Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Facebook continue d'étendre son empire en créant sa propre monnaie
2 min de lecture 4 Commentaires

Facebook continue d'étendre son empire en créant sa propre monnaie

L'histoire a démontré qu'un empire peut s'étendre sur une surface immense et prospérer très longtemps, mais à un moment ou un autre il finit toujours par s'écrouler. Facebook a créé un véritable empire et il a la ferme intention de ne pas s'écrouler en évoluant de la manière la plus appropriée. Maintenant que ses services sont utilisés par des milliards d'utilisateurs, il passe à la prochaine étape : la monétisation avec un autre système que les publicités. C'est annoncé depuis un moment mais les choses deviennent plus concrètes. 

Dès "la fin du premier semestre", Facebook pourrait commercialiser sa cryptomonnaie. En d'autres termes, avec de l'argent réel vous obtenez de l'argent virtuel que vous pourrez alors investir dans l'univers de WhatsApp. Pourquoi faire ? Qu'est-ce que les utilisateurs pourraient bien acheter sur WhatsApp ? Mystère, mais l'idée n'est pas uniquement d'acheter mais aussi de transférer à vos amis ou à votre famille. Il est peu probable que Facebook se limite à son seul service de messagerie. Il pourrait êtrre intéressant pour Facebook de l'utiliser sur son réseau social avec son service Marketplace afin de simplifier les échanges.

Whasapp 07
La cryptomonnaie sur WhatsApp, cela vous intéresse ? © AndroidPIT

La stratégie exacte reste encore inconnue, l'objectif principal est probablement de simplifier les échanges d'un pays à l'autre et de prendre ses distances avec la politique monétaire américaine, comme l'indique Capital. Quoiqu'il en soit, c'est une suite assez logique : l'entreprise cherche à se diversifier et à optimiser ses profits. L'opinion publique et les médias ne sont pas toujours tendres mais les chiffres sont au beau fixe

De plus d'autres grands noms de la messagerie instantanée travaillent sur un système de cryptomonnaie. Line, Signal, Telegram... Le Bitcoin a montré qu'il y a un marché pour la cryptomonnaie, mais aussi qu'il faut beaucoup y travailler pour qu'il fonctionne correctement. 

Source : NY Times, Capital

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

    La logique de cette "nouvelle économie" poussée jusqu'au bout de son raisonnement
    D'ailleurs, comment pouvoir s'en étonner ?

    Le goût du pouvoir pour toutes ces multinationales est d'aller jusqu'au bout de cette logique d'hégémonie complète.
    A partir du moment, où les loi anti-trust qui existaient encore aux États-Unis ne sont plus appliquées, les GAFAM, pour les appeler par leurs noms, auraient bien tort de se priver d'en profiter.

    Le rapport de force a basculé en leurs faveurs depuis de nombreuses années et, doucement mais sûrement, elles grignotent de l'influence et de nouvelles capacités hégémoniques jusqu'à décrédibiliser et déposséder ce qu'il reste de "l'ancien" pouvoir des nations.
    Les perdants dans cette affaire ce sont nous, qu'on veuille accepter de le comprendre ou pas.

    Triste constat.


  • Ce monde commence à m'être de moins en moins compréhensible. Tout devient de plus en plus virtuel. Je me demande si tout cela a un sens, je n'arrive pas à en trouver. Je suis heureux d'être né il y a 50 ans, je ne voudrais pas être jeune aujourd'hui, le futur s'annonce plus que bizarre, à tous les niveaux. 😳


    • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Comment comprendre ceux qui conçoivent et fabriquent cet avenir pour le monde et ne veulent pas se rendre compte de tous les méfaits et de toutes les perturbations que cela entraîne.

      Ils me rappellent assez clairement nos gouvernants qui "parient" sur la force de leurs idées, leur idéalisme donc, pour gagner cette guerre économique sans fin, sans finalité qui ne peut se terminer que dans la destruction des plus hautes valeurs de l'humanité.

      "Ouf, j'ai 60 ans et c'est déjà ça de pris", c'est le seul réconfort que je peux trouver en constatant les "avancées" de ce type de société qui se pique de Raison raisonnante pour expliquer ses choix politico-économiques.

      Il n'y a qu'une jeunesse éduquée mis le dos au mur pour refuser de rentrer dans ce jeu mortifère pour espérer "renverser la vapeur" alors que pendant ce temps la fabrique à "crétins" tourne à plein régime.