Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

4 min de lecture 4 Commentaires

Oui, Facebook partage bien vos données avec les fabricants depuis au moins 10 ans !

La tempête de Cambridge Analytica est passée mais une nouvelle est arrivée. Une enquête menée par le New York Times révèle que le réseau social de Mark Zuckerberg partage des données d'utilisateurs avec de grandes sociétés bien qu'il ait dit qu'il ne le faisait pas. Simple oubli ?

Le scandale Cambridge Analytica est désormais derrière Facebook, la situation revient à la normale est les utilisateurs commencent à oublier les torts que Facebook leur a infligés. Un nouveau rapport, cette fois provenant du New York Times, met en lumière les problèmes de confidentialité des données des utilisateurs de Facebook. Mark Zuckerberg doit-il craindre cette tempête ?

Facebook ne partage pas vos données avec des tiers

En 2011, la FTC (Federal Trade Commission) a forcé Facebook à se soumettre à un décret selon lequel il ne doit jamais partager des données d'utilisateurs des tiers (hormis les utilisateurs eux-même). Théoriquement, c'est ce qu'il s'est passé : le réseau social a tenté d'exclure des partages des informations telles que la religion, l'orientation politique et autres données personnelles avec les entreprises qui utilisaient les applications tierces du réseau social. 

AndroidPIT omar loves facebook messenger
Faites toujours attention à ce que vous publiez en ligne. © AndroidPIT

Selon le rapport du journal américain, les fabricants d'appareils (OEM, en anglais) tels que Samsung, Apple, Microsoft, BlackBerry et bien d'autres, sont considérés comme des partenaires de Facebook et auraient donc pu accéder aux données depuis longtemps. Nous parlons ici d'une période de plus de 10 ans.

Plus de 60 partenaires ont pu accéder à vos données, notamment Samsung, Apple, Amazon, Microsoft et BlackBerry

Facebook : "Nous n'avons violé aucun accord"

Un représentant de Faceobok a défendu la position de l'entreprise lors d'une interview. Selon elle, Facebook n'aurait pas violé ses politiques de confidentialité, le décret FTC ou tout autre accord. Les partenariats seraient régis par des contrats précis concernant l'utilisation de ces données, même stockées sur les serveurs des partenaires.

Facebook voit ses partenaires constructeurs comme des extensions, desservant près de 2 milliards d'utilisateurs

Ime Archibong a expliqué que ces partenaires ne travaillent pas comme les développeurs d'applications pour la plateforme sociale. Contrairement à ces derniers, les fabricants ont accès à ces données pour développer différentes versions visions de l'expérience Facebook et permettent d'intégrer les services dans leur logiciel.

AndroidPIT blackberry hub app
BlackBerry et bien d'autres ont accès à vos données. © AndroidPIT

Quelles données ces entreprises peuvent-elles obtenir ?

Les partenaires de Facebook peuvent obtenir des données telles que votre situation amoureuse, votre religion, l'orientation politique, les événements et bien d'autres encore. Le fait que Facebook traite ses partenaires comme des extensions de ses services et non comme des entreprises indépendantes permet même aux fabricants d'accéder aux données des amis de l'utilisateur qui utilisent leurs services, même si ces utilisateurs ont interdit le partage de données avec les entreprises tierces.

C'est comme si vous aviez installé un verrou sur la porte pour vous sentir en sécurité, mais le serrurier a donné une copie de votre clef à tous ses amis pour lui permettre de fouiller dans vos affaires sans autorisation. - Ashkan Soltani, FTC
AndroidPIT shutterstock 558278971 Facebook
C'est une mauvaise période pour Facebook. © shutterstock, AndroidPIT

Un exemple pratique choquant

Le journaliste américain Michael LaForgia a décidé d'enquêter sur le problème en utilisant un ancien BlackBerry Z10, en accédant à Facebook avec son profil personnel par le BlackBerry Hub

Le Hub a immédiatement pu obtenir des informations détaillées sur les 556 amis de LaForgia ainsi que sur des événements auxquels ses amis veulent participer, sur sa situation amoureuse et sur ses opinions politiques. Facebook avait déclaré en 2015 avoir exclu ces informations personnelles de tout partage avec des tiers. Évidemment, BlackBerry n'est pas considérée comme une entreprise externe par le réseau social américain.

Comme si cela n'était pas déjà suffisamment sérieux, l'application était en plus en mesure d'obtenir des informations -y compris des identifiants uniques) de 294258 contacts à partir des contacts du journaliste.

ANDROIDPIT facebook 8
Non seulement vos données mais aussi celles de vos amis et de leurs amis sont en danger. © AndroidPIT

"Un problème de confidentialité a été manifesté en interne", a déclaré Sansy Parakilas, en référence à 2012 qui est l'année où il a quitté l'entreprise. "Il est choquant que cette pratique se poursuive six ans plus tard, elle semble également être en totale contradiction avec ce que Facebook a montré face au Congrès".

Pour avoir une idée complète de l'affaire, je vous renvoie au New York Times dans lequel ils parlent de la question.

Utilisez-vous toujours Facebook ? Faites-nous savoir ce que vous pensez de cette affaire en commentaire.

18 partages

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Et vous ne parlez pas des lourds soupçons d'écoute des conversations pratiquées à grande échelle par ces applications, certains journalistes l'ont vérifié. En citant certains sujets lors de conversations téléphoniques banales, ils ont été sidérés de voir des publicités dans ces applications en rapport avec les sujets évoqués au téléphone. Nous n'avons pas fini d'être surpris par ces sociétés qui feignent d'être pour la liberté d'expression, mais pratiquent allègrement la censure et livrent nos données à la NSA.


  • Luna depuis 2 mois Lien du commentaire

    🎶 On s'était dit rendez-vous dans 10 ans 
    Même jour, même heure, même pomme ....

    Les gens s'en moquent, ils veulent du Facebook, du Instagram , du WhatsApp et du Snapchat !!

    Peu importe le prix à donner, quand on est réseau addict, on peut aller jusqu'à donner son rein en échange de sa dose !!

    En espérant que ça ne donne pas de futures idées au génie de ces cieux Marcus Z


    • Après un (très) léger fléchissement les adeptes, que dis-je, les addicts du réseau social redeviennent aussi nombreux qu'avant l'affaire Cambridge Analytica.

      Est-ce une preuve de la décérébration des utilisateurs ?
      Je laisse à chacun son opinion mais j'ai aussi la mienne !


      • Je rajoute ce que je viens d'entendre à la radio, France-Culture pour bien la citer : un certain nombres d'actionnaires déclarent que la direction de l'entreprise est une dictature d'entreprise, en parlant des décisions prises récemment.
        Il me semble que les actionnaires (de Facebook, en l’occurrence) ne sont pas vraiment de dangereux gauchistes...

Articles recommandés