovation est la robotisation ou l'efficience permanente de la vie alors cette technologie y concourra grandement.
    Personnellement, j'y suis radicalement opposé car je crois au contraire que c'est par tâtonnements, digressions, instincts, sentiments (positifs ou non), actes réflexes ou actes manqués, imitations, etc.. que nous évoluons.
    Et plus la technologie peut nous apporter ce type de possibilité plus nous y perdons notre humanité. Tout ce qui peut concourir pour que la vie soit belle n'a rien de rationnel, calculable, rentabilisable, ...
    Que la technologie puisse apporter de nombreux soulagements ou faciliter des actes journaliers répétitifs ou désagréables, j'en suis ravi mais si elle empiète ainsi sur notre liberté fondamentale je ne marche plus.


  • Luna depuis 7 mois Lien du commentaire

    Je ne l'espère pas j'aime bien mon smartphone, son écran, l'avoir dans la main et la caresser, cliquer la nuit pour voir les messages, bref c'est devenu comme un livre et maintenant qu'il est devenu cet objet si intime, je ne peux plus m'en séparer.
    Cependant lire un ebook ne me dérange pas non plus alors je pense qu'il est important d'avoir le choix.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris