Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

4 min de lecture 11 Commentaires

Condor, le nouveau fabricant parti à la conquête de la France

Oui, vous avez bien lu. Une nouvelle marque de smartphones arrive en France. Dans un marché pourtant déjà ultra-concurrentiel et où de nombreux acteurs souffrent, Condor se lance à la conquête de l'Hexagone. Un pari risqué pour une marque jusqu'à présent inconnue dans nos contrées et qui veut pourtant bousculer le marché de l'entrée et du milieu de gamme à l'instar de Wiko il y a quelques années. 

Le marché des smartphones est un secteur dans lequel il est difficile de percer et de réussir. De nombreux acteurs tels LG et HTC ont de plus en plus de mal à vendre leurs smartphones. Toutefois, si les ventes de smartphones ont très légèrement chuté en 2017, la plupart des analystes s'accordent à dire que la tendance à la croissance devrait revenir ces prochaines années. Un optimisme probablement partagée par les dirigeants de Condor puisqu'ils ont décidé de s'attaquer au marché français après avoir conquis l'Algérie. 

Le modèle de Wiko

Si pour de nombreuses personnes, Condor est une marque parfaitement inconnue. Ce n'est pas le cas de l'autre côté de la méditerranée où l'entreprise est devenue le champion de l'électronique et de l'électroménager en quelques années. Fondé en 2002 et issu du secteur des BTP, Condor est devenu en l’espace de 10 ans le leader de l'électroménager avant de se lancer en 2013 dans la téléphonie mobile. La firme revendique ainsi équiper "aujourd’hui plus de 90% de foyers en Algérie". 

Désormais un acteur incontournable du marché de la téléphonie mobile et un spécialiste de la distribution télécom en Algérie, la société est encore assez peu populaire en Europe. Son arrivée en France veut donc faire changer les choses.

Pour réussir et se lancer, la marque s'inspire naturellement de Wiko dont le succès dans l'Hexagone (18% du marché) fait rêver. Tout comme cette marque, Condor a décidé d’investir fortement dans la recherche et le design en France en ouvrant un centre de Recherche et de Développement dans la capitale. Le jeune fabricant mise également avant tout sur des modèles d'entrée et de milieu de gamme abordables en offrant un rapport qualité-prix intéressant. Une équation qui a fait son succès en Algérie mais qui reste délicate à reproduire en France car la compétition y est rude et le public de plus en plus exigeant.

wikosignmwc18
Wiko est une des références pour Condor. © AndroidPIT

10% du marché français en 2019 

Pour son lancement, le constructeur algérien lance donc une série de smartphones dont l'Allure M3 est le porte-étendard. Avec des faux airs d'iPhone X, le smartphone le plus haut de gamme de la marque affiche un look séduisant et des fonctionnalités intéressantes (effet bokeh, reconnaissance faciale) mais sa fiche technique reste assez moyenne   (écran 6,2 pouces FHD,  double caméra 16MP + 5MP, processeur Helio P60, 4 Go de RAM, 64 Go, double SIM...) et sa sortie n'est pas prévue avant le mois de juin. Condor prévoit aussi de lancer en France d'autres modèles plus abordables, dont un smartphone à 60 euros.

Les ambitions de Condor sont claires : le fabricant souhaite vendre 2 millions de téléphones par an en 2019, soit presque 10% du marché qui en qui en écoule près de 22 millions par an, selon le cabinet GfK. A titre de comparaison, c'est plus ou moins la part de marché qu'occupe Huawei dans nos contrées. Un chiffre obtenu après plusieurs années de travail et de nombreuses campagnes de publicités pour le fabricant chinois.

AndroidPIT huawei p20 pro 3183
Il aura fallu plusieurs années à Huawei pour obtenir plus de 10% du marché français. © AndroidPIT by Irina Efremova

Un pari difficile

Si les ambitions de Condor sont louables, elle restent difficilement atteignables. Condor justifie ses prévisions par ses belles ventes en Algérie avec 3,5 millions d'appareils mais cet élan d'optimisme pourrait rapidement être refroidi. Motorola, Asus ou encore Alcatel sont également présents sur le même créneau et conservent encore des parts de marché non négligeables en France. Condor devra également rapidement réaliser des partenariats avec les opérateurs pour pouvoir atteindre ses objectifs et surtout communiquer énormément pour accroître sa notoriété. 

Comme l'explique Bruno Lakehal, analyste chez Gartner, auprès des Echos "C'est le marché des ados, des collégiens qui n'ont pas encore récupéré le vieil iPhone de leurs parents. Il y a toujours une place à prendre. Mais, de là à atteindre 2 millions d'unités du jour au lendemain, ça me paraît tout de même difficile. […] Si Condor arrive à vendre 700.000 smartphones, ce que fait Asus en France, ce serait déjà pas mal."

Connaissiez-vous la marque Condor ? Les ambitions du fabricant vous paraissent-elles réalistes ?

Source : Les Echos

9 partages

11 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • RysEm depuis une semaine Lien du commentaire

    Ouvrir un centre de recherche et développement alors qu'ils font du rebranding Gionee... Pas trop d'intérêt hormis de faire croire que...


    • Mehdi Morte depuis une semaine Lien du commentaire

      C'est faux ce smartphone n'est pas du rebranding il est conçu et assemblé en algerie c'est ce qu'il faisait au départ quand il on commencé dans Les smartphone maintenant il conçoivent leur téléphones il y'a dès reportage sur youtube sur leur usine si tu ne me crois pas


  • skyrail depuis 2 semaines Lien du commentaire

    s'il doit percer, le condor le fera certainement sur l'entrée moyen de gamme, là où la marque importe peu.
    Mais à voir déjà Archos, wiko et autre echo dont on parle si peu dans les forums contrairement à des Honor, samsung, huawei, iphone, sony et d'autres marques dékà ancrées dans notre esprit... il y aura de gros efforts faire en marketing.


  • pourquoi ne vous préciser pas que c'est une marque Algérienne ? Quand c'est les autres, la "firme chinoise", la "firme sud-coréenne", "le géant américain" .... nvm


  • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Quand on est un quasi inconnu et que l'on a l'ambition de prendre une part substantielle d'un marché (quel qu'en soit l'état) on ne peut pas se permettre d'annoncer des chiffres réalistes sinon personne ne pourra vous prendre au sérieux.

    Imaginons que cette marque prétende vendre 100 000 smartphones sur sa première année en France, tout le monde rigolerait alors qu'en annonçant des chiffres bien moins probables cela permet d'attirer l'attention (la preuve, on a un article sur AP)
    Ensuite, Condor doit avoir préparé un business plan conséquent pour se donner les moyens de percer.

    Quant à la réussite de celui-ci, il dépendra entre autre de la conjoncture économique, de la réaction de ses concurrents directs, bref, de beaucoup de paramètres qu'il ne peut pas forcément influencer directement.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations