Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Contact tracing: Huawei lance sa propre API "Contact Shield"

Contact tracing: Huawei lance sa propre API "Contact Shield"

Après Apple et Google, c'est au tour de Huawei de proposer sa propre API "HMS Contact Shield" pour les applications de contact tracing afin de suivre la propagation de l'épidémie de Covid-19. Cette API serait compatible avec les solutions de Google/Apple mais on ne sait toujours pas ce qu'il en sera pour StopCovid qui n'est pas disponible sur l'AppGallery. 

Dans un communiqué adressé aux développeurs ce mardi 9 juin, Huawei a annoncé le lancement de son API de contact tracing par Bluetooth sous le nom de "Contact Shield." Privé des services mobiles de Google (GMS) depuis mai 2019, Huawei n'a donc pas pu bénéficier de l'API commune de Google et Apple pour faciliter le développement d'applications de contact tracing. 

L'application française StopCovid n'est d'ailleurs toujours pas disponible sur l'AppGallery, excluant tous les modèles les plus récents du constructeur comme la gamme des Huawei P40, P40 Pro et P40 Lite du dispositif. Pour remédier à cela, Huawei a lancé sa propre solution HMS Core Contact Shield qui utilise le Bluetooth à basse consommation ou BLE ("Bluetooth Low Energy") pour détecter des appareils proches, échanger des données anonymisées et enregistrer les contacts des utilisateurs avec une personne ayant contracté la Covid-19.

Huawei Contact Shield serait compatible avec l'API Google/Apple

"Huawei Contact Shield est compatible avec les protocoles reconnus par l'industrie pour rendre le traçage des contacts plus précis", explique Huawei dans son communiqué. On parle donc des protocoles décentralisés de l'API Google/Apple ou du DP3T utilisé en Allemagne. Mais quid du protocole ROBERT centralisé en France sur lequel est basé StopCovid? 

Huawei ne donne pas plus d'informations dans son communiqué et nous sommes toujours en attente d'une réponse des représentants de Huawei France, que nous avons contacté. 

Les appareils Huawei avec la version HMS Core SDK 4.1 et les versions ultérieures seront compatibles pour recevoir l'API Contact Shield. 

Que fait Huawei pour protéger vos données via son API de contact tracing?

L'API est évidemment réservée aux développeurs d'Etats ou d'organisations de santé publique reconnus. Outre le fait de faciliter l'interaction des smartphones Huawei privés de Google avec les smartphones Android et iPhone pour le contact tracing, Huawei Contact Shield se veut une solution respectueuse de vos données. 

Ainsi, les utilsiateurs pourront choisir d'activer ou de désactiver Contact Shield, d'autoriser ou non le partage des données anonymisées de contacts via le cloud ainsi que de recevoir ou non des notifications en cas de contact avec une personne infectée. 

L'API utilisera des identifiants anonymes qui n'enregistreront ni ne stockeront aucune donnée personnelle de localisation. Ces identifiants ne seront conservés localement que pendant 14 jours. Si vous désinstallez votre application de contact tracing, votre historique et vos données seront supprimées et vous pourrez aussi le faire manuellement.

Huawei soumettra les développeurs éligibles à des accords supplémentaires sur la protection de la vie privée des utilisateurs.

Se pose alors la question de savoir à quelles applications cette API sera réellement applicable et surtout si lesdites applications, comme StopCovid, seront effectivement disponibles sur l'AppGallery. Nous suivrons ce dossier de près et vous tiendrons informés des évolutions dès que Huawei France aura réagi. 

À lire également sur AndroidPit France: 

Derniers Articles

Articles recommandés

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

    D'après ce que j'ai lu sur XDA , Google a autorisé en mars Huawei à cloner son API qui maintenant qu'elle est prête, il peut la proposer aux développeurs des agences de santé publique pour qu'ils l'ajoutent dans leurs applications comme Stopcovid.
    C'est une très bonne nouvelle pour les utilisateurs trop souvent déclassés en fonction des marques qu'ils choisissent


    • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Et puis savoir que Huawei est une entreprise très indépendante de tout gouvernement autoritaire (pour ne pas dire pire) et extrêmement respectueux des libertés individuelles telles qu'elles subsistent encore en Occident est un gage supplémentaire très rassurant...

      Enfin, si Google a donné son autorisation, je suis ENCORE plus rassuré 😉


      • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Je pense que si cette API est utile pour ralentir la propagation du virus, elle doit être accessible pour tous.
        Après si tu veux mon avis la Chine n'a pas attendue cette API pour faire très bien, ce qu'elle fait déjà et les autres aussi d'ailleurs.


      • skyrail depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Et pour les appareils pilotés par une custom rom? rootés de surcroît?


      • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Je ne vois pas de problème s'ils ont toujours le Playstore


      • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Qu'est-ce que la Chine a fait très bien dans cette optique ?
        Si tu parles d'applis permettant d'améliorer la connaissance de la diffusion du virus, cela intéresse énormément tous les autres pays.

        Or si cela était avéré, cela aurait fait la une de tous les médias et plus personne ne s'inquiéterait de savoir si oui ou non la crise mondiale peut être résolue ainsi.
        Je ne doute absolument pas des capacités des développeurs chinois dans l'élaboration de ce type d'appli mais je doute fortement que Huawei cherchait d'abord ce but.

        C'est plutôt la fierté de Huawei (atteinte par l'interdiction de Trump) qui est à l'origine de cette réaction.
        C'est principalement pour ses derniers flagships qui ne peuvent bénéficier des GMS que Huawei a décider de réagir pour relever le défi infligé par la décision étasunienne.
        La réalité de l'efficacité de cette appli n'est que secondaire au point où le cas français est négligé par le géant chinois.

        De plus, une appli de ce type permet seulement de comprendre la propagation du virus mais pas d'empêcher sa multiplication. L'efficacité obtenue par cette compréhension ne pourra s'obtenir que sur un temps long.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition