Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
3 min de lecture 3 partages 3 Commentaires

Custom rom : test de RootBox sur le Samsung Galaxy S3

Pour commencer, RootBox c'est Android 4.2.2, la dernière version du système donc. Cette rom est basée sur de l'Android pur, mais AOKP, et assaisonné à la sauce CyanogenMod et ParanoidAndroid pour les fonctions supplémentaires.

Rootbox Teaser
© AndroidPIT

L'installation est plutôt simple et standard, tout se passe normalement, sauf qu'un formatage est conseillé (mounts and storage → format /system). La rom et les applications Google se téléchargent directement sur le site des développeurs : RootBox. A noter qu'après le flashage, on a dû refaire un wipe du cache et du dalvik cache.

Nous avons opté pour la version Nigthly Android 4.2.2 du 22 Mars. Si vous êtes du genre prudent, vous pouvez vous orienter vers une version officielle dite stable, mais sachez que RootBox en Nightly fonctionne sans problème sur mon S3.

RootBox1
Les puristes d'Android se sentiront comme à la maison avec RootBox / © AndroidPIT

Dès le premier lancement on se croit sur un appareil Nexus, ceci est du à l'interface Android quasiment pure. Les options qui se cachent sous le capot de RootBox sont par contre très nombreuses. Les roms AOKP offrent en effet des régalges et des fonctionnalités nombreux et variés. On peut également trouver des petites perles de fonctionnalités made in CyanogenMod ou Paranoid.

On trouve dans les paramètres le ROM Control d'AOKP, qui permet un contrôle total de l'interface d'Android. On peut par exemple décider de ce qui se passe lorsque l'on appuie sur le bouton de mise sous tension, programmer la barre de navigation selon son bon vouloir, les raccourcis de l'écran de verrouillage, etc... etc... etc... Il y en a beaucoup, jusqu'au temps de réaction du basculement automatique de l'écran.

RootBox2
Le seigneur des anneaux de raccourcis : deux pour le prix d'un / © AndroidPIT

Sous l'onglet „RootBox Settings“ on peut trouver d'autres options, comme Pie controls, emprunté à Paranoid Android et qui a aussi récemment trouvé sa place dans CyanogenMod. Cette option permet de naviguer dans votre système à partir d'un menu semi-circulaire. Tous les raccourcis sont bien entendu ici aussi complètement paramétrables. Dans paramètres RootBox se trouvent également l'extension du bureau, activable ou désactivable via le bouton on/off. Les options concernant l'alimentation, les notifications ou l'écran de verrouillage sont ici également.

Rootbox3
Pie Controls est disponible sur RootBox / © AndroidPIT

Les amateurs d'overclocking ne seront pas en reste : la section „Performance Control“ abrite pas mal d'outils intéressants. Rappelons que ces options sont à utiliser avec précaucions et sont réservées aux utilisateurs qui savent ce qu'ils font. Gardez à l'esprit que si vous ruinez votre processeur ou autre composant de votre smartphone sous une custom rom, adieu la garantie. Sous l'onglet Modules Management, on peut installer Xposed Framwork, qui permet ensuite de modifier l'affichage de chaque application.

RootBox4
Les amateurs de tuning sont servis : boost des performances et système son / © AndroidPIT

Comme précisé plus haut, RootBox offre un très grand nombre d'options et il est impossible de toutes les citer, une liste existe sur le site du développeur. Tout fonctionne bien, on peut personnaliser son smartphone à outrance et l'autonomie est bonne. Notons toute fois que le flash fait crasher l'application appareil photo de mon Galaxy S3, comme sur de nombreuses autres customs roms. Rien de grave cependant, une application alternative solutionne ça en deux minutes. Avec Zoom Camera FX, aucun problème par exemple.

Quant à savoir si je reste sur RootBox ou sur mon fidèle CyanogenMod... honnêtement je ne sais pas. Qu'en pensez-vous ?  

3 partages

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris