Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

6 min de lecture 6 partages Pas de commentaire

Nouvelle génération ASUS : le show est luxueux mais pas les tablettes

Même si vous en avez beaucoup entendu parlé, il n'y avait pas que Samsung et Sony à l'IFA hier. Un autre constructeur asiatique a fait son show et présenté une bonne dizaine de nouveaux produits, en fait toute une génération de sept tablettes, phablettes et ordinateurs portables hybrides. ASUS nous avait invité à venir goûter à ces nouveautés lors de sa conférence de presse à l'ambiance luxueuse, suivi d'un dîner pompeux sur le toit d'un hôtel de luxe. Je vous propose de revivre avec moi l'ambiance d'un événement presse ASUS, et de découvrir ensemble les appareils présentés hier.

asus presse event ifa 2013
La nouvelle génération Asus sur le toit de l'Hotel de Rome à Berlin / © AndroidPIT

Hôtel de Rome , Berlin, 15h30 - ma collègue Isabel et moi sommes installés dans la navette VIP noire qui est venue nous chercher à la Rédaction. Débute alors une soirée de formalités, discussions, techniques et amusements. Une galerie d'images vous attend à la fin de cet article pour tout vous faire revivre.

L'effort

press conference
La conférence de presse Asus / © AndroidPIT

Tout d'abord, nous rencontrons quelques collègues du monde technologique ainsi que les représentants ASUS dans le lobby de l'hôtel tout en sirotant des jus d'orange/champagne et en dégustant de délicieux canapés - entourés de mannequins (alias Hôtesses) qui se décrochent la mâchoire à force de sourire. La conférence de presse en elle-même est naturellement un cirque médiatique. Les gros bonnets en charge des produits Asus se lancent dans des acrobaties vocales hyperboliques pour mettre leurs nouveaux produits en avant : «We transform your expectations of..." est leur tournure de phrase récurrente (Nous transformons vos attentes en...). La réception de l'Internet n'est pas fiable, voire inexistante ; les compétences en anglais de nos hôtes non plus. Heureusement j'ai beaucoup d'imagination et moi aussi je sais sourire en hochant la tête.

Puis vient la partie la plus intéressante : la prise de contact directe avec le Hardware. Ici c'est l'anarchie. Premier arrivé, premier servi. Les blogueurs et les journalistes utilisent le peu de temps qu'ils ont pour poser les mains sur les appareils, tourner de courtes vidéos, écrire des articles et envoyer le tout via Mac Book Air aux rédactions locales. Selon moi, trois appareils ressortaient en particulier de cette présentation :

Fonepad Note 6

ASUS Fonepad Note 6 02
L'ASUS Fonepad Note 6 : un Galaxy Note moins cher avec écran de 6 pouces et un stylet / © Asus

Ici Asus a essayé de proposer son propre Galaxy Note - malheureusement, en bien moins bonne qualité. Sa mini tablette est épaisse et trapue et donne une impression de mauvaise qualité avec son plastique brillant (surtout en bleu comme c'était le cas de notre appareil de test). Les éléments de design distinctifs sont les haut-parleurs frontaux importants, peuvent être empruntés à HTC cette fois-ci. L'appareil est livré avec un stylet , mais sans une pointe souple de sorte qu'il «clique» à chaque contact et vous donne l'impression que vous allez rayer l'écran. Là aussi une impression de mauvaise qualité. Cependant, le système fonctionne bien et le prix sera certainement bien inférieur à celui d'un Galaxy Note.

En tant qu'alternative moins cher, le FonePad Note 6 est tout à fait envisageable.

Fonepad 7

Memopad 8 teaser
L'Asus Fonepad 7. / © Asus

Comme le reste des tablettes Asus, la FonePad 7 est plutôt fine mais elle se démarque grâce à ses haut-parleurs clairement visibles à la HTC. De par sa conception, elle est plus proche du Note 6 que du reste du portfolio. L'écran se trouve sur un support conique avec des angles relativement carrés. A l'arrière, le dos est arrondi et mate, mais ses quelques paillettes lui donnent tout de même un air cheap. J'ai remarqué que la Fonepad 7 était plus fluide que les autres tablettes. Elle est également plus agréable à prendre en main et plus légère. Comme pour la FonePad Note 6, Asus a tenté de créer un look plus sérieux mais cela n'a pas aussi bien fonctionné que sur l'HTC One.

