Vous nous invitez à poser des questions mais pas ensuite c'est le silence de votre part ?

  • Réponses :4
  • OuverteNon stickyRépondu
  • Posts de Forum 5

24 mars 2019 à 13:02:23 via site

Bonjour,

Il y a quelques jours vous avez développé un sujet sur la 5G dont le titre est le suivant :

"5G : posez-nous toutes vos questions !"

Voir lien ci-dessous
https://www.androidpit.fr/sondage-5g-week-2019

Par l'intermédiaire des commentaires j'ai "posté", comme vous nous invitiez, des questions.
Mais depuis toujours pas de réponses !

Je ne comprend pas

@++

— Modifié le 24 mars 2019 à 13:03:32

Répondre
Meilleure réponse
Pierre Vitré
  • Admin
  • Staff
  • Posts de Forum 13

2 avr. 2019 à 14:29:09 via site

Bonjour,

Nous avons commencé la semaine de la 5G depuis hier. Chaque jour, nous publions un article autour du thème. Ce weekend également, je répondrais aux questions de la communauté :)

Bien à vous,

Pierre

Utile ?
Répondre
  • Posts de Forum 28 617

24 mars 2019 à 13:39:42 via site

Salut !!

Le titre prête à confusion, j'imagine qu'ils ont choisi de nous répondre par un autre article, ce n'est pas donc un échange direct et je le regrette tout autant que toi.

Les commentaires ne sont pas un espace d'échange direct contrairement au forum, hors sur le forum, ils n'interviennent pas souvent.

En attendant on peut toujours profiter de cette occasion pour ouvrir le débat ici autour de ce qu'a annoncé ANFR dans son guide sur la 5G en France

image

La 5G pour de nouveaux usages et des changements !!

La 5G est présentée comme la nouvelle génération d’infrastructures de réseaux mobiles qui permettra un saut de performances et la possibilité d’usages très diversifiés.

📣Les avantages

◾Débit : la 5G promet des débit jusqu’à 10 fois supérieurs à ceux de la 4G.
◾Latence : en étant divisée par 10, la latence (temps de réponse) ouvre des perspectives venant bouleverser les usages notamment professionnels.
◾Densité : la 5G offrira une densité de connexion qui permettra de multiplier par 10 le nombre d’objets connectés au réseau simultanément.

La 5G pourra être utilisée dans des secteurs très variés (véhicules connectés, santé, énergie, industrie...). Cela implique une maîtrise accrue de la sécurité des réseaux et des gains attendus en termes de qualité de service, d'adaptabilité et de faible latence. Les communications 5G devraient donc répondre aux besoins des véhicules connectés, des applications industrielles ou plus généralement de l’Internet des objets.

image

🔺Mais aussi des changements !!

La nouvelle génération 5G, rend indispensable l’utilisation de nouvelles portions du spectre radioélectrique. L'obtention de nouvelles fréquences est un pré-requis pour lancer les services 5G. Les bandes identifiées sont plus élevées dans le spectre et permettent des montées en débit très importantes. Avec l'utilisation d'antennes intelligentes et d'un réseau de petites antennes, les forts besoins en connectivité du public et des entreprises auront leur solution.

◾De nouvelles bandes de fréquence 5G déjà identifiées

Les bandes « basses », déjà allouées pour la 2G / 3G / 4G, pourraient être réutilisées pour la 5G.
La bande 3,5 GHz est la première bande 5G offrant un compromis couverture/capacité.
La bande 26 GHz, « pionnière 5G », sera principalement utilisée pour des « hot spots ».
D'autres bandes hautes seront étudiées lors de la Conférence Mondiale des Radiocommunications en 2019.

◾LE RÔLE DE L'ANFR

L’ANFR conduit les négociations européennes et internationales pour identifier les bandes de fréquences 5G. En Europe, deux nouvelles bandes ont déjà été choisies pour la 5G.
Ces négociations ont permis dès 2015 d’harmoniser la bande 3,5 GHz comme bande 5G et de définir les futures bandes candidates pour la 5G comme la bande 26 GHz qui doit faire l’objet d’une harmonisation mondiale en 2019.

Au niveau national, l’ANFR prépare l’arrivée de la 5G en libérant les bandes de fréquences attribuées à la 5G mais occupées par d’autres utilisateurs.
Enfin, l’ANFR accompagne les premiers déploiements pilote 5G dans la bande 3,5 GHz des opérateurs de téléphonie mobile et travaille avec l’ensemble des acteurs pour caractériser les réseaux 5G en termes d’exposition du public aux ondes électromagnétiques.

◾ Évolutions technologiques vers des antennes intelligentes

Les réseaux mobiles actuels utilisent des équipements radio appelés « cellules macro » déployés pour assurer la couverture dans les différents territoires. Les antennes diffusent les signaux de manière constante, dans une direction donnée (faisceau).

Le déploiement de la 5G se fera en recourant à des sites « macro » à l’instar des réseaux actuels des opérateurs, mais devrait également s’articuler autour du déploiement de petites antennes installées dans du mobilier urbain.

📶De nouvelles d'antennes afin d'atteindre les performances annoncées

Pour atteindre les performances annoncées (débits multiplié par 10, latence divisée par 10 et multiples connexions), la 5G reposera notamment sur une nouvelle génération d’antennes, qui orientent les signaux vers les appareils qui en ont besoin. Couplée avec des bandes de fréquences hautes, l’utilisation de ces antennes permettra d’accroître fortement les débits.

🍃Il y aura donc du nouveau partout , c'est beaucoup de questions que l'on va se poser.

— Modifié le 24 mars 2019 à 13:40:42

Keep Calm and Love Android.

Utile ?
Répondre
  • Posts de Forum 5

24 mars 2019 à 18:39:39 via site

Bonsoir,

Je te remercie pour les explications, si j'ai besoin je posterai pour demander !

Effectivement d'autres personnes peuvent se joindre pour faire vivre un peu ce forum.
Mais pas évident du coup que quelqu'un se joigne à nous car du coup le sujet n'est pas au bon endroit je crois !

M%DR

MERCI

@+++

Utile ?
Répondre
  • Posts de Forum 5

24 mars 2019 à 18:46:32 via site

Re,

pour alimenter le débat :

"Pour assurer les services 5G, l'Europe a fait le choix d'exploiter la bande 3,5 GHz pour la partie sub-6 GHz. Répartie de 3,4 à 3,8 GHz, elle doit fournir 400 MHz de bande passante aux opérateurs, soit 100 MHz environ par opérateur dans le cas du marché français.
Sauf que certaines portions de cette fréquence sont déjà occupées, et pour quelques années encore. Le journal Les Echos rappelle que la bande 3,5 GHz a aussi été celle du WiMAX, cette technologie un temps en concurrence (ou complémentaire, selon les scénarios) de la 4G et pour laquelle certains opérateurs, comme Bolloré Telecom, ont obtenu une licence d'exploitation moyennant plusieurs centaines de millions d'euros.
Le WiMAX n'a pas fait long feu mais les fréquences restent attribuées jusqu'en 2026, sans possibilité pour l'Arcep de les récupérer d'office. Selon Les Echos, 30% des fréquences de la bande 3,5 GHz sont bloquées : d'une part par les fréquences WiMAX de Bolloré détenant 30 MHz du spectre, de même que SFR pour les régions Ile-de-France et PACA, et par les 50 MHz réservés au THD Radio (accès internet 4G fixe spécifique).
Sur les 400 MHz théoriques, il ne restera donc que 280 MHz à partager entre les opérateurs lors des enchères pour la bande 3,5 GHz en vue d'une exploitation à partir de 2020.
A défaut d'avoir percé avec le WiMAX, Bolloré peut donc tenter de récupérer les 200 millions d'euros d'accès aux fréquences en lançant ses propres services 5G ou de négocier leur accès avec des tiers, relève le quotidien économique."
(source : Génération NT)

— Modifié le 24 mars 2019 à 18:48:31

Utile ?
Répondre
Meilleure réponse
Pierre Vitré
  • Admin
  • Staff
  • Posts de Forum 13

2 avr. 2019 à 14:29:09 via site

Bonjour,

Nous avons commencé la semaine de la 5G depuis hier. Chaque jour, nous publions un article autour du thème. Ce weekend également, je répondrais aux questions de la communauté :)

Bien à vous,

Pierre

Utile ?
Répondre