Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 3 min de lecture 1 commentaire

Google veut sauver le monde... quitte à le soumettre à de nouveaux dangers

Google a commencé sa Google I/O avec un thème important pour être certain de captiver la foule dès le début : son rôle dans la médecine. Google veut montrer qu'il veut (et peut) aider tout le monde, une initiative louable. Est-ce vraiment de la philanthropie ?

Voilà des années déjà que Google a annoncé travailler sur des projets autres que ses applications, son moteur de recherche, Android et bien d'autres sujets en lien avec Internet. La plupart de ces projets sont méconnus mais Google a entamé cette version de la Google I/O pour rappeler à tous quel est l'un de ses chevaux de bataille : la médecine. Grâce à son (immense) potentiel technologique et les moyens qu'il a à sa disposition, Google participe à sa façon à l'évolution de la science médicale afin de venir en aide aux utilisateurs.

Sundar Pichai, le grand patron de Google, s'est donc exprimé sur l'importance de la technologie pour aider les gens et améliorer leur quotidien, passant ainsi du coq à l'âne puisque le sujet précédent étant l'évolution de l'émoji du burger. "II est clair que la technologie peut avoir un impact positif", confie-t-il. Il illustre rapidement ses propos avec le grand thème technologique de l'année : l'Intelligence Artificielle. Si son domaine d'action semble assez limité, elle représente l'avenir dans de nombreux secteurs de la médecine. 

google i o 2018 9
Google philanthrope ? Googlanthrope ? © Screenshot: AndroidPIT

L'Intelligence Artificielle peut réussir là où les humains, ou plus exactement ici les médecins, continuent à échouer. En guise d'exemple il montre l'importance du scan de la rétine et le rôle que cela peut jouer dans la détection des risques cardio-vasculaires. Si l'oeil humain n'est pas forcément en mesure de voir ni d'interpréter tous les éléments, l'IA, elle, s'en sort beaucoup mieux. 

C'est très prometteur, personne ne peut dire le contraire. Ceci dit, cela éveille plusieurs questions. D'une part, ce sujet nous (re)plonge dans un débat social (voire même philosophiques) dans lequel nous pouvons envisager le remplacement des docteurs par des machines (bien que les acteurs de l'Intelligence Artificielle préfèrent parler de complémentarité que de remplacement). Ceci peut avoir des conséquences à bien des niveaux, mais nous sommes là dans un futur hypothétique, inutile de crier avant d'avoir mal, seulement de rester vigilants.

google i o 2018 13
Les problèmes peuvent être détectés avant qu'ils aient des conséquences. © Screenshot: AndroidPIT

Dans une perspective plus générale, que penser d'une entreprise qui fait sa fortune en cumulant des données sur tout le monde et qui veut se mettre au service des gens ? Améliorer le quotidien des malades est louable, en tirer profit l'est moins donc il sera intéressant de voir quelles contreparties Google attend en échange de ses services. Ce qui est certain, c'est que Google déploie ses tentacules dans de nombreux domaines d'activités et avec un tel champ libre devant lui, il n'est pas prêt d'arrêter.

Que pensez-vous de la stratégie de Google ?

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Quelqu'un, une organisation ou une société qui veut le bonheur ou une amélioration de la vie des gens sans savoir ce qui les préoccupent ou si cela leur convient m'interroge passablement.
    Répandre le bonheur ou la simple satisfaction de bien vivre n'est guère compatible avec le "souci" principal d'une entreprise qui fait partie des 3 plus grosses capitalisations mondiales, à mon idée...

Articles recommandés