Memo Pad 8

ASUS MeMO Pad 8 02
La Memo Pad 8 : Une jolie mais lente Nexus 7 avec des faiblesses dans l'usinage. / © Asus

Ma première impression a été très positive car c'était la seule tablette qui n'avait pas l'air trop cheap. De par son design, elle rappelle un peu la nouvelle Nexus 7 (notre test ici), seulement avec des boutons ronds encastrés. Mais en y regardant de plus près, malheureusement, j'ai découvert des écarts irréguliers entre la face avant et la face arrière, soit un usinage pas propre : on pouvait presque séparer la tablette en deux en forçant un peu. On retrouve le même problème avec la MemoPad 10. Mais cela est peut-être du au fait qu'il s'agissait de prototypes. Reste que la tablette ne donne pas une impression de mauvaise qualité grâce notamment au dos mat et à la couleur sombre de mon appareil de test. En revanche le système bégayait quelque peu et ralentissait, même quand aucune app ne courrait.

  Fonepad Note 6 Fonepad 7 MeMO Pad 8
Écran 6 pouces, 1920x1080 pixels Super IPS+, 367 ppi 7 pouces, 1280 x 800 pixels, IPS, 216 ppi 8 pouces, 1280 x 800 pixels, IPS, 251 ppi
Processeur Intel Atom dual-core, 2 GHz Intel Atom dual-core, 1.6 GHz Asus quad-core, 1.6 GHz
RAM 2 Go 1 Go 1 Go
Mémoire interne 16 Go 16 Go 16 Go
Appareil photo 8 MP (arrière), 1.2 MP (avant) 5 MP (arrière), 1.2 MP (avant) 5 MP (arrière), 1.2 MP (avant)
Connectivité Bluetooth 3.0, Micro USB, Micro SIM, GPS, WiFi Bluetooth 3.0, Micro USB, Micro SIM, GPS, WiFi Bluetooth 3.0, Micro USB, Micro SIM, GPS, WiFi
Dimensions 164.8 x 88.8 x 10.3 mm 196.6 x 120.1 x 10.5 mm 212.4 x 127.4 x 9.95 mm
Poids 210 g 340 g 350 g
Batterie 3200 mAh 3950 mAh 3950 mAh
Système Android 4.2. Jelly Bean Android 4.2 Jelly Bean Android 4.2. Jelly Bean

Le réconfort

asus dinner 4
Le repas était plus convaincant que le hardware / © AndroidPIT

Après l'effort le réconfort ou dirons-nous ici le networking ! Sur le toit de l'hôtel, nous avons pu bénéficier d'un somptueux buffet avec des assises élégantes et des parasols. Nous retrouvons les appareils ici mais c'est sur une table solitaire et entourés d'hôtesses tout aussi solitaires. C'est cependant d'autres choses qui attirent l'attention de tous : entrecôtes à volonté, gambas géantes, côte de porc, cocktails -Asus n'a pas épargné sur les coûts. L'argent qui n'est pas parti pour développer de meilleures tablettes, est maintenant dans nos assiettes et se reflètent sur les murs marbrés de l'hôtel de luxe.

Conclusion

Que puis-je dire ? L'atmosphère de luxe et d'exclusivité ainsi que la bonne nourriture ne peuvent pas cacher le fait qu'ASUS n'a tout simplement pas réussi à garder le niveau des Nexus sur ses propres appareils. Pourquoi ? On ne peut que spéculer. C'est bien beau d'apporter des alternatives abordables des meilleures tablettes du marché, encore faut-il qu'ils aient un argument d'achat imparable et des particularités. Il va être très difficile pour ASUS de s'imposer sur le marché et de marquer des points, même si les événements de presse du taïwanais ne laissent aucun doute sur le fait qu'ils sont capables de grandes choses. Seulement pas pour cette année.

6 partages

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations