La 5G : mise en oeuvre de la feuille de route en France

  • Réponses :9
  • OuverteNon stickyNon répondu
  • Posts de Forum 24 348

1 mars 2019 à 12:18:48 via site

image

Préparons nous à la 5G en 2020

La 5G est dans toute les discussions et en France concrètement on en est où, c'est pour répondre à toutes ces questions que l'ANFR vient de publier un guide :

La 5G sera déployée commercialement à partir de 2020. Cette nouvelle génération de communications mobiles se distingue des précédentes en ce qu’elle vise, dès sa conception, à intégrer un nombre de cas d’usages inédit : ainsi, les communications téléphoniques et l’accès à l’internet par les individus seront-ils complétés par les usages dits « verticaux », notamment pour l’internet des objets ou certains usages critiques - dans les secteurs de la santé, des voitures autonomes ou de l’industrie manufacturière, par exemple. Les forts besoins en connectivité des entreprises et des particuliers associés à l’intégration des verticaux appellent l’ouverture d’une gamme des fréquences inédite en couverture terrestre (utilisation de fréquences dites millimétriques) et une évolution de l’architecture des réseaux mobiles (déploiement des petites antennes et emploi d’antennes intelligentes).
La 5G sera un élément-clé de la transformation de la société et de l’économie, dont l’ensemble des services (transports, énergie, santé ou médias, par exemple) et des modes de production.

🍃Allons préparer l'arrivée de la 5G ensemble !!

— Modifié le 5 avr. 2019 à 17:01:35

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 24 348

1 mars 2019 à 12:34:27 via site

image

La 5G pour de nouveaux usages et des changements !!

La 5G est présentée comme la nouvelle génération d’infrastructures de réseaux mobiles qui permettra un saut de performances et la possibilité d’usages très diversifiés.

📣Les avantages

◾Débit : la 5G promet des débit jusqu’à 10 fois supérieurs à ceux de la 4G.
◾Latence : en étant divisée par 10, la latence (temps de réponse) ouvre des perspectives venant bouleverser les usages notamment professionnels.
◾Densité : la 5G offrira une densité de connexion qui permettra de multiplier par 10 le nombre d’objets connectés au réseau simultanément.

La 5G pourra être utilisée dans des secteurs très variés (véhicules connectés, santé, énergie, industrie...). Cela implique une maîtrise accrue de la sécurité des réseaux et des gains attendus en termes de qualité de service, d'adaptabilité et de faible latence. Les communications 5G devraient donc répondre aux besoins des véhicules connectés, des applications industrielles ou plus généralement de l’Internet des objets.

image

🔺Mais aussi des changements !!

La nouvelle génération 5G, rend indispensable l’utilisation de nouvelles portions du spectre radioélectrique. L'obtention de nouvelles fréquences est un pré-requis pour lancer les services 5G. Les bandes identifiées sont plus élevées dans le spectre et permettent des montées en débit très importantes. Avec l'utilisation d'antennes intelligentes et d'un réseau de petites antennes, les forts besoins en connectivité du public et des entreprises auront leur solution.

◾De nouvelles bandes de fréquence 5G déjà identifiées

Les bandes « basses », déjà allouées pour la 2G / 3G / 4G, pourraient être réutilisées pour la 5G.
La bande 3,5 GHz est la première bande 5G offrant un compromis couverture/capacité.
La bande 26 GHz, « pionnière 5G », sera principalement utilisée pour des « hot spots ».
D'autres bandes hautes seront étudiées lors de la Conférence Mondiale des Radiocommunications en 2019.

◾LE RÔLE DE L'ANFR

L’ANFR conduit les négociations européennes et internationales pour identifier les bandes de fréquences 5G. En Europe, deux nouvelles bandes ont déjà été choisies pour la 5G.
Ces négociations ont permis dès 2015 d’harmoniser la bande 3,5 GHz comme bande 5G et de définir les futures bandes candidates pour la 5G comme la bande 26 GHz qui doit faire l’objet d’une harmonisation mondiale en 2019.

Au niveau national, l’ANFR prépare l’arrivée de la 5G en libérant les bandes de fréquences attribuées à la 5G mais occupées par d’autres utilisateurs.
Enfin, l’ANFR accompagne les premiers déploiements pilote 5G dans la bande 3,5 GHz des opérateurs de téléphonie mobile et travaille avec l’ensemble des acteurs pour caractériser les réseaux 5G en termes d’exposition du public aux ondes électromagnétiques.

