Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Flixbus mise sur des cars à hydrogène pour réduire les émissions CO2

Flixbus mise sur des cars à hydrogène pour réduire les émissions CO2

Il se passe quelque chose à Flixbus. Les célèbres cars de Flixbus ne seront plus seulement peints en vert, mais ils seront également plus respectueux de l'environnement grâce à l'hydrogène. 

Freudenberg Sealing Technologies est le nouveau partenaire de la société de cars, dont les bus longue distance circulent dans toute l'Europe. "Nous voulons contribuer à façonner l'avenir de la mobilité. La flotte moderne de FlixBus est déjà extrêmement respectueuse de l'environnement. Si vous voyagez en car longue distance, vous économisez déjà 80% des émissions de CO2 par rapport à la conduite d'une voiture. Néanmoins, nous nous demandons constamment comment nous pouvons rendre les voyages encore plus durables. Après trois cars électriques longue distance lancés avec succès, nous voulons maintenant développer avec Freudenberg le premier car longue distance à hydrogène et poser un nouveau jalon dans l'histoire de la mobilité" a expliqué Fabian Stenger, directeur général de FlixBus de la zone DACH

Les premiers cars électriques en France et en Allemagne ont été produits par les constructeurs chinois BYD et Yutong. Flixbus considère la technologie des piles à combustible comme une opportunité, en particulier pour les constructeurs européens d'autobus, d'influencer et de façonner le tournant de la mobilité. Les premières discussions avec d'autres constructeurs d'autobus en vue de la reconversion de la flotte sont déjà en cours.

hydroflex train
Des trains à hydrogène ont déjà été testés en Grande-Bretagne. © Porterbrook

Pour la réalisation du projet, FlixMobility et Freudenberg Sealing Technologies visent un financement public dans le cadre du "National Innovation Program Hydrogen and Fuel Cell Technology" (NIP). L'objectif est d'accélérer la mise sur le marché de la technologie et de contribuer ainsi à la réduction des émissions de CO2 dues au trafic routier.

Même performance, pratiquement pas d'émissions polluantes

Les caractéristiques de performance, comme l'accélération, devraient correspondre à celles des autobus longue distance d'aujourd'hui. Sans ravitaillement, les véhicules à pile à combustible devraient pouvoir parcourir au moins 500 kilomètres à la fois. Le ravitaillement en carburant lui-même ne devrait pas prendre plus de 20 minutes, seulement avec de l'hydrogène au lieu du diesel.

Claus Möhlenkamp, PDG de Freudenberg Sealing Technologies a précisé qu""un système hybride qui combine intelligemment batterie et pile à combustible est particulièrement pratique pour les véhicules lourds qui parcourent de longues distances, car les moteurs purement électriques ont encore une faible autonomie. Dans un premier temps, un parc de car représentatif doit être équipé du système pendant la phase de validation. A l'avenir, nous voulons contribuer de manière significative à la réduction des émissions de CO2 dues à la circulation routière. Ce qui commence à rouler sur les routes d'Europe avec FlixMobility est également révolutionnaire pour d'autres secteurs de la mobilité."

Articles recommandés

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Mais est-ce que Flixbus s'intéresse à savoir comment est produit l'hydrogène de ses FUTURS piles à combustible ?

    Car ici, non seulement, l'on nous parle d'intention donc de promesses (qui n'engage que ceux qui les croient comme le disait un ancien président de la république française) mais l'on omet en plus de nous rappeler qu'en Allemagne et dans bien d'autres pays européens la production d'hydrogène se fait principalement avec des énergies fossiles TRÈS peu susceptible de ne pas émettre de gaz à effet de serre...

    Autrement dit, on nous vend du greenwashing et un catalogue de bonnes intentions pour un comportement vertueux et responsable.
    En clair, on se moque, une fois de plus, de nous... on croirait du "macronisme" pur jus !

    C'est vrai que depuis les "cars Macron", on devrait être habitués.