Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Le débat le plus explosif sur la voiture autonome est encore à venir
Samsung Galaxy S9+ Mobilité Opinion 4 min de lecture 15 Commentaires

Le débat le plus explosif sur la voiture autonome est encore à venir

Les voitures autonomes sont sur le point de devenir une réalité. Mais avant d'être largement adoptés, les défis éthiques de la sécurité routière vont devoir sortir du monde universitaire et entrer dans le débat public. Avec les questions difficiles qui nous sont posées, nous pouvons apprendre quelque chose sur nous-mêmes et sur nos voisins... et pas toujours comme on pourrait l'envisager.

Aux Etats-Unis, pour la première fois de l'histoire, Waymo a commencé à offrir un véritable service de taxi-robot dans et autour de Phoenix en Arizona. De quoi susciter de la jalousie chez Uber, Lyft ou encore les des titans de la vieille garde tels que Ford et General Motors. Il s'agit d'une première historique technique, mais aussi éthique.

Si vous avez suivi l'évolution des voitures autonomes, vous avez certainement entendu parler de la question morale la plus délicate concernant les véhicules dotés d'Intelligence Artificielle, à savoir dans un scénario d'accident où plusieurs personnes sont en danger, quelles vies devraient être prioritaires ? Le chauffeur ? Le passager ? Les piétons ? Les animaux ?

Tout le monde n'est pas d'accord sur qui devrait être épargné

Nous avons déjà fait référence à une étude qui tentait d'évaluer l'opinion des gens à ce sujet, en sondant près de 40 millions de décisions prises par 2,3 millions de personnes dans le monde entier. L'étude publiée dans Nature, met en lumière quelques grandes tendances telles que l'homme devrait être épargné par rapport aux animaux de compagnie, que les jeunes devraient être épargnés par rapport aux vieux.

Lorsque nous avons abordé l'étude pour la première fois, il a été prévu que ce type de problème constituerait la pierre angulaire de la résistance aux véhicules autonomes. Je suis convaincu que l'arrivée des véhicules autonomes est inéluctable. Il y a trop d'argent derrière tout ça maintenant. La question est plutôt de savoir quelle forme prendra le dialogue.

Self Driving Uber
Le robot-taxi aura beaucoup de responsabilités. © UBER

Ce sont les différences qui suscitent vraiment la réflexion. Lorsqu'on demande aux gens de trier efficacement la vie humaine selon une hiérarchie de valeurs, une image fondée sur les préjugés, le sectarisme potentiel, des normes culturelles universelles apparaissent.

Ainsi, dans le monde entier, nous avons constaté une préférence pour les femmes plutôt que les hommes, les athlètes aux personnes en surpoids, les cadres supérieurs plutôt que les sans-abri. D'autres désaccords ont été constatés à travers les pays, par exemple, les pays asiatiques étaient moins enclins à favoriser les jeunes par rapport aux personnes âgées.

Bien qu'il ne soit pas du tout clair comment l'éthique de l'IA des véhicules autonomes sera conçue, les entreprises voudront éviter les erreurs en faisant plaisir au plus grand nombre possible de personnes, ou de clients potentiels. La possibilité de poursuites judiciaires et de contrats d'assurance sera également un facteur à prendre en compte. Et si le gouvernement intervient pour réglementer, des consultations démocratiques s'imposent.

angry person
Attendez-vous à des discussions animées sur la conduite autonome. © AndroidPIT

Que ce soit dans le cadre d'une consultation officielle ou d'un débat, nous sommes proches de découvrir si votre cousin, collègue ou élu préfère épargner les femmes plutôt que les hommes, ou, disons, les policiers plutôt que les prostituées, la population autochtone plutôt que les immigrants, les riches plutôt que les pauvres. 

L'IA n'est pas uniquement à l'origine des voitures autonomes, elle alimente aussi la reconnaissance et la surveillance des images. En Chine, par exemple, l'Intelligence Artificielle est à l'origine d'un système oppressif d'identification automatique des dissidents, des criminels et des minorités défavorisées. Ce type d'information pourrait être utilisé pour décider, dans le cas d'une auto-conduite, qui devrait avoir la priorité en cas d'accident.

Si vous pensez que les débats autour de l'immigration, du pouvoir d'achat, des droits des animaux, etc. sont déjà un sujet intense en ce moment, attendez que ce soit une vraie question de vie ou de mort sur la route.

Pour ma part, je crois que les voitures autonomes seront dans l'ensemble plus sûres que de dépendre du comportement des conducteurs individuels, mais je ne veux pas qu'un système qui utilise les préjugés d'aujourd'hui dans une intelligence artificielle sans comptes à rendre soit instauré. Certaines règles vont être élaborées d'une façon ou d'une autre, mais dans le douloureux processus du débat public, nous devrons peut-être affronter des vérités très laides sur nous-mêmes et nos semblables.

Comment pensez-vous que l'éthique de la conduite automobile va se développer ?

Source : Nature

15 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Selon la thérie de Milcent et acolytes sectaires, la voiture autonome devra être sans pitié si tu as un iPhone et bienveillante avec toi si tu as un Android !


    • C'est bien, continue comme cela, ta dernière parcelle de bonne foi est tombée (s'il en restait une...) et on découvre ta véritable personnalité.


      • Hi hi hi ! Nan en fait, je ne vois pas ce que tu veux dire par "vraie personnalité", donne tes explications parce que là....