◾ Évolutions technologiques vers des antennes intelligentes

Les réseaux mobiles actuels utilisent des équipements radio appelés « cellules macro » déployés pour assurer la couverture dans les différents territoires. Les antennes diffusent les signaux de manière constante, dans une direction donnée (faisceau).

Le déploiement de la 5G se fera en recourant à des sites « macro » à l’instar des réseaux actuels des opérateurs, mais devrait également s’articuler autour du déploiement de petites antennes installées dans du mobilier urbain.

📶De nouvelles d'antennes afin d'atteindre les performances annoncées

Pour atteindre les performances annoncées (débits multiplié par 10, latence divisée par 10 et multiples connexions), la 5G reposera notamment sur une nouvelle génération d’antennes, qui orientent les signaux vers les appareils qui en ont besoin. Couplée avec des bandes de fréquences hautes, l’utilisation de ces antennes permettra d’accroître fortement les débits.

🍃Il y aura donc du nouveau partout , c'est pour cette raison que ça va prendre du temps pour s'y préparer.

— Modifié le 4 mars 2019 à 21:18:42

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 24 348

5 avr. 2019 à 17:25:40 via site

image

Avons-nous vraiment besoin d'un smartphone 5G ?

C'est de saison, la 5G est sur toutes les lèvres , mais qu'est ce qu'on va y gagner quand antennes seront prêtes.

◾Plus de vitesse

Lorsque nos smartphones pourront profiter du réseau 5G, nous constaterons une nette amélioration de la vitesse à laquelle nous surfons sur Internet, multipliant la vitesse actuelle pour atteindre un maximum de 10 Go par seconde. En gardant à l'esprit que la 4G a une vitesse moyenne d'environ 40 Mo par seconde, cela multiplierait la vitesse par 20. C'est de la théorie car cela dépendra de nombreux facteurs, mais c'est malgré tout un grand pas en avant. Pouvez-vous imaginer télécharger plusieurs Go de données en un temps record ? Évidemment, les opérateurs devront s'adapter à cette technologie en proposant de nouvelles offres. Il n'est pas logique d'offrir des tarifs de 30 Go par mois (par exemple) si vous pouvez l'épuiser en quelques secondes.

◾Des messageries vraiment instantanées

La latence sera réduite à des chiffres presque imperceptibles. Qu'est-ce que la latence, vous demandez-vous peut-être ? C'est le temps qu'il faut pour transférer un paquet de données, ou plus exactement le temps de réponse qu'il faut entre la réalisation d'une action et son efficacité réelle. La 5G se chargera de réduire ce chiffre à 1 milliseconde, de sorte que toutes les communications seront pratiquement instantanées. C'est pourquoi il est si important d'avoir une faible latence lorsque vous jouez en mode multijoueur (dans Fortnite, par exemple) si vous ne voulez pas perdre rapidement

◾La clé de ses objets connectés

La 5G sera plus que probablement un élément clé dans de nombreux objets connectés, allant des dispositifs médicaux à votre voiture. Votre smartphone serait ainsi l'un des nombreux appareils connectés sur un même réseau, et il pourrait servir de "télécommande" pour tous les autres.

◾La 5G va se payer cher

Si l'on regarde les modèles qui ont déjà été présentés et ceux qui le seront dans un avenir proche, nous pouvons voir une caractéristique commune : tous les appareils avec 5G sont des smartphones haut de gamme 200-300 $ plus cher que les non 5G.
Xiaomi, pour sa part, a sorti une version 5G du Mi Mix 3 qui, en plus de la nouvelle connectivité, offre plus de batterie et plus de stockage pour un prix supérieur de 100€. Est-ce que ça en vaut la peine ?

◾La 5G c'est plus d'antennes dans la rue, dans son smartphone aussi !!

Le Snapdragon 855 est le premier SoC compatible avec le 5G. Pour ce faire, il doit être accompagné d'un modem X50, en plus du modem X24 qui supporte la 4G. C'est-à-dire, deux modems, qui s'ajoutent à leurs antennes et occupent trop d'espace. Ceci, associé aux grandes batteries qu'ils intègrent, est l'une des raisons pour lesquelles les premiers smartphones 5G sont si grands. La durée de vie de la batterie peut également poser problème, car dans ces premiers appareils, la connexion 5G devrait la vider rapidement.

🤔Plus d'antennes pour plus de vitesse, mais aussi pour plus de radiation et notre santé dans tous ça ?

— Modifié le 5 avr. 2019 à 17:58:04

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 24 348

16 avr. 2019 à 11:27:56 via site

image

Un appel à tout arrêter

Alors que l’industrie des télécommunication est en marche pour préparer la 5G, médecins, scientifiques, membres d’organisations environnementales et citoyens ont signé appel pour tout arrêter car augmentation considérable de l’exposition au rayonnement de radiofréquence il y aura !!

À l’Organisation des Nations Unies, à l’OMS, à l’Union européenne, au Conseil de l’Europe et aux gouvernements de tous les pays, nous soussignés, médecins, scientifiques, membres d’organisations environnementales et citoyens de 168 pays (au 29 mars 2019), demandons urgemment l’arrêt du déploiement du réseau sans fil de 5G (cinquième génération) y compris depuis les satellites spatiaux. En effet, la 5G entraînera une augmentation considérable de l’exposition au rayonnement de radiofréquence, qui s’ajoutera au rayonnement induit par les réseaux de télécommunications 2G, 3G et 4G déjà en place. Or on a déjà la preuve des effets nocifs du rayonnement de radiofréquence pour les êtres humains et l’environnement. Le déploiement de la 5G revient à mener des expériences sur les êtres humains et l’environnement, ce qui est considéré comme un crime en vertu du droit international.

◾Un changement social sans précédent à l'échelle mondiale

Les entreprises de télécommunications à l’échelle mondiale sont bien résolues, avec l’appui des gouvernements, à déployer dans les deux prochaines années, le réseau sans fil de cinquième génération (5G). Cette décision produira ce qui est considéré comme un changement sociétal sans précédent à l’échelle mondiale. Nous aurons ainsi des maisons « intelligentes », des entreprises « intelligentes », des autoroutes « intelligentes », des villes « intelligentes » et des voitures autonomes. Pratiquement tout ce que nous achetons et possédons, depuis les réfrigérateurs et les machines à laver jusqu’aux cartons de lait, en passant par les brosses à cheveux et les couches pour bébés, contiendra des antennes et des micropuces et sera connecté sans fil à l’internet. Toute personne sur terre aura accès instantanément à des communications sans fil à très haut débit et à faible latence, et ce dans les coins les plus reculés de la planète, jusque dans les forêts pluviales, au milieu de l’océan et dans l’antarctique.

◾Des effets graves et irréversible sur les êtres humains, l'environnement

Ce que la plupart des gens ignorent, c’est que cette nouvelle réalité entraînera aussi un changement environnemental sans précédent à l’échelle planétaire. Il est impossible d’imaginer la densité prévue des émetteurs de radiofréquences. Outre les millions de nouvelles stations de base terrestres 5G qui seront installées et les 20.000 nouveaux satellites qui seront lancés dans l’espace, 200 milliards d’objets émetteurs, selon nos estimations, feront partie de l’internet des objets d’ici 2020, et un billion (mille milliards) d’objets quelques années plus tard.

◾Une pollution électromagnétique déjà nocive aujourd'hui, incontrôlable demain

Nous disposons déjà de preuves accablantes indiquant que le rayonnement des radiofréquences (RF) est nuisible à la vie. Les données cliniques accumulées sur des personnes malades ou ayant des troubles de santé, les preuves expérimentales de dommages à l’ADN, aux cellules et aux organes d’une grande variété de végétaux et d’animaux et les données épidémiologiques qui prouvent que les grandes maladies de la civilisation moderne — le cancer, les maladies du cœur et le diabète — sont en grande partie provoquées par la pollution électromagnétique, constituent un corpus de plus de 10.000 études publiées dans des revues dotées de comités de lecture.

🍃Un chèque en blanc au main de l'industrie des télécommunications qui ignore tout de l'impact réel de la 5G sur notre santé et notre environnement

— Modifié le 16 avr. 2019 à 11:30:30

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 24 348

23 avr. 2019 à 11:26:15 via site

image

À Bruxelles, on s'interroge !!

"5G ou pas. Les Bruxellois ne sont pas des souris de laboratoire dont je peux vendre la santé au prix du profit. On ne peut laisser planer de doute."

C'est la déclaration de Céline Fremault, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargée du Logement, de la Qualité de Vie, de l’Environnement et de l’Energie (l’équivalent du conseil régional donc), afin de repousser l’achèvement du processus législatif nécessaire au déploiement de la 5G à Bruxelles.

