Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Facebook : plus de morts que de vivants dans 50 ans ?

Facebook : plus de morts que de vivants dans 50 ans ?

La nouvelle a de quoi faire froid dans le dos, mais selon une étude de l'Oxford Internet Institute, le nombre de morts sur Facebook pourrait dépasser celui des vivants d'ici 50 ans. Les prédictions des universitaires viennent également soulever quelques questions, comme le devenir des données après le décès des utilisateurs.

Facebook va t-il devenir un cimetière géant ? C'est ce que l'on peut légitimement se demander après la publication de l'étude par plusieurs enseignants de l'Université d'Oxford. Ainsi, en 2070, le nombre d'utilisateurs décédés de Facebook pourrait dépasser celui des personnes vivantes. 1,4 milliards de personnes possédant actuellement un compte ne seront plus de ce monde à la fin du siècle.

Toutefois, si la croissance actuelle se maintient (autour de 13%), ce ne serait pas moins de 4,9 milliards d’utilisateurs de Facebook qui ne seraient plus de ce monde à la fin du siècle. Mais dans cette hypothèse, les utilisateurs décédés ne dépasseraient pas le nombre d’utilisateurs vivants, malgré leur grand effectif. 

Facebook 08
Facebook va-t-il devenir un cimetière 2.0 ? © TY Lim/Shutterstock

Un patrimoine numérique mondial 

Pour les responsables de l'étude, le but n'était pas de montrer le nombre de personnes décédées sur Facebook en 2070 mais plutôt de savoir comment gérer les données de ces personnes après leurs décès.

"Les résultats ne doivent pas être interprétés comme une prédiction de l'avenir, mais comme un commentaire du développement actuel et une occasion de définir l'avenir dans lequel nous nous dirigeons." précise Carl Ohman, un des universitaires. "La gestion de nos vestiges numériques finira par toucher tous ceux qui utilisent les réseaux sociaux, puisque chacun d'entre nous mourra un jour et laissera ses données derrière lui. Elle fait, ou du moins fera, partie de notre patrimoine numérique mondial".

Ainsi, il est primordial que Facebook donne aux historiens, aux archivistes, aux archéologues et aux universitaires un accès à ces données. David Watson, également candidat au doctorat à l'université britannique, s'explique "Jamais auparavant dans l'histoire, une archive aussi vaste du comportement et de la culture humaine n'avait été rassemblée en un seul endroit. Contrôler ces archives consistera en quelque sorte à contrôler notre histoire. Il est donc important de veiller à ce que l'accès à ces données historiques ne se limite pas à une seule entreprise à but lucratif. Il est également important de veiller à ce que les générations futures puissent utiliser notre patrimoine numérique pour comprendre leur histoire."

Il sera curieux dans les années à venir d'observer la politique de Facebook en la matière. Si les prédictions sont réalistes, le réseau social de Mark Zuckerberg devra bien trouver un moyen de collaborer avec des historiens, et des documentalistes.

Articles recommandés

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • phil depuis 5 mois Lien du commentaire

    C'est Michael Jackson qui va être heureux... dans tous les sens du terme... :D


  • Des universitaires qui s'intéressent à des entités comme les réseaux sociaux qui s'obstinent à ne concevoir le présent comme un temps permanent et continu voudraient nous parler d'Histoire pour ce "passé" futur de Facebook ???

    Vivement que les idéalistes forcenés retombent les pieds sur terre 😝
    Il ne faut pas grand chose pour les occuper !


  • faut espérer que là haut il y a la 4G on pourra continuer a étaler sa vie (oh pardon) sa mort sur facedebouc !!!

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition