Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 5 Commentaires

Google propose de nouvelles fonctionnalités pour les sourds et mal-entendants

L'Organisation mondiale de la santé estime qu'il y a actuellement environ 466 millions de personnes sourdes ou malentendantes dans le monde, et ce nombre devrait atteindre 900 millions en 2050. C'est pourquoi Google introduit deux nouvelles fonctionnalités sur Android, conçues pour permettre aux utilisateurs malentendants de communiquer entre eux : Live Transcribe et Sound Amplifier.

Live Transcribe, comme son nom l'indique, transcrit la parole en temps réel. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs sourds et malentendants d'avoir des conversations même avec ceux qui ne parlent pas le langage des signes. Propulsée par Google Cloud, cette fonctionnalité prend en charge plus de 70 langues et peut être lancée d'un simple clic à partir de l'icône d'accessibilité dans la barre d'état du système.

Vous l'avez probablement deviné, Live Transcribe est également alimenté par l'intelligence artificielle, elle tire parti du travail que l'entreprise a déjà effectué sur la reconnaissance vocale automatique (ASR). Cette technologie est d'ailleurs notamment à l'origine des sous-titres automatisés sur YouTube. Elle a connu des améliorations majeures au cours des dernières années mais, jusqu'à présent, la transcription automatisée était compliquée et Google veut changer cela :

"Pour ce faire, nous avons implémenté un détecteur de parole basé sur un réseau neuronal sur l'appareil, réalisé grâce à notre travail précédent avec AudioSet. Ce réseau [...] détecte la parole et gère automatiquement les connexions réseau vers le moteur ASR du cloud, minimisant ainsi l'utilisation des données sur de longues périodes d'utilisation."

Live Transcribe est actuellement disponible en version bêta limitée pour les utilisateurs de Pixel.

L'amplificateur de son, par contre, est déjà disponible. Annoncée lors de la dernière Google I/O, cette fonction est conçue pour filtrer les bruits de fond ou les bruits indésirables sans pour autant rendre les sons déjà plus forts. Il fonctionne avec des écouteurs et peut être téléchargé sur Google Play.

Source : Google

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • phil depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Ce serait bien ça pour notre Président Macron ! :D


    • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

      "Filtrer les bruits de fond et supprimer les bruits désagréables" ?

      Manu a enfin trouvé la solution, organiser un débat public qu'il limite à ce qu'il accepte d'entendre (j'ai pas dit écouter non plus...) et y coller un référendum fourre-tout pour égarer les revendications et se présenter ensuite comme le grand rassembleur, lui qui n'a cessé d'opposer et de fustiger les "bons et les mauvais Français".

      Plus méprisant tu meurs !


    • skyrail depuis 2 semaines Lien du commentaire

      déjà sourd à 40 ans ???


  • skyrail depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Solution intéressante pour améliorer l'expérience sociale des mal-entendants avec leur entourage. Plus besoin de monter le son de la télé, et on peut enfin regarder la télé en famille sans que l'un de ses membres quitte le salon ou porte un casque sur la tête.

    Mais le truc qui serait super utile, c'est un amplificateur de voix avec correcteur de parole pour les gens qui ne parlent pas de façon intelligible.
    Je pense en priorité aux victimes d'AVC.
    On fait bien des implants pour la vue et qu'on pose sur la cornée. ça ne se voit pas, mais ça change la vie des gens qui ont porté des lunettes pendant des années.


    • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Quand Google se mêle de médecine, il s'occupe presque exclusivement de patients solvables.

      Tu me dira qu'il ne fait pas dans la philanthropie, ce que je ne contesterai pas, mais en même temps, il se pique justement de philanthropie par son comportement généreux comme le veux l'éthique et la mentalité américaines.

      Ce qu'en temps que pragmatique cartésien me semble particulièrement contradictoire.
      Cela tient pour moi plus de la schizophrénie que de la sincérité.
      Je ne saurais jamais à quel caractère m'adresser et comment l'apprécier.

      Total me semble plus facile à comprendre, je ne dis pas pour autant que je cautionne pour autant 😉