«Force est de constater qu’il est impensable pour moi de permettre l’arrivée de cette technologie si je ne peux assurer le respect des normes protégeant les citoyens. 5G ou pas. Les Bruxellois ne sont pas des souris de laboratoire dont je peux vendre la santé au prix du profit. On ne peut laisser planer de doute.»

Une information vite reprise sur différents sites sous le titre : «Bruxelles devient la première grande ville à interrompre la 5G en raison de ses effets sur la santé !» CheckNews a contacté le cabinet de Céline Fremault pour éclairer cette affaire.

Le déploiement de la 5G à Bruxelles est prévu pour 2020, selon un protocole d’accord signé entre les opérateurs et la Région en juillet 2018.

Mais le processus n’a pas été mené à son terme pour une raison technique. L’implémentation de la 5G à Bruxelles nécessite la pose de nouvelles antennes. Or «il n’existe pas aujourd’hui de méthodologie pour mesurer efficacement le rayonnement de ces antennes», pointe le cabinet de la ministre.

🍃Décision a donc été prise d’attendre d’avoir plus de données de terrain avant de poursuivre le processus législatif permettant le déploiement de la 5G à Bruxelles , c'est bien et les autres comment sont ils sûr ?

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 24 348

25 avr. 2019 à 15:33:07 via site

image

En wifi pour les voitures !!

En plein cœur sur le débat sur les effets nocifs sur notre santé et notre environnement que va apporter la 5G, une décision surprenante de l'Europe qui vient de choisir la Wifi pour les voitures autonomes

Le 17 avril dernier à Bruxelles, les législateurs européens ont approuvé le fait que le Wi-Fi devait être la technologie de référence pour connecter les voitures autonomes de demain. Cette norme doit encore être approuvée par le Conseil européen, mais elle est en bonne voie pour devenir un jour la réglementation de base dans l’Union européenne.

En avant une économie de coût, en toile de fond des débats en moins

L’avantage principal du Wi-Fi : son coût. En effet, cette technologie est bien moins onéreuse que la 5G. En revanche, il faut être lucide, la 5G serait plus performante et plus rapide. Les capacités de la 5G, en terme de débit, sont bien plus intéressantes que celles du Wi-Fi. Pourtant, l’UE semble avoir fait son choix.

🤔Oui mais nous ne sommes pas des cobayes et eux non plus ...

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 24 348

6 juin 2019 à 17:19:10 via site

image

⏩LA 5G va t'elle vraiment affecter les prévisions météorologiques ⏪

Suites aux récents articles alarmistes parus dans la presse, l'ANFR répond point par point aux accusations véhiculées sur la 5G ces dernière semaines

Plusieurs articles ont récemment été publiés dans la presse internationale ou en France, expliquant que l’introduction de la 5G dans la nouvelle bande millimétrique 26 GHz pourrait gravement affecter les satellites d’observation de la Terre, certains parlant d’une réduction de 30% de la qualité des prévisions météorologiques ou d’un retour aux années 80. L’ANFR fait le point sur cette question.

◼️La situation en Europe est garantie

En Europe, les conditions techniques qui s’imposeront aux opérateurs (par exemple, en France, à travers l’autorisation délivrée par l’Arcep) garantiront la protection des satellites d’observation de la Terre. En effet, la limite de rayonnement dans la bande passive où les satellites effectuent leur observation a fait l’objet d’études complexes, notamment de l’ANFR et de l’ESA, qui ont abouti en juillet 2018 à un compromis que la communauté de la météorologie reconnait comme satisfaisant pour garantir la pérennité de leurs observations.

◼️La situation n'est pas garantie aux États États-Unis

La situation aux États-Unis est un peu différente car des décisions de mise aux enchères de la partie basse de la bande 26 GHz (proche de la bande passive) ont été prises sans que l’administration américaine n’étudie le brouillage des satellites d’observation de la Terre. Les conditions techniques de la FCC, l’équivalent de l’Arcep aux Etats-Unis, n’incluent donc aucune limite spécifique pour protéger la bande. Le gouvernement américain considère que leur réglementation, qui permet un brouillage des satellites 100 fois plus élevé que les limites européennes, est toutefois suffisante et ne sera pas modifiée. L’ensemble des agences spatiales et météorologiques dans le monde s’en inquiète donc, car, pour la météorologie, il n’y a qu’une atmosphère et les perturbations au-dessus des Etats-Unis affecteraient les prévisions météorologiques pour la planète entière.

◼️Un problème qui va être débattu au mois de novembre

Mais puisqu’il s’agit de brouillage international, la discussion va se poursuivre à la Conférence Mondiale des Radiocommunications, en novembre 2019, qui devra fixer les limites qui seront inscrites dans le Règlement des Radiocommunications et qui s’appliqueront à tous, y compris aux Etats-Unis. La position française et européenne y est claire : défendre le niveau de protection que nous avions obtenu dans la réglementation européenne.

🍃 La situation n'est donc pas encore définitive et dépendra des résultats de ce grand événement mondial!!

— Modifié le 14 juin 2019 à 17:36:30

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 24 348

14 juin 2019 à 10:16:40 via site

image

Sans Huawei, la 5G coûtera très cher aux opérateurs

Selon la GSMA, l’association des opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile se passer de Huawei pourrait coûter très cher aux professionnels des télécoms européens ainsi que le constate une étude conduite en avril

Selon ce document, qui n’a pas été rendu public et que Le Monde a pu consulter, une exclusion des vendeurs chinois d’équipements télécoms du marché européen augmenterait la facture du déploiement de la 5G d’environ 55 milliards d’euros pour les opérateurs européens. Un surcoût financier qui pourrait, si l’hypothèse se réalise, peser sur la capacité des opérateurs télécoms à maintenir leurs investissements dans les réseaux.

◾55 milliards en plus, du retard aussi

Au-delà de l’impact financier, la GSMA s’inquiète également d’un possible retard à l’allumage de la 5G sur le continent. Le groupement industriel estime qu’une exclusion des équipementiers chinois entraînerait un retard d’au moins dix-huit mois dans le déploiement de la nouvelle génération de réseau mobile en Europe.

" Un tel retard accentuerait l’écart dans le taux de pénétration de la 5G entre l’Union européenne et les Etats-Unis d’au moins 15 points de pourcentage d’ici 2025 », explique le rapport."

◾Un retard du plus de 18 moins un handicap pour la compétitivité

A l’heure où la 5G est déjà une réalité dans certaines villes de Corée du Sud, des Etats-Unis ou de Grande-Bretagne, un décalage d’un an et demi constituerait un handicap pour la compétitivité économique de l’Europe, dont le préjudice est évalué par la GSMA à 15 milliards d’euros d’ici 2025. La 5G, grâce à ses débits décuplés et à son temps de réaction très faible, qui promettent de révolutionner les usages dans l’industrie, la santé, les transports ou encore le divertissement, est en effet considérée comme un atout stratégique.

🍃Des sanctions que Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances ne soutient pas « En tout état de cause, nous ne soutiendrons jamais cette guerre commerciale dont nous pensons qu’elle est perdante pour l’ensemble des pays du monde », a-t-elle réagi !!

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 24 348

14 juin 2019 à 10:33:10 via site

image

Aux Etat Unis la FCC ne lâche rien

Pendant qu'en Europe la 5G est à l'arrêt suite aux sanctions américaines, les rapports alarmants de la NASA et de la NOAA ne sont pas pris aux sérieux par la FCC !!

Un rapport intéressant de Ars Technica souligne les conséquences du manque de recherches conduisant à la dernière vente aux enchères de spectre sans fil aux opérateurs cherchant à construire des réseaux 5G. Ces enchères se sont déroulées en dépit de circonstances controversées, de nombreux experts ayant averti que les transmissions cellulaires dans la bande des 24 GHz pourraient réduire considérablement la précision des prévisions météorologiques.

Les prévisions météorologiques sont effectuées en mesurant la quantité de radiation émise par la vapeur d'eau. Ce rayonnement est visible à environ 23,8 GHz et le problème est que les transmissions lourdes dans une bande adjacente (c.-à-d. La bande de 24 GHz vendue aux enchères à plusieurs opérateurs) empêchent de voir l'eau disparaître comme nous le faisons maintenant.

◾La 5G réduirait jusqu'à trois jours le délais de prévisions des ouragans

La NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) et la NASA soutiennent que le plafond d'émissions hors bande autorisé par la FCC de -20 dB est bien trop élevé et entraînerait ainsi «une perte de données d'environ 77% de nos échantillons hyperfréquences passifs». Selon le secrétaire adjoint de la NOAA, Neil Jacobs, lors d'une audience du Congrès le 16 mai.

La NOAA est l'organisme qui gère les prévisions météorologiques principales, y compris les prévisions d'ouragans. Il soutient que si la FCC réduisait son plafond hors bande à -50 dB, cela n'interférerait pas avec la perte de données*. Ces données sont essentielles pour suivre un ouragan, en particulier lorsqu'un ouragan est censé toucher terre. Jacobs a déclaré que cela pourrait réduire les délais de prévision de trois jours maximum.*

◾Des inquiétudes de la NASA et de la NOAA qui ne sont pas crédibles pour la FCC !!

Chariman Ajit Pai, de la FCC, affirme que lorsqu’il a demandé aux agences américaines de donner leur point de vue sur la bande des 24 GHz en 2017, il n’avait aucune inquiétude crédible. "Les hypothèses qui sous-tendent clairement cette étude étaient si imparfaites que, du moins à notre avis, cette étude n'aurait plus de sens", a déclaré Pai aux législateurs mercredi.

Pai fait également valoir que les signaux 5G utilisent des «formes de faisceaux» qui «envoient précisément des signaux 5G une sorte de coup de fusil, si vous voulez, au lieu d’un coup de fusil de chasse du spectre 5G». Cela, en plus d’une séparation de 250Mhz des capteurs météorologiques tout va bien pour que les capteurs météorologiques passifs fonctionnent.

🍃Bref, tout va bien pour l'administration américaine résolue à accélérer rapidement le déploiement de la 5G au point de négliger une grande partie du travail préparatoire nécessaire à la mise en œuvre des décisions critiques de la FCC.

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 24 348

8 juil. 2019 à 08:20:13 via site

image

En WiFi ...En 5G pour les voitures !!

En plein cœur sur le débat sur les effets nocifs sur notre santé et notre environnement que va apporter la 5G, une "meilleure décision" de l'Europe qui vient de choisir la 5G pour les voitures autonomes

En avril dernier, le Parlement européen a approuvé la proposition de la Commission qui suggérait de concevoir la future norme européenne pour les véhicules connectés en se basant sur une technologie déjà éprouvée : le WIFI. Mais cette semaine, les États membres de l’Union européenne (UE) ont voté en faveur d’une technologie concurrente — la 5G en l’occurrence dans le cadre dudit projet, rejetant par la même occasion la proposition initiale de la Commission européenne (CE) qui privilégiait la norme wifi ITS-G5 soutenue par des entreprises comme Toyota, Renault, MAN, NPX et Volkswagen.

◾ Une décision de lobby plutôt que de la réflection

Ce résultat est manifestement une victoire pour les partisans de la technologie 5G et les promoteurs de l’alternative C-V2X (Cellular Vehicle to Everything) pour la plupart membres du consortium baptisé 5G Automotive Association (5GAA) conçue pour fonctionner sur les réseaux 5G, mais incompatible avec la norme wifi ITS-G5 retenue par la CE pour réglementer les « systèmes de transport coopératifs intelligents » (C-ITS).

Il faut rappeler que les acteurs de l’industrie automobile et de l’industrie technologique sont divisés sur cette question. Les partisans du C-V2X (BMW, Daimler, Ford, PSA, Qualcomm, Intel, Samsung et Huawei en particulier) assurent que cette solution est meilleure que le wifi en termes de sécurité, de fiabilité, de portée du signal et de temps de latence, bien que le doute plane encore sur le calendrier de déploiement et la disponibilité de la 5G pour le marché de masse. La 5G permettrait aussi, selon eux, de bénéficier d’un éventail plus large d’applications dans des domaines tels que les données de trafic, le divertissement et la navigation.

L’ETNO, un lobby dont les membres ont dépensé des milliards pour investir dans la 5G, a, pour sa part, accueilli favorablement ce revirement de situation. Lise Fuhr, directrice générale du groupe de pression, a ainsi commenté la nouvelle : « Les solutions mobiles et la 5G sont de retour sur le devant de la scène de la sécurité routière. L’industrie automobile est désormais libre de choisir la meilleure technologie pour protéger les usagers de la route et les conducteurs ».

🍃Une solution meilleure en terme de lobby, de sécurité, de la latence...Et pour notre santé silence radio, ce n'est pas au programme des discussions !!

Keep Calm and Love Android.

Répondre