Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Après la voiture autonome, voici la moto autonome de BMW !

Après la voiture autonome, voici la moto autonome de BMW !

Pour BMW, l'avenir passe nécessairement par la voiture autonome, mais aussi étonnant que cela puisse paraître, il passe également par la moto autonome ! Lors du CES de Las Vegas, le constructeur allemand a ainsi fait la démonstration d'une moto capable de démarrer, d'accélérer, de tourner et de freiner toute seule !

Une moto sans pilote, quelle drôle d'idée, non ? Eh bien pas tout à fait selon le fabricant bavarois. BMW Motorrad, la branche moto et scooter de la marque, a en effet relevé le défi de la moto qui roule toute seule. Conçue autour d'une base de RT 1200 GS pour les spécialistes, il s'agit de la première moto autonome de BMW. 

Concrètement, la moto est capable de démarrer de manière autonome, d'accélérer, de prendre des courbes, de modifier sa vitesse selon les limitations de vitessse et de freiner sans l'aide de la personne. Mieux, elle peut rouler jusqu’à 70 km/h et déployer elle-même sa béquille pour se garer.

androidpit bmw motorbike autonomous
La moto a effectué plusieurs tours de parking sans l'aide de personne. © AndroidPIT

Pour ce faire, elle embarque trois grosses sacoches à l'arrière et sur les côtés, remplies de capteurs et autres ordinateurs nécessaires pour faire fonctionner l'engin à deux roues. Une caméra frontale est aussi de la partie pour guider la machine, tout comme un grand nombre d'accéléromètres pour éviter de faire tomber la moto. Pour le reste, BMW reste discret sur les technologies utilisées. 

Vers une sortie grand public ?

Hélas, si la démonstration fut bluffante lors du salon de Las Vegas, BMW Motorrad ne prévoit pas pour le moment de commercialiser sa moto auprès du grand public. Ce n'est pas une surprise non plus. La plupart des motards apprécient le fait de pouvoir contrôler leur machine et n'apprécieraient pas forcément de se faire guider. "Le plaisir de conduire" de BMW y perdrait grandement. Par ailleurs, les débouchés commerciaux ou ludiques paraissent assez limités pour le moment avec ce type d'engin. 

A quoi sert la moto autonome ?

BMW désire utiliser ce modèle de moto autonome pour acquérir des connaissances sur la conduite afin d'aider le conducteur à reconnaître les situations dangereuses et, à l'avenir, à faire face aux manœuvres compliquées de conduite. L'idée est ensuite de développer des dispositifs d'assistance à la conduite moto de nouvelle génération pour détecter les situations dangereuses et anticiper les accidents (freinage d’urgence, obstacle imprévu, intersections...). Cette expérience vise donc à aider les pilotes à améliorer constamment leurs compétences et à corriger les pertes de vigilance qui peuvent s'avérer fatales ou être de potentielles sources de chutes. On attend toutefois de voir ces aides dans la pratique.

BMW n'est d'ailleurs pas le seul constructeur à plancher sur la moto autonome. L'an passé, les japonais Yamaha et Honda ont dévoilé des modèles capables aussi de rouler de manière autonome. L’équipementier allemand Bosch a lui aussi dévoilé une technologie de propulsion à gaz capable de maintenir correctement une moto en cas de dérapage.

Connaissiez-vous la moto autonome ? Pensez-vous qu'elle a un avenir ?

Articles recommandés

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Comble du ridicule !
    Et ils feront passer le permis comment ?!
    Pour apprendre à piloter une moto qui roule toute seule, sans pilote...
    N'importe quoi !


    • Je crois que tu te méprends. Il n'est pas question que la moto se conduise tout seul, même si BMW en fait ici la démonstration ici. Le véritable but est d'améliorer la sécurité, et tout ce qui peut le faire (et est probant) est toujours bon à prendre, les usagers de 2 roues sont quand même bien en plus en danger sur la route que les automobilistes, car beaucoup moins bien protégés...


    • Si certains voulaient apprendre à la population à se passer de choisir leur mode de vie et de pensée, donc conserver leur liberté d'individu autonome et responsable, je crois qu'il ne s'y prendraient pas autrement.

      Cette infantilisation permanente m'agace de plus en plus et au plus au point !

      Bientôt, ils voudront nous apprendre à bien voter (pour eux évidemment 😉)

      Zzz


      • Ben alors, qu'est ce qui se passe ? Tu es ronchon aujourd'hui ? Tu t'es levé du mauvais pied ? :)
        Sérieusement, plus que la conduite autonome (pour une moto ?), ce sont les améliorations au niveau sécurité qui sont à saluer...


  • phil depuis 11 mois Lien du commentaire

    L'assistanat 2.0 pour les blaireaux qui ne savent pas faire du 2 roues... C'est vrai que pour les kékés qui roulent sur les 1200GS cela pourrait être un plus, mais pour les vrais motards, pas trop d'intérêt déjà que l'obligation de l'ABS c'est limite parfois en qualité de fonctionnement...

    Zzz


    • Parce qu'améliorer la sécurité en moto est secondaire ? On aura vraiment tout lu (et n'importe quoi) :(


    • Pourquoi pas ?
      Effectivement, ma première pensée a été "pourquoi une moto autonome", comme vous !
      Et puis, si cela peut permettre de développer quelques assistants anti-gamelle,
      pourquoi pas ?
      Est-ce que l'assistant aura le temps de réagir à une connerie du pilote ?
      A suivre

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition