Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 2 Commentaires

Non, vous ne pouvez pas téléphoner au volant d'une Tesla, même en Autopilote !

Oui, vous avez bien lu. Un conducteur d'une Tesla Model X a tenté de faire sauter ses PV auprès de la justice en arguant qu'il utilisait le mode Autopilote de la voiture. Une stratégie qui n'a pas payé puisque le juge a confirmé sa responsabilité et l'a condamné à payer.

L'histoire se passe aux Pays-Bas. Le propriétaire d'une Tesla Model X a reçu deux amendes pour l'usage du téléphone au volant au cours du mois d'octobre. Pour contester ses deux procès-verbaux, l'homme a expliqué à la justice qu'il n'était à ces deux moments précis pas le conducteur du véhicule. "Le système s’assure que la voiture peut tourner et freiner seule, sans requérir l’intervention d'une personne. C'est pourquoi le véhicule, et non lui, doit être considéré comme le conducteur réel" a-t-il expliqué.

Toutefois, sa tentative aura été vaine. Le juge néerlandais a en effet eu un avis différent sur la question et a rappelé le code de la route mais aussi les consignes de Tesla pour justifier sa décision. 

"Le Code de la Route stipule que le conducteur d’un véhicule automobile est la personne qui conduit le véhicule ou celui qui est réputé avoir conduit le véhicule sous sa supervision immédiate. Dans ce cas, c'est l'homme qui détermine où va la voiture et comment elle doit agir dans les situations d'urgence. Cela fait de lui le conducteur actuel. En outre, le tribunal se réfère à une citation du site web de Tesla Pays-Bas. "Lors de l'utilisation du pilote automatique, le conducteur doit toujours faire attention, rester actif et être prêt à intervenir à tout moment."

androidpit tesla model 3 inside
Les voitures Tesla disposent dd'un mode de conduite autonome de niveau 2. © AndroidPIT

Si l'histoire peut faire sourire, ce n'est pas la première fois qu'un conducteur d'une Tesla tente de se justifier de ses actes répréhensibles avec l'autopilote. Récemment, un conducteur pris en état d'ébriété avait utilisé le même argument aux Etats-Unis. Pourtant, les voitures Tesla ne sont équipés que d'un mode de conduite autonome de niveau 2. A ce stade, tous les fabricants automobiles rappellent bien qu'un contrôle humain est toujours nécessaire.

Avez-vous déjà testé la conduite autonome ?

Via : Electrek

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Encore heureux, la techno n'est pas encore prête et vraiment fiabilisée. Il y en a qui ne reculent vraiment devant rien, la bêtise et l'inconscience de certains humains est vraiment effarante (même s'il y a, hélas, bien pire :(


    • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Plus précisément que la bêtise, c'est l'extension des droits individuels considérés comme un dû qui incitent énormément de citoyens à s'exonérer de la loi sous prétexte que ces droits représentent "La Modernité" revendiquée comme le summum de ce monde libéral.

      Natacha Polony explique cela plus précisément que moi dans ses essais récents et c'est pour cela qu'elle est vilipendée pour son soit-disant conservatisme décadent alors qu'elle se revendique ouvertement orwellienne... comme moi !

Articles recommandés