Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

5 min de lecture 4 Commentaires

Ce que le CES 2018 nous dit sur les prochaines tendances tech

Le Consumer Electronic Show de Las Vegas a fermé ses portes au début du mois. Pendant une semaine, les fabricants et les startups ont multiplié les annonces nous laissant ainsi entrapercevoir ce que seront les prochaines innovations et les tendances tech à venir. 

Une fois encore, le CES n'a pas déçu. Cette année, le plus grand salon de l'électronique a véritablement dessiné les contours des prochaines tendances tech qui viendront envahir nos foyers dans les mois et années à venir. Certes, il ne fut pas question de révolution mais les annonces faites par les géants du secteur montrent vers quel chemin nous nous dirigeons. 

Un monde rempli d'intelligence artificielle

Comme prévu, l'Intelligence Artificielle fut certainement la vedette de cette édition 2018. Depuis quelques années, le salon américain n'est plus le centre d'annonces de nouveaux produits sensationnels en termes de smartphones ou d'ordinateurs mais une vitrine pour les futures technologies. Ce n'est donc pas une surprise de voir que l'Intelligence Artificielle fut le sujet le plus discuté dans les allées du salon. C'est grâce à cette innovation que tous nos objets, nos villes ou encore nos voitures vont connaître un fort bouleversement dans les années à venir pour devenir plus intelligents et plus automatisés.

L'IA permet aux appareils d'apprendre, de réfléchir par eux-mêmes et de développer des compétences en s'adaptant à l'environnement pour lesquelles elles n'ont pas été spécifiquement programmées. L'une des premières "illustrations" de cette intelligence artificielle est le développement des assistants digitaux et leur apparition de plus en plus fréquente dans de nombreux objets.

Dans la guerre que se mène Google et Amazon, c'est d'ailleurs Alexa qui semble avoir remporté une première bataille tant le nombre d'objets intégrant les compétences  de l'assistant d'Amazon étaient importants : ampoules électriques, enceintes, aspirateurs, système de surveillance, machine à café, appareils électroménagers... Google n'était pas en reste (et Apple lancera son HomePod cette année) mais pour le moment cette impression de domination d'Amazon se confirme également dans les chiffres. Selon Strategy Analytics, un cabinet d'audit, 68% des enceintes connectées vendues l'an passé sont compatibles avec Alexa. 

AndroidPIT amazon echo show 7197
Les enceintes d'Amazon (ici l'Echo Show) rencontrent un succès de plus en plus grand. © AndroidPIT

De la 5G partout

Jusqu'à peu, sorte d'utopie pour de nombreux fans high-tech, la 5G commence petit à petit à se développer et son arrivée est imminente. Les premiers déploiements à grande échelle devraient débuter dès 2020. Le développement de l'Intelligence Artificielle et des objets connectés nécessite des bandes passantes de plus en plus rapides. La nouvelle génération d'objets nécessite des quantités énormes de données transmises et, encore plus fondamentalement, un grand nombre de connexions simultanées, plus d’efficacité, et moins de consommation d’énergie. Le principal exemple est celui des voitures autonomes qui devront communiquer entre elles pratiquement en temps réel pour éviter les accidents.

Les opérateurs ont donc profité du CES pour dévoiler leurs progrès dans le développement des infrastructures et les avancées qu'apportent la cinquième génération (la 5G sera dix à vingt fois plus rapide que la 4G actuelle). Le principal opérateur téléphonique sud-coréen, KT, a ainsi expliqué que grâce à la 5G. il sera possible de suivre les prochains Jeux Olympiques qui se tiendront dans le pays L'opérateur américain AT&T a aussi annoncé qu’il allait déployer un réseau en 5G dans plusieurs villes américaines d’ici à la fin de 2018, mais selon les dernières informations il s'agirait plutôt de 4G améliorée.

AndroidPIT on the phone 0428
Avec la 5G, tout ira plus vite. © AndroidPIT

Des innovations dédiées à la santé

La santé et le médical ont aussi occupé une forte place au CES. La médecine de demain est un marché intéressant et les technologies présentées aideront à améliorer les soins. Les innovations concernent les particuliers comme les professionnels. La réalité virtuelle est notamment de plus en présente pour faciliter les interventions chirurgicales. La Poste a par exemple annoncé le lancement d'une application dédiée à la santé numérique pour mettre en lien les patients, les objets connectés et les professionnels de santé. Plusieurs startups ont aussi présenté des appareils pour améliorer la qualité du sommeil. C'est le cas de Nokia avec Nokia Sleep, une bande molletonnée à mettre sous le matelas pour analyser son sommeil. 

Les voitures et les villes seront intelligentes et connectées

Enfin, le CES de Las Vegas a donné un avant-goût du futur de la mobilité. Le rendez-vous high-tech est désormais également une fête de l'automobile. Les constructeurs historiques (Kia, Hyundai, Ford, Nissan...) mais aussi les entreprises tech (Qualcomm, Nvidia, Google, Here...) ont présenté leur vision du futur. Dans celle-ci, la voiture sera autonome (et vraisemblablement électrique) et évoluera dans des villes connectées où le mobilier urbain communique avec les usagers. Selon les estimations des analystes, 88 villes seront considérées comme des "smart cities" d’ici 2025 et les réseaux interconnectés utiliseront largement l’Internet des objets, 

Quelles sont selon vous les prochaines tendances tech qui vont marquer nos vies ?

13 partages

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

  • Michel F. depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Il va falloir que ce déluge d'interconnexion soit sérieusement protégé, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui même pour les sites les plus sensibles. Il faudrait peut-être mettre cette "fabuleuse" intelligence artificielle au travail sur ce sujet. Attention à ne pas aller trop vite, jusqu'à présent aucun système informatique n'a démontré son invulnérabilité. Nous risquons de sérieux déboires.


  • Luna depuis 4 semaines Lien du commentaire

    De l'inquiétude dans mon quotidien, voilà ce qui vois !

    🔹Les demandes de carte grise ne se font plus en préfecture. Les formalités doivent désormais être accomplies en ligne sur internet. 

    🔹La télé-déclaration d'impôts 2018 en ligne sur internet est obligatoire pour une large partie des contribuables, sous peine d'amende et en 2019 elle sera obligatoire pour tout ceux qui dispose d'une connexion Internet.

    Le Service Public qui n'a plus de guichet et qui entièrement accessible en ligne est pour moi une source d'angoisse

    Mais peu seulement .....Le numérique doit être au service de l'humain et non l'inverse.

    Hors ce n'est pas la direction qu'il est entrain de prendre :

    🔹Le remplacement dans les magasins, de la personne qui encaisse par l’auto-scannage est-il psychiquement neutre pour le client? Est-il acceptable que des standards téléphoniques robotisés imposent d’écouter des informations parfois longues et inutiles?


    🔹Les jeunes qui passent trop de temps sur les apps de leur téléphone ne risquent-ils pas de voir leur quotient intellectuel moins progresser que les autres (le risque est semble-t-il réel)? Et en termes de quotient intellectuel, peut-on remplacer les rencontres réelles par des échanges virtuels sur les réseaux sociaux sans risque pour son équilibre personnel?

    🔹Enfin n’oublions pas les offliners, ceux qui ne parviennent pas ou ne souhaitent pas franchir le pas du numérique. Comment concevoir la numérisation des services tout en les traitant équitablement?

    http://www.24heures.newsnetz.ch/signatures/reflexions/numerique-service-humain-linverse/story/17356788

    Et on en fait quoi des Offliners dans ce monde numérisé ?


    • louis hory depuis 4 semaines Lien du commentaire

      Tu nous avais pas dit que tu étais Suisse (.ch)
      Moi qui croyais que tu habitais sur la Lune comme ta page de profil le mentionne...


      • Luna depuis 4 semaines Lien du commentaire

        Je ne suis pas Suisse non plus...je suis une lectrice qui ne s'est pas laissée enfermer dans les Fakes News des réseaux sociaux et qui ne limite pas ses sources à la frontière de son petit réseau.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations