Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

7 min de lecture 4 Commentaires

Comment éviter d'avoir des problèmes en téléchargeant une application sur le Play Store ?

Google a annoncé, non sans fierté, avoir banni un certain nombre d’applications malveillantes ou trompeuses du Play Store au cours de l’année écoulée. Pourtant, trouver l’application que l’on cherche sur le Play Store reste une entreprise pour le moins hasardeuse. Ici, nous tenterons de définir quelques règles de base, avec l’ambition d’offrir un guide pour la recherche d’applications sur la plate-forme de Google.

Le Play Store est devenu un endroit mal famé. Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas, et il fut un temps où la plate-forme de Google offrait des réponses aux utilisateurs. Il suffisait de se rendre sur le Play Store pour y trouver l’appli qui offrirait de nouvelles fonctions à notre smartphone. Mais ce n’est plus aussi simple. Arnaques, faux commentaires positif, plagiats et tromperies en tous genres font désormais partie du quotidien des utilisateurs de la plate-forme.

En tant qu’opérateur du Play Store, Google s’appuie encore largement sur des algorithmes entièrement automatisés. Ils analysent les nouvelles applications et mises à jour en recherchant des fragments de code ou des comportements connus, comme le ferait un scanner antivirus sur les ordinateurs Windows. Si l’alarme automatique retentit, l’application sera probablement renvoyée au développeur.

Ce système garantit que 99% des applications malveillantes n’arriveront pas jusqu’aux utilisateurs via le Play Store. C’est du moins ce que prétend Google dans une publication sur son blog officiel. Les algorithmes utilisés sont devenus plus intelligents grâce à l’apprentissage automatique. Ils sont sensés reconnaître les fausses identités, les contenus inappropriés et les nouveaux types de logiciels malveillants.

Les auteurs de malware sont désormais mieux organisés

En 2017, des exemples comme SonicSpy ont montré que les auteurs de malware fonctionnaient en réseau afin de bombarder le Play Store de logiciels malveillants. Google veut s’attaquer à ces réseaux. Le géant californien affirme reconnaître « les récidivistes et les réseaux de développeurs suspects », et en a déjà banni 100.000, tout en rendant plus complexe la création d’un nouveau compte développeur.

Comment reconnaître les mauvaises applications

Les applications « lampe de poche » sont désormais obsolètes

Certaines catégories d’applications ou de jeux sont particulièrement susceptibles d’abus. Les applications lampes de poche, notamment, sont des suspects habituels. Depuis 2015, l’utilisateur doit être informé des autorisations demandées par une application. Malgré cela, de nombreux utilisateurs se sont laissé prendre au piège par des applis envoyant des SMS à partir de l’appareil. La technique était simple : les applications véreuses envoyaient des SMS à des services payants afin de générer des revenus pour leurs créateurs.

play store bad apps 2
Certaines catégories de population sont particulièrement sujettes aux arnaques. © AndroidPIT

En attendant, la plupart des applications lampe de poche ne demandent que l’autorisation pour accéder à l’appareil photo. C’est normal étant donné que c’est par ce biais que l’appli peut contrôler la LED de l’appareil photo. Cependant, les utilisateurs ne savent pas tous que la lampe de poche est désormais intégrée aux paramètres rapides du smartphone. Il suffit de tirer vers le bas les paramètres du haut de l’écran pour y chercher l’icône correspondant à la lampe de poche.

P9 quick settings
La lampe de poche est déjà intégrée dans les paramètres rapides de la plupart des smartphones, ce qui rend obsolètes les applications consacrées. © AndroidPIT

Si vous continuez d’utiliser une application lampe de poche, il est probable qu’elle s’interrompe régulièrement pour afficher des publicités.  Ces dernières peuvent être tolérables, mais en s’adaptant au type d’application. Pour une application effectuant une tâche redondante, la tolérance pour la publicité doit être casi nulle.

Les applications Booster et Cleaner sont inutiles

Si votre mémoire est pleine, votre téléphone lent ou votre Wi-Fi trop faible, vous aurez envie de résoudre le problème. Mais la solution ne se trouve pas sur le Play Store. Nous avons rédigé des articles sur chacun de ces problèmes, qui font partie des préoccupations les plus fréquentes des utilisateurs de smartphones. D’autres médias ont également réalisé des rapports utiles. Mais cela n’empêche pas les applications dédiées de pulluler sur le Google Play Store, avec des fonctions inutiles et parfois même dangereuses.

play store bad apps 1
Les applications d’économie d’énergie sont inutiles. © AndroidPIT

Les applications d’optimisation d’énergie font également partie de ces remèdes miracles proposés sur le Play Store. Cela semble fonctionner : certaines applications (comme Cheetah Mobile) cumulent plusieurs millions de téléchargements. Pourtant, l’appli est plus ou moins inutile.

