Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 17 Commentaires

Comment supprimer définitivement son compte Instagram ?

A l'heure où le comportement des géants de la technologie cause de longs débats sur la confidentialité et les droits des consommateurs, certains utilisateurs décident de sortir du cercle infernal dans lequel les réseaux sociaux et diverses applications les ont plongés. Instagram n'échappe pas à la règle mais vous pouvez supprimer votre compte si vous le désirez, nous vous expliquons comment procéder ci-dessous.

Quelles que soient vos raisons d'abandonner Instagram, sachez que vous pouvez désactiver votre compte et laisser derrière vous ce réseau social et tous ses travers. Deux solutions s'offrent à vous : la suppression temporaire et la suppression définitive. Comme son nom l'indique, la première vous permet de désactiver votre compte temporairement : aucune donnée n'est supprimée, vos informations (vos photos, par exemple) seront cachées aux autres utilisateurs jusqu'à ce que vous réactiviez le compte. La deuxième solution, bien plus radicale, vous permet de supprimer votre compte pour de bon : tout ce que vous avez partagé sur votre compte sera effacé, ainsi que votre compte/profil.

Sachez que ces deux opérations ne peuvent pas être effectuées directement depuis l'application, vous devrez passer par un navigateur.

AndroidPIT instagram 8742
Désinstaller l'application ne suffit pas à supprimer le compte. © ANDROIDPIT

Sauvegardez ce qui est important, oubliez le reste

Si vous êtiez un utilisateur actif d'Instagram, vous avez probablement des données qui ont un impact émotionnel (photos, vidéos, commentaires...). Avant de désinstaller l'application, pensez donc à ce que vous pouvez perdre et veillez à récupérer les photos que vous désirez garder. 

Si pour une raison ou une autre vous avez supprimé l'application mais désirez la réinstaller, vous la trouverez sous le lien suivant.

Comment désactiver (temporairement) mon compte Instagram ?

  • Rendez-vous sur le site d'Instagram et identifiez-vous
  • Cliquez sur votre profil en haut à droite puis sur "Modifier le profil"
  • Cliquez en bas à droite sur "Désactiver temporairement mon compte"
  • Expliquez pourquoi vous désirez quitter l'application
  • Entrez une nouvelle fois votre mot de passe puis cliquez sur "Désactiver temporairement mon compte"

Comment supprimer totalement mon compte Instagram ?

  • Rendez-vous sur le site de suppression de compte d'Instagram
  • Identifiez-vous à l'aide de votre identifiant et votre mot de passe (si vous n'êtes pas déjà identifié)
  • Choisissez une raison pour laquelle vous voulez supprimer votre compte
  • Entrez une nouvelle fois votre mot de passe puis cliquez sur "Désactivez définitivement mon compte"

Avez-vous déjà envisagé de supprimer votre compte Instagram ou un compte sur l'un des nombreux réseaux sociaux ?

17 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • cdf depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Facebook ou meetic?


  • skyrail depuis 3 semaines Lien du commentaire

    "Quelles que soient vos raisons d'abandonner Instagram, sachez que vous pouvez désactiver votre compte et laisser derrière vous ce réseau social et tous ses travers"

    Je ne retiens que ça.
    La décision de supprimer mon compte Instagram m'appartient. Pas besoin d'écouter les sons de cloche des huns et des zôtres.


    • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

      @Skyrail

      Je suis complètement de ton avis à condition de ne pas obliger les huns et les zôtres à ouvrir un compte, sous peine de ne plus recevoir de messages du tout .
      Quelle misère sociale cette vie dans la cage de son réseau !!


      • skyrail depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Mais qui t'oblige?
        Facebook a quand même eu l'intelligence de rendre son autonomie à Messenger !
        Donc, ils nous reste les MP sans avoir besoin de s'afficher sur Facebook.
        Mais bon ça reste des outils. Il faut juste que les utilisateurs fassent preuve d'intelligence à ne pas tout partager et fassent preuve de bon sens comme dans la vie.


  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    "A l'heure où le comportement des géants de la technologie cause de longs débats sur la confidentialité et les droits des consommateurs,"

    J'aime bien ergoter mais si l'on parlait de "droits des citoyens" plutôt que de celui des consommateurs on pourrait élargir le champ de ces droits qui vont bien au-delà de celui de la consommation.
    De plus, l’État se sentirai légitimement et obligatoirement impliqué. Il serait dans l'obligation de mettre à niveau des sanctions relativement inoffensives quand on se limite au droit de la consommation.

    Mais d'autre part, quand on voit d'où vient de plus en plus le personnel (même si cela ne date pas d'hier) politique, en France ou à l'étranger, il est facile d'imaginer qu'il fera son tout son possible pour s'esquiver au maximum comme pour la loi sur la protection des lanceurs d'alertes où tout est fait pour protéger d'abord les entreprises avant de penser à l'objet principal de cet acte législatif.

    De plus, dans ce cas précis il s'agit de législation internationale où certains états très puissants ne signent pas ces conventions au cas où elle pourrait mettre en danger leurs entreprises.

    (je ne cite pas de nom mais regardez de l'autre côté de l'océan ou au Milieu d'un autre continent-Empire et vous aurez compris si vous ne le saviez pas...)


    • skyrail depuis 3 semaines Lien du commentaire

      On soulève un éternel problème.
      Avant on parlait de délateur, aujourd'hui ce sont des lanceurs d'alerte. On aura toujours le même comportement envers eux, plus ou moins, gentil, toujours méchant.
      On aime pas ce qui dérange et ceux qui brandissent une menace pour vous faire cesser.
      S'agissant du continent-Empire, on pourrait bien le nommer, celui qui va outre les règles du commerce et du bien pensant, des règles établies.
      Tant qu'on voudra des produits encore moins cher, ils prospéreront.
      SI vous voulez de l'éthique dans les affaires, le commerce, la production, il faut que ce soit une action conjointe et concertée de tous les acteurs, sans avoir à surveiller et corriger.
      Et ce jour là on aura plus besoin de lanceur d'alerte.


      • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Tous ces lanceurs d'alertes que la justice française a inquiété n'ont été que le jouet d'une justice fabriquée avec l'intention de protéger les grands groupes financiers ou industriels : HSBC, UBS, les laboratoires Servier et même l'état luxembourgeois finissent après de très longues années de combat judiciaires contre des entités immensément riches possédant des pools d'avocats rodés à la manœuvre pour ralentir et faire obstacle à la justice et obtenir des non-lieux.

        L'éthique et les affaires n'ont fonctionné réellement qu'au XIXème siècle dans les pays protestants où ses règles de bases avaient été édictées et possédaient un sens.
        Le reste est de la comédie qui rassure seulement ceux qui veulent être rassurés.
        Quant à penser que des partis aussi opposés puisque les uns exploitent les autres puissent trouver un terrain d'entente c'est proprement se moquer du monde.

        On aura de plus en plus besoin de lanceurs d'alerte au vu que les lois ne veulent pas réellement les protéger et que les "besoins" sont de plus en plus criants.

        Faire l'amalgame entre des délateurs et des personnes courageuses qui osent se mettre en grand danger, perdant leurs emplois systématiquement, sans savoir si leur audace sera reconnue et appréciée mérite mieux que des insultes.

        Les secrets que les entreprises veulent conserver pour elles (données financières essentiellement) ne sont jamais ce qu'elles prétendent mais des preuves accablantes qui démontrent leurs turpitudes.


    • skyrail depuis 3 semaines Lien du commentaire

      vive le hérétiques et les protestants?


  • A la vue du nombre microscopique de commentaire(s) "sérieux", tout le monde veut se le garder.... son compte..." Instagram... pic et pic et colegram "

    P. S. "S" ou pas à "commentaire".. j'ai un doute ;)


    •   19
      Compte désactivé 13 oct. 2016 Lien du commentaire

      Demande à Jeannot en orthographe j'ai un problème génétique !!! Mais pour élargir le débat, je ne supporte plus les réseaux sociaux, il n'y a que moi ?


      • Joker !!! déjà je ne vois pas trop à quoi ça sert !
        Vaut mieux avoir quelques potes à maison à l'apéro (avec modération et toujours un verre à la fois !!!), que "des mille et des mille" qui ne viendront jamais dépanner ton auto. Enfin je pense !


    • Avec un "S", sans l'ombre d'un doute. Nombre désigne, sauf cas particulier, plusieurs donc pluriel. En grammaire, le pluriel l'emporte sur le singulier (cas où nombre = 1) donc voila.
      L'hésitation vient, j'imagine, de la subtilité extrême de la règle associée à "pas de ..." mais c'est une autre histoire.


  •   19
    Compte désactivé 13 oct. 2016 Lien du commentaire

    " Pas trop d'isolement, pas trop de relation, le juste milieu voilà la sagesse " Confucius
    Pitié c'est trop là .....


  • Ne supprimez pas votre compte AndroiPIT ;) même si on a pas le droit d'y publier les photos de notre assiette au self.


  • Toujours utile d'avoir ces infos. Merci

Articles recommandés