      • Écrire que certains pensent et écrivent que le traitement des accidents des véhicules autonomes sera différent en fonction du fait qu'ils possèdent un iPhone ou un Android est une vue de ton esprit embrouillé.

        La vérité est plus simple, tu ne peux supporter aucune critique d'Apple quand d'autres (y compris moi-même) acceptent l'idée qu'Android puisse être amélioré.

        En effet, tu ne peux même pas imaginer critiquer ce que tu apprécies, alors que je préfère critiquer ce que je voudrais voir encore meilleur.

        La critique la plus positive est la critique constructive...


      • Ah t'as pas compris que je blaguais pour les conducteurs... c'est triste
        Et tu ne détiens aucune vérité, c'est juste ton interprétation. J'aime des critiques sur Apple, seulement ce qui est injuste ce sont les "Apple doit mourir, vivement qu'il disparaisse, qu'il fasse faillite, entreprise de crevards, etc", ça ce n'est pas constructif. Et oui il faut voir ce que fait Apple, Microsoft et les autres pour voir ce qui peut être amélioré sur Android. Ceci dit Android est plus proche de la fin avec le projet Fuschia, donc à voir pour la suite.


  • Je demande à voir la voiture autonome capable de détecter en une fraction de seconde si le piéton en face est plutôt un cadre moyen, un cadre supérieur, un technicien de surface, une caissière chez Mammouth (pour les plus anciens), si le piéton est un "de souche" bronzé, ou un immigré d'Afrique du Nord, une personne au casier vierge, ou un délinquant multi-récidiviste, etc...le tout en une fraction de seconde de surcroît ! A mon avis, tout cela est de la science-fiction et en tout cas pas pour demain.


    • Es-tu tout à fait politiquement correct ce soir ?

      Les bien-pensants progressistes vont se fâcher ☠️


      • J'en...quiquine les bien-pensants et leur "progrès" 🤬... 😁

        Quand je lis le passage ci-dessous, je me marre, tu imagines la puissance de l'ordinateur de la voiture et du réseau mobile pour arriver en une fraction de seconde à identifier un dissident, un criminel ou quelqu'un d'une minorité défavorisée ? Sans compter le fait qu'un véhicule ait accès à ce genre d'informations. On nage en plein délire. 😂

        "En Chine, par exemple, l'Intelligence Artificielle est à l'origine d'un système oppressif d'identification automatique des dissidents, des criminels et des minorités défavorisées. Ce type d'information pourrait être utilisé pour décider, dans le cas d'une auto-conduite, qui devrait avoir la priorité en cas d'accident."


      • @ Jerome69Paris

        Évidemment !

        C'est précisément dans la tête de "progressistes bien-pensants" et à courte vues que l'idée a germé de voir un système automatisé décider d'actions cruciales à prendre lors d'accidents de véhicules autonomes sans en mesurer aucunement les implications.

        Ce type de paroles me rappelle trop les habituels discours lénifiants et bien-pensants de France-Inter, type la défense systématique de l'UE ultra-libérale sans mesurer l'oppression qu'elle représente vis-à-vis des peuples.

        Le type de délires progressistes typique de cette société qui a perdu le sens de toutes réalités et qui espère par la technologie résoudre les problèmes qu'elle refuse ordinairement d'affronter.

        Une fuite en avant de plus !


      • Que te dire mon cher Louis, j'ai l'impression de lire ce que je pense. 😉👍


      • Mêmes constats, mêmes conclusions !

        A moins que cela soit de la transmission de pensée 😉


  • phil depuis 4 mois Lien du commentaire

    Pour les accidents, très simple, celui qui est en tort est supprimé... c'est morbide comme réponse, mais pourquoi faire payer celui qui respecte les règles... Après, je pense que cela devrait rester sur route fermé ou exclusif un bon moment ou il faudra que TOUT véhicule soit autonome et là, ce n'est pas pour demain... enfin je pense...


    • La plupart des génies possèdent des graves lacunes en dehors de leurs compétences et si je suis ton raisonnement il faudra les éliminer dans ce cas en suivant ta loi d'airain... pas la peine que j'explique ce que j'en pense !

      En réalité et à mon avis (qui n'engage que moi), il n'y a pas de solution satisfaisante, n'en déplaise aux simplificateurs si nombreux et si rapides en besogne, car personne ne pourra emporter l'adhésion générale avec des opinions aussi diverses et contrastées qui reflètent la vision générale de toutes les populations.

      D'ailleurs des chercheurs américains ne prévoyent pas d'adoption des véhicules autonomes par les sociétés avant 2075.

      Sauf peut-être dans les dictatures...


    • @Phil

      Je comprends ton raisonnement et j'aurais a priori tendance à y souscrire sur le principe du "pollueur-payeur", ou du "qui casse paye". Reste les cas où la voiture peut faire 2 victimes au choix, l'une jeune, l'autre âgée, mais les deux étant en tort. 😆 On laisse l'IA tirer au sort ? Et ce n'est qu'un exemple parmi d'innombrables possibilités qui peuvent poser problème au niveau moral. Quel merdier cette IA, avant même d'être là, elle commence déjà à nous poser des problèmes qu'on n'avait pas. 😄


      • C'est aussi le révélateur des impossibilités de trouver une solution satisfaisante.
        L'IA n'est, pour l'instant, capable que de recracher les données humaines que l'on introduit dans les algorithmes.

        Pour les miracles, prière d'allumer des cierges... et de savoir attendre 😙