Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 3 min de lecture 2 Commentaires

Les fondateurs d'Instagram démissionnent : rien ne va plus chez Facebook ?

Mike Krieger et Kevin Systrom, un ancien employé de Google, ont créé en 2010 le service Instagram. Il n'a pas fallu longtemps à Facebook pour en voir le potentiel, en 2012 le géant américain s'est approprié le réseau pour la somme mirobolante d'un milliard de dollars. Si depuis lors les deux fondateurs ont continué à travailler dans l'entreprise, ils ont aujourd'hui décidé d'abandonner leurs fonctions. La question est donc la suivante : pourquoi deux fondateurs abandonneraient-ils une entreprise en plein essor ?

Du rififi avec Facebook ?

Comme l'explique Kevin Systrom, "nous sommes passés de 13 employés à plus d'un millier avec des bureaux partout dans le monde". En termes d'entreprenariat, c'est une réussite. Mark Zuckerberger, lui, a confié que "Kevin et Mike sont des chefs produit extraordinaires, Instagram reflète la combinaison de leur talent créatif". La réussite de l'entreprise, le respect du patron, que demander de plus ? Apparemment, ce n'est pas suffisant pour Kevin et Mike. 

Officiellement, ils ont mis en avant le besoin de se chercher afin de pouvoir être de nouveau créatifs. Il est bien entendu impossible de savoir si c'est vrai ou non, lorsque l'on quitte une entreprise on cherche généralement à rester en bon termes donc on évite de se fâcher en disant ce que l'on pense, préférant dire ce genre de phrases. Malgré tout, ceci soulève une question : ne peuvent-ils pas être créatifs chez Facebook ? Derrière son image d'entreprise moderne, il n'est pas impossible que Facebook impose beaucoup de choses, notamment à ceux qui ont participé à sa réussite.

android instagram likes
Instagram est l'un des réseaux sociaux les plus populaires au monde. © ANDROIDPIT

Ceci est intéressant car il y a un précédent : Jan Koum. Le co-fondateur de WhatsApp a lui aussi récemment quitté Facebook mais, à l'inverse de Kevin et Mike, ceci ne s'est pas passé aussi en douceur. Il avait clairement fait comprendre que Facebook/WhatsApp ne respecte pas les utilisateurs en termes de respect des données privées. L'autre co-fondateur de WhatsApp avait lui quitté Facebook en 2017. 

Une évolution qui peut déplaire

Lorsque l'on crée une entreprise, on a souvent un idéal, un rêve que l'on veut atteindre. Nous ne savons pas si Mike et Kevin ont atteint leur rêve avec Instagram mais en créant un réseau social ils ont ouvert une boîte de Pandore. Si Instagram paraît plus inoffensif que ses confrères réseaux sociaux, il n'en est pas moins un espace de discussion où l'on trouve de tout et n'importe quoi. Est-ce à cause de ce n'importe quoi que Mike et Kevin ont décidé d'abandonner leur bébé, un bébé devenu hors de contrôle ?

AndroidPIT shutterstock 558278971 Facebook
Rien ne va plus chez Facebook ? © shutterstock, AndroidPIT

Est-ce à cause de la stratégie de Facebook (et du manque d'éthique) que l'on retrouve si souvent dans le domaine de la tech ? J'entends par exemple "l'inspiration" du côté des fonctionnalités de Snapchat, ces dernières ayant été rapidement reprises dans toutes les applications de Facebook (particulièrement les Stories). Peut-être est-ce à cause de la manière dont Facebook imagine l'avenir d'Instagram ? Ou de la gestion de la vie privée, point qui dérangeait Jan Koum ?

À une époque où Facebook fait trembler le monde, il est intéressant de voir ses propres généraux déserter ses rangs et il est normal de se poser des questions. Le hic, c'est que l'on n'a aucune réponse.

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Un chef produit c'est comme un ministre, ça ferme sa gu... ou ça se casse !

    Trouver un réel bonheur en travaillant (même à très haut niveau) dans un groupe aussi peu respectueux des utilisateurs des applications qu'ils développent quand on a (encore) une haute idée des aspirations qui gouvernent ces jeunes créateurs peut-il réellement surprendre ?

    Le choix de la période où ils ont annoncent leur décision (après les nombreuses défections d'utilisateurs de Facebook aux USA) montre (au moins en partie) ce qu'ils veulent signifier.

    Hé oui, le monde de la tech ne ressemble que de très loin l'image qu'il cherche à véhiculer.


  • Au tout début, il y a avait myspace, puis vint Facebook qui écrasait tout sur son passage.
    A dieu veau, vache, ... whatsapp, instagram :( pas qu'ils aient disparu, mais un peu de leur âme de pionnier.
    exit Panoramio, qui n'a jamais été ultra-populaire.
    ex fan des 80's, que sont devenues toutes tes idoles?
    Heureusement, il y a encore Flickr, qui s'est fait racheter mais garde un peu de son esprit et des ses capacités. Et Twitter ! Pendant combien de temps encore restera-t-il indépendant?

Articles recommandés