Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 7 min de lecture 2 Commentaires

Google est encore une start-up quand il s’agit de hardware

Google est une société de logiciels et de solutions pour le web, mais qui investit également fortement dans le hardware. Il y a cinq ans, Google a annoncé un certain nombre de dispositifs, parmi lesquels les Google Glass. Le développement des lunettes de réalité augmentée du géant de la recherche est peut-être au point mort, mais de nombreux autres dispositifs réalisés par la société sont sortis sur le marché au cours des dernières années et servent de plate-forme pour les services Google.

Google est une filiale de la société mère Alphabet, fondée en octobre 2015, qui comprend d'autres entreprises comme Calico, DeepMind, X, Google Fiber et Nest Labs. Cela dit, cet article ne parlera pas du projet Loon, de caméras de sécurité, de thermostats ou des détecteurs de fumée Nest, mais des produits Google.

Selon Wikipédia, Google est une société de logiciels et de hardware :

Google Inc. est une société multinationale spécialisée dans les services et produits pour le web. Ils incluent les technologies de publicité en ligne, la recherche, le cloud computing, les logiciels et le hardware.

Cette définition est clairement confirmée sur le site officiel de la société dans sa liste de produits. Entre Google Allo et Duo, Google Photos, Maps, Chrome et Google App, il y a une section dédiée aux appareils Google : Pixel, Home, Daydream View et WiFi. Ainsi, Google est également une société de hardware.

AndroidPIt google pixel XL 9697
Google est également une société de hardware. © AndroidPIT

Cependant, si l'on considère l'investissement de Google dans les solutions logicielles et Web, le modèle d’affaires de l'entreprise basé sur la publicité et son moteur de recherche, la définir comme une société de hardware n’est pas si évident. Pendant longtemps, le géant de la recherche est resté en arrière-plan, derrière des sociétés comme Samsung, HTC, LG et Huawei, par exemple, avec lesquels il a eu des partenariats pour fabriquer les smartphones Nexus ou des ordinateurs portables connus sous le nom de Chromebook.

Mais l'année dernière, avec l'annonce des smartphones Pixel, désignés par les dirigeants de l'entreprise comme « les premiers smartphones de Google », les choses ont commencé à devenir plus claires. Il a fallu cependant plusieurs chapitres avant d’arriver à la conclusion que Google est vraiment une société de hardware.

Achat et vente de Motorola

En 2012, Google acquit Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars. Cet achat avait généré de grandes attentes, car à l’époque, il ne s’agissait pas seulement de l'achat d'une entreprise, mais de toute une division capable de construire des dispositifs mobiles.

Cependant, en 2014, le développeur d’Android a annoncé la vente de l'unité de téléphones mobiles Motorola à Lenovo. L'accord a été conclu pour environ 3 milliards de dollars, ce qui a démontré que l'intérêt de Google était davantage porté sur les brevets de Motorola que sur la fabrication de leurs propres dispositifs.

Avec l'achat de Motorola, Google a obtenu les droits sur plus de 17 000 brevets que la société possédait. Parmi ceux-ci, seulement 2000 ont été transférés à Lenovo. Il faut se rappeler qu’à l'époque, l'intention était de renforcer le système d'exploitation Android et de ne pas avoir de problèmes avec les procédures judiciaires en raison de l'utilisation de certaines technologies.

Arrivée de Chromecast

En 2010, en partenariat avec les principaux fabricants de smartphones du marché, Google a développé le Nexus One et établit ainsi sa propre série de smartphones tournant sous la version la plus pure de son système d'exploitation, Android. Mais ce fut avec l'annonce de Chromecast, que nous avons vu Google réaliser, distribuer et commercialiser son propre produit : Chromecast by Google.

androidpit Chromecast 2015 5
Le Chromecast est l'un des dispositifs les plus populaires de Google. © AndroidPIT

Le succès du Chromecast pouvait être anticipé, après tout, Google a mis sur le marché un appareil vraiment pas cher (par rapport à une télévision intelligente), qui fonctionne comme une clé usb et qui permet de transformer une TV avec entrée HDMI en un téléviseur connecté.

Auparavant, avec la Google TV, ensuite appelée Android TV, il y avait un partenariat avec des fabricants comme Sony, qui fabriquait le hardware. Avec le Chromecast, nous avons maintenant plus que la marque de Google apposée sur le dispositif, mais le design, le développement et la logistique de distribution et de commercialisation sont réalisés par la société.

Arrivée des dispositifs Pixels et de la division hardware

La ligne Nexus a été remplacée par la série Pixel en 2016. En conséquence, Google a également créé une division hardware dirigée par une vieille connaissance : Rick Osterloh, ancien directeur général de Motorola au moment où le constructeur était encore sous l'égide de Google.

