Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 3 min de lecture 34 Commentaires

Voici pourquoi l'arrivée de Google Assistant en France me laisse sceptique

Tout comme la mise à jour vers Nougat, Google Assistant se fait (trop) attendre. Des employés de LG ont confirmé sa date de sortie pour la fin de l'année mais je suis malgré tout assez perplexe : qu'est-ce que cela va changer ? En attendant une analyse plus complète, voici quelques premières idées.

Pour ceux qui ne connaissent pas Google Assistant, sachez que c'est l'assistant intelligent de Google. Il est incorporé dans les smartphones Pixel, dans l'appareil Google Home, et pourra bientôt être utilisé dans d'autres appareils tels que le LG G6. Pour faire simple, vous discutez avec lui, il apprend des choses sur vous et fait tout pour vous être utile. Bien évidemment, il fait ce que vous lui dites, autant allumer la lumière qu'enregistrer les rendez-vous.

En théorie, cela s'annonce intéressant mais en pratique c'est plus discutable. J'ai eu l'occasion de l'utiliser sur le Pixel (en anglais, puisqu'il n'est pas disponible en français) et je ne l'ai pas trouvé d'une utilité frappante. De plus, je suis toujours assez dubitatif avec les interfaces vocales, généralement il faut parler lentement et/ou mes mots ne sont pas compris (peut-être à cause de l'accent du sud ?), ce qui gâche un peu l'expérience d'utilisateur. 

Dans une autre perspective, Google Assistant a un rôle qui va au-delà de ce que l'on peut attendre d'un smartphone. Il peut être utilisé dans le cadre de l'Internet des objets (avec Google Home, notamment), et comme vous le savez l'Internet des objets a un grand avenir devant lui donc il est possible que Google Assistant en ait un aussi. Dans l'immédiat, j'aurais envie de dire qu'il ne présente aucun intérêt mais peut-être qu'à l'avenir il sera devenu indispensable, autant à vous qu'à moi. Seulement, il faut pouvoir l'utiliser : s'il ne peut pas accéder à votre système électrique, son potentiel est déjà fortement diminué.

Google Assistant arrivera en France d'ici septembre prochain. L'an dernier, le Pixel était présenté puis commercialisé au cours du mois d'octobre donc il est probable que le prochain Pixel soit commercialisé directement en France. Je présume qu'il se vendra bien car beaucoup de gens adorent Google, mais je doute que Google Assistant en soit l'aspect le plus utilisé. 

En bref, Google Assistant a un grand potentiel mais peut-être pas forcément sur smartphone. L'IoT est encore en développement, donc cette sortie pourrait ne pas changer grand chose à l'état actuel des choses.

Qu'en pensez-vous ? Google Assistant vous serait-il utile ?

34 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • La voix c'est l'expression directe de la pensée, sûrement le meilleurs moyen de communiquer avec la machine jusqu'à ce qu'on résolve le mystère de la télépathie 😉 !

    Alors oui je pense que Google assistant est promis à un bel avenir, dans le secteur de la maison connectée c'est la pierre angulaire et pour l'instant il n'existe encore aucun assistant vocal digne de se nom mais Google assistant ou encore Alexa sont sur le point de changer tout ça !


  • "Il est assez ennervant d'utiliser une interface vocale ?"
    Je dirais.... çà dépend qu'elle interface tu utilises.
    par exemple si tu utilses l'interface vocale de merde de ma voiture (Mazda connect, sensé etre un des meilleur système propriétaire sur le marché), je dirai 100% oui, à 99% du temps il me donne envie de cracher ma voiture contre un mur. remarque le GPS à lui seul, meme sans utiliser le vocal, produit déjà cet effet.
    Par contre jutilise déjà énormément l'interface vocale de Google qui n'est pourtant pas encore à la hauteur de l'assistant et là je dirais 95% non.
    Donc je dirai que si tu n'es pas content de ton interface vocale, c'est peut-etre que tu n'utlises pas la bonne.
    L'asssitant Google ne sera peut-etre pas encore parfait, mais la perfectiion n'est pas de ce monde il parait et il sera encore mieux que ce que j'utilise, alors oui à 100 % certain de l'utiliser et je dirais meme plus que ma prochaine voiture devra l'avoir aussi ou cela ne sera probablement pas ma prochaine voiture.


  • L'assistant doit d'abord avoir de vrai fonctionnalités avancé. Il doit aussi pouvoir arrêté et relancé la musique.


  • Myk 28 févr. 2017 Lien du commentaire

    Je le sens assez come les tv 3d qui était l'avenir et hop 2017 tout les constructeurs abandonnes les tv 3d.


    • C'est pas pareil. Une TV 3D est inutile au quotidien, peu de chaînes, peu de films compatibles et pas grand intérêt à l'usage. Un assistant personnel, vocal ou non, est vraiment utile, pour faire des trucs qu'on ferait habituellement, pas comme regarder un truc en 3D parce que c'est joli. Avec l'intégration des services tiers (Uber, Deliveroo) l'intérêt augmenterait aussi et rassemblerait dans un même endroit, une même interface des services qu'on utilise déjà. Comme un smartphone qui rassemble une carte, une calculatrice, une console de jeux, un carnet de notes, une bibliothèque… dans un pavé de 150 gramme. Un Assistant Personnel est un nouveau support, qui une fois développé ne sera pas abandonné.


  • On peut imaginer, en effet, que Google Assistant soit d'abord un ballon d'essai en vue d'une future amélioration ou d'une mise au point plus efficace d'un système plus universel et plus convivial encore correspondant globalement au même type de service.

    Après avoir analysé longuement ces premiers retours d'expérience, il pourra devenir un "Super Assistant" amélioré et adapté aux besoins fonctionnels de chacun en procurant une productivité en même temps qu'une attractivité qui puisse satisfaire son utilisateur final sans trop d'intrusions dans sa vie privée et ses données personnelles si recherchées par ses promoteurs.
    Là, je décris une situation proche "du meilleur des mondes"... mais la réalité en fera probablement qu'à sa guise et pas forcément pour notre propre avantage.


    • "Sans trop d'intrusion dans sa vie privée" Grrrrr 😕
      On recommence…
      Assistant Personnel.
      Donne des réponses, propose du contenu, des informations qui peuvent nous intéresser.
      Qui peuvent NOUS intéresser.
      Pour savoir ce qui intéresse NOUS, il faut des informations sur NOUS.
      Donc un assistant PERSONNEL… n'est pas un assistant PERSONNEL sans informations PERSONNELLES.
      J'ai réussi ?


      •   41
        Compte désactivé 28 févr. 2017 Lien du commentaire

        Avec ton " J'ai réussi " , il ne manque plus que le "là" pour faire Dupontel ;-)


      • Énorme ^^

        Compte désactivé


      • @ Rideau

        Peut-être pour ne plus entraîner d'incompréhension sur ce sujet qui nous sépare :
        Je préciserai qu'il n'est peut-être pas indispensable que ces données personnelles servent à autre chose qu'à nos propres besoins mais comme l'entendent (sans le dire...) TOUS les concepteurs d'assistant une source de revenu potentielle immense sans nous donner la liberté d'accepter ou non ce deal mais sans nous priver pour autant de ce système qui peut, je le conçois facilement, nous rendre personnellement certains services désirables.
        Mais est-ce si difficile à imaginer que de bénéficier d'un tel système, payant cela va sans dire d'une manière ou d'une autre, sans en plus être à la merci de siphonneurs de données qui n'ont pas comme devise, à ce que je sache, de se limiter à leur proclamation première : notre avantage EXCLUSIF.
        Mais après tout, j'ai peut-être tort de croire à leurs premières déclarations ?


      • Luna 28 févr. 2017 Lien du commentaire

        @ Rideau
        Mais ta démonstration mérite le prix Nobel !
        + 100000000


      • "Je préciserai qu'il n'est peut-être pas indispensable que ces données personnelles servent à autre chose qu'à nos propres besoins mais comme l'entendent (sans le dire...) TOUS les concepteurs d'assistant une source de revenu potentiel immense sans nous donner la liberté d'accepter ou non ce deal mais sans nous priver pour autant de ce système […].
        J'ai entendu dire qu'il arrivait aux développeurs de manger, de boire, de s'habiller et qu'ils dormaient dans un appartement et non dans une yourte.


      • @ Luna

        Pour la démonstration de Rideau en forme de réponse à mon premier commentaire, on appelle ça une tautologie, en clair inverser les causes avec les conséquences.
        Mais tu peux choisir la voie qui te convient le mieux, il va sans dire.


      • @ Rideau

        Dois-je me faire du souci pour Google, par exemple ?
        Pour l'instant, ses yourtes sont réputées assez confortables et ses employés sont plus enviés que moqués.


      • @ Rideau

        Pour aller, peut-être plus dans ton sens, les principaux dirigeants (les plus riches, il va sans dire) de la Silicon Valley ont tous l'idée bizarre et étonnante de chercher un coin perdu très loin de la civilisation, très souvent en Nouvelle-Zélande, afin de construire et d'aménager des habitations très protégées en cas de gros malaise dans notre civilisation pourtant si agréable à ces décideurs qui ne paraissent guère à plaindre, étonnant, non ?

        Info : France-Culture ce matin dans Les Matinales.


      • … parce qu'ils ont nos données personnelles. Tu ne dirais pas "quand je vais chez Carrefour je ne vais pas payer parce qu'ils sont millionnaires et qu'ils n'ont pas besoin de mon argent", parce que si les gens ne payent pas ils ne le seront pas.

Montrer tous les commentaires

Articles recommandés