Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

4 min de lecture 9 Commentaires

Ce jeu repousse les limites de la moralité

Quelques mois plus tôt, je vous avais présenté le jeu Plague Inc en soulignant le manque de moralité qui en a fait le succès. Dans une même veine, j'aimerais vous parler aujourd'hui d'un autre jeu qui, s'il n'est pas vraiment nouveau, rappelle quelque peu Plague : Bio Inc. Du concept du jeu à la passion de l'utilisateur, nous allons voir en détails ces horreurs si amusantes.

Quel est le concept du jeu ?

Dans la plupart des jeux, vous avez le beau rôle et devez parfois tuer pour survivre, que ce soit avec votre personnage ou pour assurer l'essor de votre civilisation. Ici, c'est tout l'inverse, vous êtes le méchant et tuez les gens (apparemment par plaisir). Cerise sur le gâteau, vous incarnez un docteur, ce qui ferait retourner ce pauvre Hippocrate dans sa tombe. Sans extrapôler le concept en imaginant des scénarios horribles, le jeu consiste à faire mourir vos patients le plus vite possible.

Vous l'avez compris, la moralité n'est pas la force de ce jeu. Mais ce qui est intéressant (et étrangement amusant, aussi), c'est que le système pour tuer vos patients est particulièrement évolué. Il ne suffit pas d'injecter une dose mortelle par intraveineuse, ou de "rater" une opération, il faut préparer soigneusement son coup en développant des maladies dans un ordre pays et en prenant en compte plusieurs éléments, notamment les facteurs de risques.

androidpit bio inc1
Voici les facteurs de risques. © ANDROIDPIT

Le meurtre est très stratégique

Beaucoup de raisons peuvent expliquer l'intérêt pour ce type de jeux, et il ne s'agit pas ici de jugement mais plus d'une description de faits, mais ce qui semble certain c'est que l'utilisateur apprécie prendre son temps à tuer quelqu'un. C'est très différent des jeux tels qu'Assassin's Creed par exemple où vous sautez sur votre ennemi, le tuez et avancez ainsi dans le scénario. Ici, vous passez beaucoup de temps à l'affaiblir et éprouvez un grand plaisir à voir sa santé se dégrader. 

Nous travaillons donc soigneusement à notre meurtre. En fonction de l'état du patient (obèse, âgé, mal nourri, etc), certaines stratégies peuvent s'avérer plus fructueuses que d'autres : à vous de déterminer si vous voulez attaquer le système circulatoire, respiratoire, digestif, musculaire etc. Bien sûr, pour chacun de ces éléments vous trouvez une multitude de maladies : des bénignes telles que la gastro au cancer du poumon, en passant par l'arthrite ou même l'insomnie. Obtenez dans un premier temps des points, puis investissez-les dans les maladies. En bref, vous avez tout un arsenal de maladies pour arriver à vos fins.

androidpit bio inc2
Voici l'interface principale du jeu. © ANDROIDPIT

Mais l'intérêt n'est pas le simple meurtre

Il ne s'agit pas seulement de tuer des gens, ce serait trop simple. L'objectif, c'est de les tuer vite ! C'est là le véritable défi du jeu : trouver la stratégie idéale pour éliminer votre patient (en prenant en compte toutes ses caractéristiques) le plus rapidement possible. Une fois ceci effectué, vous avez accès à de nouveaux paramètres, permettant de corser la difficulté (par exemple votre patient n'est plus en surpoids mais est au contraire un véritable athlète). 

androidpit bio inc3
Une petite bronchite s'installe. © ANDROIDPIT

Qu'est-ce qui est amusant, au final ? Trouver la stratégie pour tuer les gens et les voir souffrir peu à peu (ai-je vraiment écrit cette phrase ?). Mais à l'image de Plague, ce jeu tente aussi de divertir l'utilisateur via plusieurs petits éléments : d'une part il permet de choisir le nom de votre victime donc si vous voulez vous vous venger (virtuellement) de quelqu'un, c'est le moment de mettre son nom. Ensuite, vous devez appuyer sur les bactéries et les virus qui apparaissent à l'écran, c'est à dire tapez sur ce qui apparaît sans trop vous poser de questions. Sur la fenêtre principale, vous avez accès à un squelette et lorsque vous appuyez sur les différentes catégories, vous voyez les organes concernés, ce qui vous permet de faire un peu de biologie. 

Est-ce que vous avez déjà testé ce jeu ? Si oui, le trouvez-vous divertissant ? Et surtout, pourquoi ?

9 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Il n'y a pas assé de mort dans le monde n'y d'attentats que des jeux sorte de la sorte... Et en faire la pub c'est encore plus immoral !


  • "si vous voulez vous vous vanger"

    immoral et violent en effet


  • C'est un Plague Inc mais sur une seule personne pour le coup.

    J'ai testé les 2 jeux. C'est marrant un temps mais ça reste assez répétitif.

    Myk


    • Et l'aspect immoral (tout le monde n'a pas fatalement la même conception là-dessus, je reste prévoyant...) qu'est-ce que tu en penses ?


      • Je pense qu'il vaut mieux se défouler sur ce genre de jeu que dans le réalité 😊

        Pour moi c'est pas plus immoral que de regarder un film violent. On a tous une part de violence en nous. À nous de l'extérioriser sans pour autant nuire à la société 😊


      • La société, dans les pâtes (désolé 😳).


      • Ou du style déjà utilisé au Japon depuis assez longtemps dans les grandes entreprises qui permet à tous les employés d'exécuter quelques prises de judo ou karaté (apaisantes...) sur une image du PDG de la boîte.
        Certes c'est un dérivatif qui fonctionne ponctuellement, mais sur la durée, je me permet d'avoir quelques doutes.

        Le problème de la violence de l'être humain provient de très loin, tous les grands singes nos cousins peu éloignés connaissent le même type de problème. Seule une culture développée et consciente de l'origine de toutes les violences peut aider à canaliser celles-ci.

        De plus, vouloir régler celle-ci au niveau de l'individu n'apporte aucune solution pour améliorer les problèmes de groupe ou de masse bien souvent beaucoup plus grave et délicat à résoudre.

        Donc oui, pas la peine de se voiler la face !


      • L'homme est naturellement prédestiné au conflit, c'est génétique. Mais paradoxalement les conflits ont toujours participer à l'essor de l'humanité. C'est ce que l'on a tiré de ces conflits qui nous ont permis d'avancer. Aujourd'hui c'est conflits de reflète dans la politique et l'intolérance.

Articles recommandés