Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 7 Commentaires

Selon l'Allemagne, les boutons Amazon Dash doivent être arrêtés

L'entreprise dirigée par Jeff Bezos vient de se heurter à la justice allemande. Selon Reuters, le tribunal régional de Munich a ordonné à Amazon de ne plus accepter les commandes provenant de boutons Dash. La raison en est qu'il est impossible de vérifier les coûts d'achat.

Les boutons Amazon Dash ont été lancés en 2015. Ces appareils IoT pratiques, lorsqu'ils sont reliés à un compte Amazon Prime, ont la possibilité de passer une commande directe pour le produit auquel ils ont été reliés par simple pression sur un bouton. Plus de 600 marques utilisent le service Amazon Dash permettant aux utilisateurs de commander rapidement.

Amazon 01
Un clic et le produit choisi sera expédié directement à votre adresse ! © Jeramey Lende/Shutterstock

C'est l'Allemagne qui a voulu mettre un terme à ce service, même si le géant du shopping a dit qu'il ferait appel. L'affaire a été soulevée par le médiateur allemand pour les droits des consommateurs à la suite d'un certain nombre d'allégations. Selon l'arrêt, ces appareils ne respecteraient pas les droits des consommateurs car Amazon se réserve le droit de varier les prix des produits et les frais de livraison associés, coûts qui ne peuvent être indiqués par le Dash avant l'achat.

AndroidPIT amazon shutterstock 2
Amazon Dash n'offre pas d'offres spéciales, c'est juste une commodité supplémentaire © AndroidPIT, Shutterstock

Wolfgang Schuldzinski, responsable du secteur de la consommation, a déclaré : "Nous sommes toujours ouverts à l'innovation. Mais si l'innovation signifie que le consommateur est désavantagé et que les comparaisons de prix sont rendues difficiles, alors nous nous y opposons.

"La décision d'aujourd'hui n'est pas seulement hostile à l'innovation", a déclaré un porte-parole d'Amazon chez Reuters." Quoi qu'il en soit, la décision est suspensive. Amazon a l’intention de faire appel.

Pensez-vous que le tribunal allemand a pris la bonne décision ?

Source : Engadget

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • phil depuis 1 jour Lien du commentaire

    Ça m'a toujours fait rigoler ce genre de gadget inutile... Imaginer le mec au lit avec sa conquête du soir s'apercevoir qu'il n'a plus de préservatif et se précipiter sur le frigo pour appuyer sur sa magnette Durex en espérant être livré dans les 5min !!! :D


    • Il n'y a pas que ça. Comme le dit l'article, ainsi, tu es à la merci d'Amazon et de son bon vouloir, tu ne sais pas si le produit augmente de prix, si les frais de port sont augmentés, Amazon fait ce qu'il veut, une fois le client captif (ou presque, c'est évident, vu le nombre de fainéants ou partisans du moindre effort [c'est hélas une réalité], une fois que tu as acheté ce genre de gadget dangereux [c'est mon avis] tu vas t'en servir, c'est pratique, tu as juste a appuyer sur le bouton, c'est fait pour cela [sinon tu ne l'achètes pas] et ça veut dire, si tu l'as acheté, que tu adhères à ce genre de pratique et que tu comptes t'en servir) c'est facile et pratique pour Amazon. C'est vrai que c'est tellement " chiant " de prendre 2 minutes pour lancer une recherche de prix sur internet et acheter au plus intéressant :( Pour moi, il y a vraiment " des claques qui se perdent "
      Pour les préservatifs, mauvais exemple, tu as toujours une pharmacie et / ou un distributeur pas très loin, pas besoin de bouton Dash dédié (genre de produit qui ne rentrera jamais chez moi)...
      J'espère sincèrement qu'Amazon va perdre le procès et être condamné, et que d'autres pays suivront, ce genre de produit n'a pas lieu d'exister (une arnaque sans nom, pour moi, un véritable " piège à cons ", vous l'avez compris), et que d'autres pays vont suivre l'exemple de l'Allemagne... et l'argument d'Amazon (que la décision est " hostile à l'innovation ") est, au passage, plus que tiré par les cheveux, nul et non avenu, très gonflé même (je parie que les juges vont bien rire), ... c'est surtout hyper utile à Amazon pour espérer de capter plus de clients, les tenir à leur merci, et éliminer au passage la concurrence pour faire ce qu'ils veulent question politique tarifaire (et les hausse de prix ne tarderaient pas, croyez moi...)


      • @ Emmanuel MILCENT

        Tout ce qui favorise la consommation est privilégié par le système économique
        de libre-échange et je comprends parfaitement la réaction d'Amazon sûr de son bon droit et prêt à le faire respecter.

        Mais évidemment, c'est un piège à c... de ce système qui vante la liberté individuelle mais s'arrange toujours pour la détourner hypocritement afin de réduire les populations dans la dépandance à ses éléments les plus puissants.

        Que les consommateurs soient dans la sujétion et la dépendance ne dérange personne apparemment, pas plus que la distorsion de concurrence...

        Je rappelle si cela est nécessaire que les États sont là pour défendre les plus défavorisés qui ne connaissent pas les lois, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme votée depuis 70 ans exactement est faite AUSSI pour cela.


      • @Louis

        On a malheureusement tous bien compris, en principe, que la loi qui prime de nos jours avant toutes les autres, c'est surtout celle du plus fort, économiquement parlant. Les Etats font parfois semblant de vouloir remettre de l'ordre dans le désordre, mais lorsqu'on sait le nombre de dirigeants politiques qui sont issus de groupes privés (ou corrompus par eux), vers lesquels ils retournent après avoir achevé leurs mandats politiques, on ne s'étonne plus que ce soit l'économie qui fasse ses lois. Notre monde n'est qu'un vaste théâtre peuplé de mauvais acteurs hypocrites (politiciens), mais également de spectateurs très naïfs (les peuples), dont le conditionnement mental permet tous les abus dont ils sont victimes.


    • Les joies de la consommation version Amazon via Durex.

      C'est madame Michu qui va pas être contente 😜