Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Si "Black Mirror : Bandersnatch" est l'avenir de Netflix, alors je dis stop !

Si "Black Mirror : Bandersnatch" est l'avenir de Netflix, alors je dis stop !

Charlie Brooker et Netflix ont réalisé un spectacle interactif dans lequel vous pouvez choisir votre propre aventure et, il faut bien le reconnaître, c'est une réalisation technique impressionnante, mais j'ai trouvé toute cette expérience frustrante. Si les spectacles interactifs sont l'avenir de Netflix, je le laisserai tomber !

Spoiler Alert : cet article contient des spoilers mineurs sur l'intrigue de Black Mirror : Bandersnatch.

Avant d'entrer dans l'analyse critique et la subjectivité, j'aimerais éclaircir quelques points. Je suis né en 1986 donc on ne peut pas me reprocher d'être nostalgique (Bandersnatch a lieu en 1984), mais pas assez vieux pour trouver que ça ressemble à un drame historique. Il y a plein de références aux années 80, j'en ai compris certaines mais bien d'autres m'ont échappé.

Je suis, cependant, un grand fan de Black Mirror, et, de manière générale, j'admire beaucoup le travail de Charlie Brooker depuis Nathan Barley en 2005, un spectacle qui a été écrit comme une satire mais qui ressemble maintenant plus à un documentaire pris sur le vif qu'autre chose.

bm1
Black Mirror a traité de sujets en lien avec la technologie, tels que les réseaux sociaux. Netflix

J'étais impatient à l'idée de regarder le dernier épisode de Black Mirror. J'ai toujours trouvé que le point de vue de la série sur les nouvelles technologies était abordé très intelligemment. Ils se positionnent suffisamment loin dans l'avenir pour qu'il s'agisse de science-fiction, mais en mettant en relief des conséquences que nous pouvons déjà voir aujourd'hui. Le résultat a toujours été un ton sombre qui vous donne l'impression que les mondes représentés pourraient être notre monde de demain. Les observations sur la société moderne et la façon dont nous utilisons la technologie sont toujours aussi importantes. Brooker a une façon de voir le pire chez les gens, et j'adore ça.

Bandersnatch, qui a été réalisé par David Slade, est profond et bien pensé. En fait, il y a une fin secrète où le protagoniste Stefan joue une cassette dans le bus qui ne faisait pas partie de la sélection originale. La bande émet un son bizarre qui, lorsqu'il passe sur un ordinateur ZX Spectrum, produit un code QR. Le code mène à un site web, où vous pouvez télécharger gratuitement une copie jouable de Nohzdyve, le jeu sur lequel le développeur Colin Ritman travaille dans l'émission.

black mirror bandersnatch 5
Will Poulter dans le rôle de Colin Ritman dans Black Mirror : Bandersnatch. Netflix (capture d'écran)

Presque tout cela, cependant, passera inaperçu pour la majorité des téléspectateurs. Et c'est en quelque sorte la source de ma frustration. Ma première lecture/visionnement/expérience (il reste encore à décider quel mot utiliser pour ce média) a commencé avec une grande euphorie. La première fois que j'ai dû prendre une décision et que j'ai vu le mécanicien en action, je me suis dit  : "Wow, je ne m'attendais pas à ce qu'il soit aussi habile ".

Mais la nouveauté s'est vite dissipée et tout devient un peu stressant. Il y a une fausse liberté là-dedans, où de 'mauvais' choix vous conduisent à réessayer la scène, ce que j'apprécie. Mais après avoir terminé mon cheminement dans l'histoire et obtenu ma fin, je me suis sentie insatisfait.

L'émission fait un bon travail en essayant de vous montrer le contenu que vous avez manqué d'une manière significative, vous permettant de sauter à certains points de l'histoire et de prendre une autre voie. Cependant, tout cela devient une expérience stressante et distrayante. Je n'ai vu que ma scène préférée dans l'émission, une séquence de combat bizarre, pendant ce rangement des détails à la fin, et hors contexte, son impact était quelque peu perdu.

Le problème, c'est que pour moi, la télévision, c'est l'évasion. Peu importe à quel point un spectacle est sombre ou épuisant sur le plan émotionnel, tant que je peux disparaître dans ce monde et laisser celui-ci derrière moi, ne serait-ce que pendant 45 minutes environ. Je ne veux ni y travailler, ni y être actif. Je veux me détendre.

Mon collègue Nicholas m'a depuis parlé d'un indice qui pourrait être la réponse à ce problème. Au début de l'épisode, la première chose que vous entendez, c'est une réplique de Frankie Goes To Hollywood track - Relax. La chanson dit : "Détends-toi, ne fais pas ça." Est-ce un indice sur la manière à adopter pour vraiment regarder l'émission ? En laissant votre télécommande de côté et en laissant la sélection automatique faire son travail, vous pouvez regarder beaucoup de contenu et atteindre une fin satisfaisante.

black mirror bandersnatch 1
Fionn Whitehead dans le rôle de Stefan Butler. / Netflix (capture d'écran)

Il n'est pas surprenant de voir Netflix faire des expériences avec de nouveaux types de contenu. Les experts de l'industrie réfléchissent depuis longtemps déjà, plus exactement depuis que la plateforme a déjà atteint son apogée. Environ 45% des ménages américains sont déjà abonnés à Netflix et la croissance devient de plus en plus difficile. Il en coûte en moyenne 170 $ à Netflix pour acquérir un nouveau client, ce qui signifie qu'à 10,99 $ par mois, il faut 16 mois à l'entreprise pour atteindre le seuil de rentabilité pour chaque nouvel utilisateur. 

Netflix a besoin de quelque chose de nouveau, une percée avec un nouveau format de contenu qui changerait la donne serait d'une grande aide.

L'une des principales raisons pour lesquelles Netflix pourrait vouloir investir dans ce nouveau type de format de contenu est que les films interactifs sont difficiles à pirater. Après tout, si l'histoire peut aller dans plusieurs directions différentes, les méthodes qui fonctionnent pour le contenu linéaire ne fonctionnent pas. The Walking Dead a été l'émission de télévision la plus piratée en 2018, bien que les huit saisons sont sur Netflix. Il est clair qu'il y a toujours un public qui ne paiera pour le contenu que lorsqu'il y sera absolument obligé.

black mirror bandersnatch 4
Asim Chaudhry joue Mohan Thakur, le patron de Tuckersoft (à gauche). / Netflix (capture d'écran)

Pour ce qui est de Bandersnatch, cette forme de télévision interactive est le début de la nouvelle phase d'évolution dans le divertissement, alors je soupçonne qu'elle va diviser les générations. Peut-être que les jeunes téléspectateurs plus jeunes et plus aiguisés qui ont envie de se mêler à l'histoire aimeront cela. Ceux qui sont plus âgés, que ce soit ma génération et celles qu'il y a eu avant moi, verront probablement tout ça d'un drôle d'oeil.

Articles recommandés

19 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • C'est moi ou cet article semble traduit ? Entre le mot 'emission' (traduction de show) et autres tournures alambiquées, je ne suis pas a l'aise avec ce style d'ecriture chelou.


  • Moi j'ai vu le truc et ça a beau être interactif, un scenar de merde ça reste de la merde. Bref tous les gens avec moi se sont fait chier grave.


  • Mais en fait Netflix et nous autres on en a rien a foutre de ton avis. Tu créer rien et tu juge et tu te trouve insatisfait.
    Continue à faire le frustré et va voir ailleurs.


    • Tu n'es pas obligé d'être vulgaire pour t'exprimer ou alors tu peux choisir de te taire si tu ne sais pas faire autrement.
      Ça nous fera des vacances !


  • Beaucoup d'hypocrisie dans cette articles qui ne doit avoir pour but que l'accumulation de clic et non l'objectivité.
    MANQUE DE LIBERTÉ ??? SÉRIEUSEMENT ??
    Dans ce film interactif il y a 3 arc narratifs : famille, PACS et Jeux possédant 2 voir 3 fin chacune.
    Sans compter les fins originales a débloquer pour votre plaisir personnel ou sadique.

    Dans ce film le spectateur peux devenir l'aide ou la conscience du héros ou tout simplement le mal et la menace du film et quand je lis que certaines références ne seront pas capté tout de suite... je suis d'accord mais ce film ne ce limite pas a une seul lecture.

    A chaque aventure ça couche et ces repères, son ambiance et ces thèmes, nous faisons vaciller un adolescent entre éclair de génie et folie, entre réalité et fiction.

    Les codes de Black Mirror sont très bien respectés et aucune fin ne m'a déçu et certaines scènes sont totalement inattendus mais c'est en fouillant la vie de Stefan que vous trouverez les souvenirs les plus tordus et les arcs les plus sombres.

    Je suis pour plus de films interactifs mais je ne me cache pas pour le dire... Ils ne sont possible actuellement que dans l'univers de Black Mirror qui à déjà sont public et ou les souffrance voir même la mort du héros servent le propos de l'intrigue.

    8/10 Programme Originale et aboutit
    Steve née en 1988 et pense que toute les génération y trouveront leur bonheur.


    • post double.


    • Cela mérite un encouragement pour dénoncer cette hypocrisie ou cette condescendance malvenue mais aussi pour l'analyse fouillée de ce type de fiction que je ne connais pas... je suis bien trop vieux pour cela 😉 selon le rédacteur au moins !


      • Louis tentez l'aventure !! Une fois immergé dans l'univers et que vous accepterez le fait que vous êtes un acteur du film vous comprendrez vraiment l'essence de ce divertissement et je le confirme ce sentiment est à la porté de tous.


      • Cela va être difficile, cela fait 19 ans que je ne possède plus de télévision 😉
        Par contre un contenu interactif qui demande de faire des choix pour découvrir les nombreuses voies possibles pour aboutir à une fin plus ou moins recherchée je trouve cela réjouissant (supprimer même en partie le côté passif du visionnage) ... un peu comme cela existait dans certaines collections de romans : "Le livre dont vous êtes le héros."


  • Se type de format existait déjà dans les années 90.


  • Lisez des livres plutôt...


  • Luna depuis 11 mois Lien du commentaire

    Ou le contraire.


    • Oui, la traduction de l'article n'aide pas à comprendre le sens du propos... ou le contraire 😉


      • Luna depuis 11 mois Lien du commentaire

        " Je soupçonne qu'elle va diviser les générations. Peut-être que les jeunes téléspectateurs plus jeunes et plus aiguisés qui ont envie de se mêler à l'histoire aimeront cela. Ceux qui sont plus âgés, que ce soit ma génération et celles qu'il y a eu avant moi, verront probablement tout ça d'un drôle d'oeil."


        C'est vraiment prendre " les vieux" pour des cons, les jeunes pour des hommes éclairés, alors que c'est tout le contraire....


      • Non, c'est pas le contraire, ce sont deux perceptions différentes indépendamment d'être con ou éclairé.


      • Luna depuis 11 mois Lien du commentaire

        Dixit le jeune éclairé ou le vieux con ?


      • @ Luna

        Je préfère que tu le dises avant moi vu que je me sens concerné 😉 autant ou plus que toi (60 ans au compteur) et que je ne déteste pas râler contre la stupidité ambiante qui n'est pas une histoire de génération.

        Pour autant, je crois que la crétinisation d'aujourd'hui provient d'abord du système éducatif donc de ceux qui le gèrent et font ces choix politiques mais qui n'appartiennent pas aux plus jeunes générations (qui elles ne font qu'en pâtir)


      • Donc selon toi, tout les jeunes seraient des idiots et les personnes ayant plus de 30 ans sont de grand sages ? Sérieusement c'est débile de dire ça. C'est pas parce que tu ne connais que des jeunes qui sont bêtes et des "vieux" qui sont intelligents (bien que j'en doute fortement) que cela en fait une vérité absolue.
        J'ai beau avoir 20 ans, j'ai de bonnes connaissances dans de nombreux sujets, divers et variés.
        J'ai personnellement totalement compris et adhéré au scénario de Bandersnatch, les possibilités, les références, l'univers...

        D'ailleurs ça n'a aucun rapport avec l'intelligence, c'est un point de vue totalement réaliste, quand on est jeune on est généralement plus tenté par des expériences nouvelles, lorsque que l'on vieilli on devient plus "sages" et l'on fait des choix plus résonnés. Bien que ça ne soit pas toujours vrai je te l'accorde, le scénario vas également dépendre d'une réflexion instinctive, alors que l'on ai 50 ans ou 15 ans, certains comportements ne changent pas.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition