Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Libra et Calibra : tout ce qu'il faut savoir sur la cryptomonnaie de Facebook

Libra et Calibra : tout ce qu'il faut savoir sur la cryptomonnaie de Facebook

Libra, la cryptomonnaie de Facebook, devrait être disponible d'ici 2020. Le réseau social propose également son porte-monnaie numérique qui est, elle, prise en charge par une nouvelle filiale. En quoi Libra est-elle différente des autres cryptomonnaies ?

L'année prochaine, cette nouvelle monnaie sera disponible. On dit que c'est si facile aujourd'hui de faire des affaires bancaires. Néanmoins, 1,7 milliard de personnes dans le monde sont exclues du système bancaire, même si elles disposent d'un téléphone portable qui peut normalement être utilisé pour des transactions bancaires.

Les cryptomonnaies basées sur le blockchain pourraient changer cela parce qu'elles sont décentralisées et disponibles partout. Elles se veulent aussi bon marché et sécurisées. Cependant, les fluctuations des prix auraient dissuadé de nombreuses personnes. Les fournisseurs d'autres cryptomonnaies ont tenté en partie de contourner la réglementation au lieu de collaborer avec les organismes de réglementation pour trouver de meilleures règles de lutte contre le blanchiment d'argent.

Libra, au contraire, doit être soutenue par des dépôts en devises basés sur des devises stables. Il ne devrait donc pas y avoir de fluctuations soudaines. En outre, l'entreprise souhaite coopérer avec les autorités de réglementation bancaire et diverses industries. L'Association Libra se considère comme indépendante. Au total, 28 membres fondateurs, dont Facebook, Mastercard, Visa, PayPal, Spotify et Uber, mais aussi Lyft, Vodafone et Women's World Banking, sont de la partie.

calibraapp earlylook en402x
Voici à quoi devrait ressembler l'application Calibra. © Calibra/Facebook

La technologie est maintenant disponible en Open Source sous les termes de la Licence Apache 2.0. Il y a un réseau de test jusqu'à ce que le système soit officiellement disponible dans la première moitié de 2020.

Facebook a également créé sa filiale Calibra. Elle offre un porte-monnaie électronique pour échanger de l'argent,  envoyer de l'argent à des amis ou scanner un code pour payer quelque chose.

Calibra devrait être équipé de mécanismes de sécurité et utiliser les mêmes mécanismes de vérification et de lutte contre la fraude que les banques. L'externalisation à une filiale vise également à garantir la protection des données. Calibra ne partagera les informations financières et de compte avec Facebook sans autorisation que "lors de rares exceptions". Ces exceptions ne devraient concerner que les informations qui sont nécessaires pour assurer les "fonctions de base", mais aussi pour se conformer aux lois. Toutefois, Calibra ne partage pas l'identité réelle des utilisateurs.

Les 28 entreprises qui ont créé cette cryptomonnaie sont censées gagner de l'argent avec les intérêts sur l'argent échangé par les utilisateurs. Ceci devrait également être fait directement via l'application si elle est liée à un compte bancaire. Libra devrait alors également être adaptée aux transferts transfrontaliers. Bien entendu, les entreprises concernées prévoient également d'accepter les paiements de la Balance.

Calibra offrira son propre portefeuille pour Libra. La fonction sera également intégrée dans Facebook Messenger et WhatsApp.

Que pensez-vous de cette nouvelle cryptomonnaie ?

Source : Libra

Articles recommandés

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • phil depuis 4 mois Lien du commentaire

    Et dire qu'il y a un bon paquet de mouton lobotomisé aux réseaux sociaux qui vont s’engouffrer dans ce truc sans même savoir pourquoi... sans doute les mêmes qui ont 300 ou 500 amis et mange seul devant la télé le soir....


  • C'est un fléau mondial, ces foutues cryptomonnaies !
    Intelligence artificielle, réalité virtuelle, cryptomonnaies (donc monnaies fantômes).
    On y perdra son indépendance, son autonomie, sa personnalité, son humanité.


  • Qu'est-ce qui reste à Facebook ou un autre GAFAM pour avoir les mêmes attributs (donc les mêmes pouvoirs) qu'un État ?
    Une influence mondiale acceptée, une puissance financière reconnue...
    Une place à l'ONU ?
    Ou un drapeau mais il a déjà un emblème bien mieux fixé dans la tête des citoyens, heu pardon, des Utilisateurs !

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition