Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

7 min de lecture 5 Commentaires

Comment BMW accélère sa révolution numérique et prépare la voiture autonome

C'est à l'occasion de ses Innovation Days 2017 au Technology Office de Chicago que BMW a présenté ses dernières nouveautés en matière de services digitaux. Outre l'intégration de Skype for business au sein de sa Série 5, le constructeur bavarois a aussi annoncé le lancement de BMW Connected+, la nouvelle version de son application mobile, et il a présenté ses innovations en termes de connectivité. L'objectif ? Rendre ses véhicules plus intelligents et préparer l'arrivée de la voiture autonome.

Si la voiture autonome représente vraisemblablement l’avenir de la circulation routière, elle ne reste pour le moment qu'à l'état de prototype. Sa commercialisation à grande échelle et pour le grand public n'est en effet pas prévue avant plusieurs années (probablement en 2020).

Mais la voiture intelligente de demain a tout pour relancer l’attractivité d’un secteur automobile en perte d'amour depuis plusieurs années. Les constructeurs l'ont enfin compris et préparent son arrivée. Outre les nouveaux équipements de sécurité capables de détecter les dangers et d'anticiper les accidents, les constructeurs enrichissent ainsi leurs véhicules (mais pas seulement) de nouvelles technologies pour s'adapter à la vie connectée de leurs utilisateurs et leur permettre de gagner du temps.

Bien entendu, à l'instar de tous les fabricants auto à ce jour, BMW prend cette révolution numérique très au sérieux. L'un des constructeurs les plus en forme de ces dernières années ne peut pas prendre le risque de ne pas innover, sous peine de manquer une nouvelle clientèle de plus en plus exigeante en matière d'offre digitale. C'est pourquoi le fabricant multiplie les initiatives tout en conservant un principe de base : la personnalisation.

La voiture connectée, un préalable à la voiture autonome

Comme pour toute révolution digitale, il faut bien un point de départ et le smartphone est le passage le plus facile. Bien que BMW n'ait débuté vraiment son programme que l'année passée, il faut admettre que les choses sont alllées assez vite.

Le constructeur a ainsi commencé par ajouter une carte SIM BMW ConnectedDrive dans chacun de ses nouveaux véhicules et lancé une application Android et iOS compagnon baptisée BMW Connected pour offrir aux possesseurs de BMW un espace de services numériques. Résultat ? En moins d'un an, 8,5 millions de voitures BMW sont désormais connectées et plus d'un million de personnes utilisent régulièrement l'application du constructeur dans plus de 29 pays. Preuve en est que l'attente est grande auprès des utilisateurs en matière de voiture connectée.

androidpit bmw car 1
L'application BMW Connected fonctionne de pair avec le système de divertissement embarqué. © AndroidPIT

Améliorer son application

Fort de ce premier succès, BMW a donc décidé d'accélérer sa révolution digitale en cette année 2017. La firme allemande a profité de ses journées de l'Innovation à Chicago pour annoncer la version améliorée de son application qui sera lancée à la fin du mois. BMW Connected+ veut ainsi s'affirmer comme la passerelle entre le smartphone du conducteur et son véhicule pour offrir le maximum de personnalisation aux utilisateurs.

L'application que j'ai pu tester sur la dernière BMW 530e m'a d'ailleurs laissée une bonne impression. Désormais, il est possible de verrouiller (et déverrouiller) son véhicule depuis l'application, de déclencher la climatisation à distance avant votre départ, de faire une photographie en 3D de votre BMW à tout moment, d'informer vos amis et collègues sur votre trajet... L'application vous indique également si vous devez refaire le plein et vous guide une fois à pied jusqu'à votre destination finale. Cerise sur le gâteau, vous pouvez même réserver vos rendez-vous au garage pour votre entretien. BMW Connected+ scanne également votre calendrier et vous indique le chemin pour se rendre au prochain rendez-vous. L'appli calcule non seulement le temps de l'itinéraire mais inclue également le temps pour aller chercher votre véhicule tout en vous aidant à vous garer.

BMW a également rendu compatible la voiture avec l'assistant vocal d'Amazon, Alexa, à qui vous pouvez même demander par exemple de lancer la climatisation à l'avance via Amazon Echo. La compatibilité avec d'autres assistants vocaux devrait arriver prochainement également.

androidpit bmw app 2
Avec BMW Connected+, vous pouvez partager l'état de votre itinéraire à vos collègues et amis. © AndroidPIT

Enfin, BMW ne lésine pas sur la sécurité. La protection des données devient un impératif de sécurité dans le domaine des transports. L'application est protégée par plusieurs codes et toutes les informations que vous échangez avec votre véhicule sont anonymes et conservées par BMW qui les analyse pour améliorer l'expérience générale. Aucune des données n'est ainsi vendue ou partagée sans votre consentement. 

Augmenter le cycle des mises à jour

Bien sûr, cette révolution numérique et cette transition vers la voiture autonome passent obligatoirement par une amélioration du système des mises à jour. Evidemment, BMW est conscient de la rapidité des évolutions logicielles et veut faire profiter le plus rapidement possible à ses utilisateurs des dernières nouveautés.

Les nouveautés seront déployées via OTA sur votre smartphone

C'est pourquoi la firme a conçu sa stratégie digitale en n'accordant à la console centrale de la voiture qu'une petite place. Si cette dernière pourra recevoir quelques mises à jour au cours de sa vie (et uniquement lors du passage au garage), c'est surtout l'application mobile et les fonctionnalités liées au cloud (Microsoft Azure) qui seront mises à jour très régulièrement, évitant ainsi à la console centrale de devenir trop rapidement obsolète.

S'appuyer sur le Machine Learning

A l'instar de Google Assistant, BMW veut aussi s'appuyer sur le Machine Learning ou "apprentissage automatique. Pour ceux qui l'ignorent encore,  le Machine Learning permet de rendre une machine/un système capable d'apprendre par lui-même, marquant ainsi une rupture avec la programmation classique qui consiste à simplement donner des ordres. Concrètement, votre BMW sera ainsi en mesure de s'adapter aux situations, d'apprendre par-elle même de vos comportements. Toutes vos informations seront stockées dans votre identifiant BMW.   

Transformer la voiture en une salle de réunion...

Pour Thom Brenner, Vice President Digital Services chez BMW, "la voiture ne doit plus être vue comme un moyen de transport mais comme une pièce de vie supplémentaire". La voiture de demain sera donc selon BMW un espace de coworking où il sera possible de travailler confortablement et où les utilisateurs doivent retrouver leurs marques le plus vite possible.

Dans ce sens, le constructeur allemand s'est associé à Microsoft pour intégrer "Skype for business" et son application Skype meetings, dans sa berline Série 5, dont la nouvelle version est disponible depuis la fin de l'année dernière chez tous les concessionnaires. Le service sera intégré à l'interface de bord iDrive à l'automne 2017 pour les clients français, allemands et britanniques. D'autres pays devraient suivre dans les prochains mois.

androidpit bmw car 2
BMW veut faire de ses voitures des salles de réunion. © AndroidPIT 

En clair, le système de bord pourra diffuser les notifications liées aux services Skype for business. Vous pourrez être alertés des prochains rendez-vous, des réunions annulées ou reportées mais surtout démarrer en un clic votre visioconférence. Le système sera entièrement contrôlable par la voix. Skype meetings permettra ainsi de participer à des réunions comptant jusqu'à dix participants depuis son véhicule.

... avant de la transformer en voiture autonome

Sur le long terme, BMW vise évidemment la voiture autonome. Ce passage à un espace de travail n'est qu'une étape intermédiaire vers la voiture autonome. L'objectif est que petit à petit le véhicule soit capable de libérer totalement le conducteur de son attention au volant. La tâche est cependant encore loin d'être terminée et il faudra certainement encore plusieurs années (et plusieurs Innovation Days) pour arriver à ce résultat. En attendant, BMW fait tout pour y parvenir le plus rapidement possible et propose ainsi d'offrir la meilleure expérience possible pour convaincre ses utilisateurs que ses services sont les meilleurs.

Reste désormais certainement le plus dûr à accomplir pour la marque : faire adopter à tous ses utilisateurs son application et continuer à intégrer les nouveaux services qui apparaissent sur le marché.  Il faut donc faire évoluer son image de constructeur traditionnel et s'imposer comme une marque tendance en la matière. La tâche s'annonce rude lorsqu'on connait la concurrence (Tesla, Apple, Volvo...) mais BMW mise sur son expérience et sa capacité d'innovation pour y parvenir. Cela suffira t-il ? Seul l'avenir nous le dira...

Que pensez-vous des voitures connectées ? Êtes-vous favorable à la voiture autonome ?

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • évidemment mais tout doit transiter impérativement sa voix; car les dangers de manipulations sont à exclures en roulant


    • Tout à fait d'accord. Ces innovations sont intéressantes mais ça ne doit pas se faire en dépit de l'attention portée à la route.


      • Ça me fait penser à un objet qui s'y rapporte beaucoup et qui y est le centre des préoccupations du site !!!
        Et qui ne fait pas rapporter des points sur le permis quand on l'utilise au volant mais ne comptez pas sur moi pour vous donnez son nom, je ne joue pas au délateur patenté !


  • Favorable dans le sens où la circulation urbaine (que je ne connais que rarement et tant mieux !) est de plus en plus un souci pour le conducteur et une source de pollution et de perte de temps guère compatible avec les horaires des gens toujours pressés qui vivent dans les grandes métropoles.

    Alors savoir si la voiture autonome sera la règle commune ou seulement une modalité parmi d'autres comme les transports en commun et ayant les mêmes avantages, à part l'autonomie complète de la personne ou de la famille propriétaire ou locataire de ce type de véhicule est une question encore ouverte.

    Imposer un type nouveau de déplacement interurbain ne se fera pas en quelques années, il y aura des tâtonnements, des expérimentations, des rapprochements entre différents prestataires (constructeurs de véhicules, service numériques nécessaires pour faciliter ces transports et collectivités) pour faire accepter ses nouveaux systèmes encore à l'état embryonnaire dans les cerveaux des plus grandes entreprises des secteurs concernés. il faudra aussi transformer la ville pour l'adapter à cette nouvelle donne.

    En clair, l'avenir est loin d'être écrit mais la situation d'aujourd'hui ne pourra perdurer encore très longtemps.


    • Il suffit d'interdire la voiture et arrêter sa production. Le problème sera réglé.
      Retour à la trotinette avec un chariot derrière.

Articles recommandés