Bien que les Google Pixel et Pixel XL sont le fruit d’un partenariat avec HTC, un seul logo est imprimé sur l'appareil, le « G » de Google. Comme indiqué plus haut, lors de la présentation officielle des smartphones, le Pixel a été décrit comme « le premier smartphone de Google. »

Cela a clairement indiqué que le géant de la recherche peut déjà être considéré comme une entreprise de hardware. Comme Apple, qui développe le logiciel et conçoit le hardware de l'iPhone, mais qui a des partenariats avec d'autres sociétés telles que Foxconn. Le cas de Google n’est pas si différent, mais il doit encore être vu sur une plus petite échelle parce qu’Apple surveille de près la production des processeirs, par exemple, alors que Google utilise le processeur de Qualcomm dans ses smartphones.

La distance augmente encore plus si nous mettons Google aux côtés de fabricants tels que Samsung et Huawei. Par rapport à ces deux sociétés, Google peut être considéré comme une start-up dans le domaine du hardware (si on prend en compte le développement de dispositifs Google et non pas la construction de serveurs).

Google investit-il réellement dans le hardware ?

Il ne fait aucun doute que les produits de Google sont intégrés dans notre vie quotidienne. Que ce soit le service de courrier électronique, la recherche, la localisation et la navigation, le système d'exploitation qui donne vie à votre smartphone ou à votre téléviseur. Ce auquel nous devons encore nous habituer est le fait que Google est également une entreprise de hardware, ce qui peut passer inaperçu, en particulier dans les régions où des dispositifs comme les Pixel, Home et Wifi ne sont pas disponibles.

En regardant en arrière, en 2012, Patrick Pichette, alors CFO de Google, avait déclaré que l'entreprise était probablement l'une des plus grandes sociétés de hardware du monde. Selon une interview à la chaîne Wired, Pichette avait également dit qu'il y avait un certain mythe que Google ne connaissait rien au hardware », mais que l’entreprise a été l'un des grands acteurs dans ce domaine :

Nous sommes importants dans le hardware. Google construit des serveurs dans une usine qui, certainement, en fait l'un des plus grands fabricants de hardware du monde. Nous connaissons le hardware. Nous en savons beaucoup sur flash. Nous connaissons la chaîne d'approvisionnement.

Oui, le géant d'internet connaît également le hardware, et très bien. Avec l'investissement dans des secteurs tels que l'intelligence artificielle, la réalité virtuelle et la réalité augmentée, toujours plus de plateformes utiliseront internet de façons différentes et, comme la stratégie commerciale de Google est basée sur le web, il est inévitable que l'entreprise commence à se concentrer davantage sur la construction des soi-disant « dispositifs Google. »

Afin de diffuser Google Assistant, les ingénieurs ont développé Google Home. Pour normaliser la réalité virtuelle, il y a le casque Daydream View. Afin d'optimiser l'expérience avec ces derniers et d'autres services dépendants d'internet, nous avons Google Wifi. Pour utiliser la version la plus pure d'Android, nous avons les Google Pixel.

Je ne doute pas qu’investir dans le hardware est dans l’agenda de Google. Son grand défi est de résoudre les problèmes de distribution. Les smartphones Pixel sont disponibles dans très peu de pays, tout comme Google Home, Daydream View et Google Wifi. Même en Allemagne, depuis le début des ventes en ligne de la gamme Pixel, les smartphones sont souvent en rupture de stock.

Alors ne vous laissez pas berner par son incompétence dans le domaine de la logistique ou par son désintérêt) de concurrencer ouvertement ses partenaires, mais Google est aussi une société de hardware, même si dans le domaine, il est encore au niveau d’une start-up.

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Je suis pas du tout d'accord même si Google domine le software je trouve leurs produits magnifiques et c'est pas parce que ça se vend mal que c'est une start-up.


  • Pour pouvoir concevoir et réaliser les meilleurs logiciels, quel que soit le type de plateforme, un concepteur comme Google, s'il veut conserver ou améliorer sa bonne réputation a tout intérêt à maîtriser de la matière la plus fine tout ce qui va de l'élaboration matérielle jusqu'à son domaine de prédilection et toutes les interactions qui peuvent se produire entre ces deux mondes.

    C'est une nécessité stratégique beaucoup plus qu'un choix industriel.
    A chaque fois où il a paru se planter c'est justement là où il lui manquait une part de connaissance indispensable des outils hardwares nécessaire à ses productions de logiciels et de recherche.

Articles recommandés