Les applications ne font pas de miracles. Android fonctionne sur un principe dit de sandboxing. Chaque application fonctionne dans son propre domaine, et ne peut pas intervenir sur le fonctionnement du système. C’est pourquoi Android et les fabricants de smartphones fournissent leurs propres optimisations afin de rallonger la durée de vie de la batterie.

Des mauvaises performances sont souvent dues à une application consommant beaucoup d’énergie. Dans ce cas, il suffit d’identifier et de désinstaller l’application en question. C’est la solution la plus pratique et la plus économique. Ce qui nous amène au point suivant.

Les copies et les contrefaçons sont des alternatives

En recherchant des jeux populaires comme Solitaire, Tetris ou Puzzle Bobble, on s’en rend vite compte. Il est pratiquement impossible d’utiliser les outils de recherches du Play Store pour trouver l’application de son choix, car….

  • Il est impossible de masquer les applications avec des publicités ou des achats intégrés.
  • La note moyenne ne veut rien dire, car elle peut être générée de façon frauduleuse
  • Les autorisations demandées par l’application sont rarement explicitées
  • Nous ne savons pas si les micro-transactions sont uniques ou récurrentes, ni à quoi elles servent.

Au final, les applications fournissent rarement ce que nous attendons d’elles. Derrière la plupart des jeux de type Puzzle Booble se cache un système de lootbox avec des micro-transactions inutiles.

bubble witch saga 2
Dans Bubble Witch Saga 3, la maison de la sorcière coûte plus cher. © AndroidPIT

La plupart des jeux sont amusants au début. Le joueur s’amuse sans se sentir frustré. Mais soudain, on lui demande de passer à la caisse. S’il s’agissait d’un achat unique (comme de débloquer un niveau dans Super Mario Run) et que le jeu ne nous redemandait plus rien par la suite, ce serait tolérable. Mais de nombreux jeux ne cessent de vous harceler pour que vous dépensiez !

A quoi reconnait-on une bonne application ?

Une application honnête vous dira dès le début si vous devez payer, et combien. La petite référence aux « achats in-app » que Google a placé côté bouton téléchargement fournit déjà un début de renseignement. Dans les descriptions d’applications ci-dessus, vous pouvez voir la gamme des prix.

in app purchases
Malheureusement, Google ne répertorie pas tout ce que l’application vend en tant qu’achat in-app. © AndroidPIT

Le Play Store montre les autorisations demandées par l’application, et les publicités qu’elle impose. Les autorisations devraient être justifiées par le développeur dans la description de son application (comme c’est le cas pour Threema) et justifiées. Une lampe de poche n’a pas besoin d’envoyer des messages texte, tout comme un jeu de réflexion ne doit pas accéder à votre appareil photo ou à votre microphone, et encore moins à votre liste de contacts.

Google devrait détailler les publicités présentes dans les applications. S’agit-il de petites bannières sur les bords, de publicités en plein écran ? S’agit-il de contenu statique ou de vidéos ? Les publicités peuvent parfois être très envahissante et utiliser la batterie et la connexion de données de votre téléphone. Ne vous laissez pas instrumentaliser par les applications qui vous demandent de regarder des publicités pour gagner des bonus !

Conclusion : la recherche d’applications est une véritable science

La liste des points à garder à l’esprit lorsque l’on recherche une application ne cesse de s’allonger. Les développeurs mal intentionnés deviennent de mieux en mieux organisés, et évoluent plus rapidement que les processus anti-malware mis en place par Google. L’utilisateur doit se montrer très prudent, même lorsqu’il s’agit d’une action aussi triviale que de trouver un solitaire pour Android.

Et vous, avez-vous déjà été pris au piège par une application frauduleuse sur le Play Store ? Quels sont les éléments que vous gardez en tête au moment de rechercher une nouvelle application ?

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Vince depuis 10 mois Lien du commentaire

    Google attend quoi pour faire le grand ménage ? Complot !


  • Le pire c'est que certaines "bonnes" appli me semblent aussi nous demander un tas d'autorisations dont on peut se demander l'usage qu'ils peuvent en faire. Cela revient à banaliser ses autorisations que l'on accorde avec de plus en plus de facilité. Il faudrait exiger qu'à chaque fois la demande d'autorisation soit accompagnée d'un motif compréhensible par tous. Difficile mais sans doute pas impossible puisque certaines appli font déjà cet effort.


    • Luna depuis 10 mois Lien du commentaire

      Je suis de ton avis mais ton autorisation n'est pas définitive .
      Je ne suis pas obligée de les accepter toutes , je peux aussi désactiver l'accès à mon micro ou à ma caméra quand je n'utilise pas une application quotidiennement.


  • Sur la recherche dans le Play Store, je trouve dommage que Google n'applique pas sa capacité à recherche sur ce dernier. Exemple : je cherche parmi les applis que j'ai installé (une fois au moins) une appli dont le nom contient un texte, pas évident ?

Articles recommandés