Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Interview 5 min de lecture 13 Commentaires

Pourquoi le Google Pixel 2 se démarque-t-il tant avec son appareil photo ?

Dans le secteur des smartphones haut de gamme, l’appareil photo est devenu le principal argument de vente, celui qui permet de se distinguer de ses concurrents. Google a fait d’immenses progrès dans ce domaine au cours des dernières années avec le Pixel et le Pixel 2. Nous avons pu nous entretenir avec Isaac Reynolds, chef de produit de l’appareil photo du Pixel 2. Ce dernier nous a expliqué la philosophie de l’entreprise concernant l’appareil photo de ses smartphones.

On parle beaucoup de l’appareil photo des smartphones. Il ne s’agit pas seulement d’évoquer la qualité des images, mais également la façon dont elles sont représentées. Par exemple, faut-il mieux un mode manuel ou un mode automatique efficace ? On en finit nécessairement par comparer l’appareil photo des smartphones avec des reflex coûteux. Quelle est la position de Google à ce sujet ?

Google18 5025
Isaac Reynolds, gestionnaire de produit pour l'appareil photo du Pixel 2. © Ulrich Schaarschmidt/Google LLC

Isaac Reynolds nous a expliqué son point de vue : l’appareil photo est typiquement envisagé d’un point de vue matériel, alors que « historiquement, Google est plutôt une société de logiciels ». Dans le cadre du Google Pixel, cela se manifeste notamment au travers de l’appareil photo. Cela ne signifie pas que Google souhaite délaisser l’aspect matériel du capteur, mais que son principal atout se situe au niveau du logiciel. Il s’agit plus particulièrement de la technologie HDR+, sur laquelle Google travaille depuis déjà six ans et qui contribue à faire de l’appareil photo du Google Pixel un appareil essentiellement défini par son logiciel.

Le HDR+ fait la différence

Le HDR+ de Google ne fonctionne pas comme un mode HDR classique, qui combinerait plusieurs images avec différents paramètres d’exposition. Le HDR+ utilise jusqu’à dix images sous-exposées, mais prises avec les mêmes paramètres. L’agorithme HDR+ permet de regrouper toutes ces images en une seule. Avec cette méthode, l’appareil photo du Pixel peut obtenir de longs temps d’exposition, avec différentes techniques permettant de donner une image très nette.

Difficile de mettre en œuvre un mode manuel, qui serait incapable d’utiliser la fonctionnalité HDR+. Il serait possible d’enregistrer toutes les prises de vue du mode HDR+ (jusqu’à dix images) au format RAW, mais aucun logiciel ne serait capable de les traiter pour en refaire une seule image. Google a donc pris la décision de ne pas utiliser le format RAW dans ses appareils photos.

AndroidPIt google pixel XL 9805
L’appareil photo du Pixel est connu pour sa fonctionnalité HDR+ (sur la photo, le Google Pixel première génération). © AndroidPIT by Irina Efremova

Google utilise un certain nombre d’algorithmes pour améliorer les photographies de façon logicielle. L’algorithme RaisR, par exemple, permet d’augmenter le niveau de détail dans les situations à fort contraste.

Google a également beaucoup travaillé sur son mode portrait. Il simule l’effet bokeh optique d’un appareil photo, mais avec ses propres techniques. Par exemple, il conserve des portraits nets même lorsque la mise au point n’est pas effective. Google combine deux technologies différentes : l’estimation de la profondeur basée sur deux images à la perspective différente, et l’utilisation de l’apprentissage automatique (machine learning) pour mieux cerner les contours du sujet au centre de l’image.

« Point and shoot », l’objectif de Google

Le concept derrière l'appareil photo de Google est essentiellement d’offrir une solution photo simple. C’est pour cela que Reynolds rejette l’utilisation de modes basés sur la reconnaissance des objets.

Les formats de médias modernes comme l’AV1 sont supportés par l’appareil photo du Google Pixel.  Par ailleurs, les utilisateurs du smartphone n’ont pas à se soucier de l’espace de stockage disponible: les images sont automatiquement synchronisées sur leur espace cloud Google Photos. Cela signifie également que pour Google, l’appareil photo et l’application Google Photos sont intrinsèquement liés.

Google18 4918
Point and Shoot, la devise de l’appareil photo de Google. © Ulrich Schaarschmidt/Google LLC

Google n’utilise pas le chipset Pixel Visual Core

Reynolds a apporté une clarification sur un sujet qui avait fait l’objet de contradictions de la part de Google : l’utilisation du Pixel Visual Core. L’accélération de l’apprentissage automatique par le processeur était ainsi absente de l’appareil photo, et n’est toujours pas utilisée aujourd’hui.

Selon Reynolds, le Visual Core est uniquement utilisé par les logiciels tiers qui supportent la fonctionnalité HDR+. Il s’agit de donner l’accès à la caméra pour les applications, tout en permettant à l’application de l'appareil photo du smartphone de faire appel à des fonctionnalités plus avancées qui ne sont pas possibles avec le Visual Core. La situation pourrait cependant évoluer dans l’avenir.

Le dualisme du double appareil photo

Les doubles appareils photos sont à la mode, et les smartphones haut de gamme peuvent aujourd’hui difficilement s’en passer. Mais cette amélioration de la qualité des images n’est pas donnée. Reynolds nous a expliqué sa philosophie à ce sujet : un double objectif a pour effet d’augmenter sensiblement le coût de production des smartphones, tout en nécessitant plus de ressources dans la mémoire principale. Des compromis que Google n’était pas disposé à faire pour son Pixel 2 XL.

L’appareil photo est-il un critère d’achat important pour vous ? Lequel utilisez-vous à l’heure actuelle ?

13 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Le Nokia 7 plus fait aussi de très belles photos "naturel"


  • perso je suis très très content de la qualité photo de mon pixel justement :)


  • Luna depuis 4 mois Lien du commentaire

    J'utilise celui du Moto Z2 Play équipé d'optique Sony Exmor RS , la qualité est très bonne et je suis très satisfaite de mes photos.


    • Eh bien tant mieux pour toi :)
      Pourtant, Lenovo et Motorola ne sont pas réputés pour la grande qualité photo de leurs smartphones et tablettes. Après, tout dépend de tes connaissances en photo, de ton niveau d'exigence et de tes usages (un smartphone même peu doué en photo est suffisant si c'est juste pour poster sur tes réseaux sociaux...)


  • Est-ce suffisant d'installer l'application photo de Google ? Ou il faut vraiment avoir un pixel pour bénéficier de toute les options inclus ?


  • "Pourquoi le Google Pixel 2 se débarque-t-il tant avec son appareil photo ?"
    ... démarque (dans le titre), ça irait mieux je crois !


  • Débarque ou démarque ? Ah mon avis, c'est une grosse coquille et la deuxième solution...
    On peut aussi penser que les Pixels 2 sont " so 2016 " avec leur simple capteur photo arrière, même si un double capteur n'est en rien un gage de qualité photo... (même si, question effet Bokeh, une solution 100 pour 100 logicielle ne vaudra jamais une solution hardware (double capteur) et logicielle à la fois (pour combiner les 2 photos et produire l'effet Bokeh)...
    Suivant de nombreux sites, il me semble que beaucoup d'utilisateurs trouvent un côté trop " artificiel " aux photos des Google Pixel...


    • A condition d'utiliser la même (bonne) qualité pour les 2 objectifs... ce qui est loin d'être toujours le cas surtout quand il s'agit de milieu ou de bas de gamme !
      Je pense que Google préfère développer la partie software jusqu'au bout de ce qu'elle peut amener avant de choisir un double objectif avec un autre type de logiciel adapté.
      (je ne dis pas ce c'est le meilleur choix à faire...)


    • Au départ, en photo argentique (ou même en numérique) le bokeh est un effet naturel provoqué par une très faible profondeur de champ due à une grande ouverture.
      Pas étonnant que reproduire logiciellement le même résultat avec un seul objectif puisse décontenancer à juste titre les amateurs habitués à l'effet obtenu optiquement.
      Il faut une certaine progressivité de l'effet en fonction de la distance et respecter (ou reproduire) les aberrations optiques (nocives) du à l'écart de mise au point.


    • il y a très peu de smartphones qui arrive à faire des photos avec un rendu des couleurs impeccable (non artificiel) les 2 plus proches j'ai vue ça récemment ce sont les Sony ZX2 et Le dernier HTC U11 (je sais plus quoi la ref mais le dernier HDG de la marque) .

Articles recommandés