Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Ces applis Android envoient vos données à Facebook sans votre consentement

Ces applis Android envoient vos données à Facebook sans votre consentement

Si vous pensiez que vos données étaient protégées de Facebook parce que vous n'avez pas de profil sur la plate-forme, n'y pensez plus. Un nouveau rapport de Privacy International a constaté que plusieurs applications Android majeures partagent toujours vos données personnelles avec le réseau de médias sociaux sans votre consentement.

La première étude menée par Privacy International en 2018 a révélé qu'au moins 61 % des applications transfèrent automatiquement des données à Facebook dès qu'une application est ouverte. Cela se produit même si vous ne vous êtes pas enregistré sur Facebook ou si vous êtes déconnecté de la plateforme. Certaines des informations transmises au réseau des médias sociaux ont également été jugées  "incroyablement détaillées et parfois sensibles".

Ceci est possible grâce au kit de développement logiciel Facebook (SDK). Il s'agit d'un "produit d'entreprise Facebook que les applications intègrent dans leur code. Il est conçu pour transmettre automatiquement des données personnelles à Facebook dès qu'un utilisateur ouvre l'application."

Depuis la publication de leurs conclusions, Privacy International a testé à nouveau plusieurs applications. Leurs dernières découvertes montrent que certains ont modifié leur comportement. Spotify, Skyscanner et KAYAK, par exemple, ont mis à jour leurs applications pour ne plus communiquer sans Facebook à l'ouverture. Cependant, ce n'est pas le cas pour beaucoup d'applications Android majeures avec des millions d'utilisateurs.

tinycards duolingo
Duolingo partage toujours des données avec Facebook.  © AndroidPIT

Selon Privacy International, Duolingo, une application d'apprentissage des langues qui compte actuellement plus de 100 millions d'installations sur Google Play, affiche toujours ce comportement. Il en va de même pour l'application de recherche d'emploi Indeed, l'application Android de Yelp et bien plus encore.

Pourquoi est-ce un problème ? L'étude indique que les données sont envoyées avec un identificateur unique, ce qui permet de brosser facilement un portrait solide des intérêts de la personne, de ses activités, etc. Non seulement elle viole la vie privée des utilisateurs, mais elle donne à Facebook un "aperçu extraordinaire d'une grande partie de l'écosystème applicatif ", ce qui lui confère des avantages concurrentiels.

Cela a conduit Privacy International à contacter le Comité européen de la protection des données et le Contrôleur européen de la protection des données, leur demandant d'examiner leurs conclusions et les questions juridiques soulevées. Ils ont également contacté Facebook lui-même, les exhortant à modifier le kit du développeur de logiciels Facebook.

Que pensez-vous des conclusions de Privacy International ? Êtes-vous surpris que vos données puissent toujours être partagées avec Facebook même si vous n'avez pas de compte ? Faites-le nous savoir dans les commentaires.

Articles recommandés

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Plus rien ne peut nous surprendre dans ce monde de fous, chaque jour qui passe nous apporte de nouvelles informations consternantes. Et nous n'en sommes probablement qu'au début, étant donné que la technologie est très récente et va certainement évoluer de façon exponentielle. Tout cela est à la fois fascinant et effrayant.


  • Alors, c'est un scandale qui devrait faire la une et dont devrait se saisir l'Union Européenne (et pas que... ce devrait être mondial), pour condamner Facebook et ces firmes qui procèdent ainsi à de très lourdes sanctions exemplaires et obliger Facebook a cesser un tel piratage massif des données (car ce n'est ni plus ni moins pour moi). Peut être aussi que des associations de consommateurs devraient se saisir du sujet pour réunir un maximum de monde et porter plainte collectivement (nul doute que les plaignants seraient très très nombreux, très sûrement des millions, vu les applications impliquées dans ce scandale) pour avoir encore plus de poids et forcer également Facebook a cesser son comportement scandaleux.


    • Luna depuis 4 mois Lien du commentaire

      Dont la CNIL si prompt à condamner, étrangement muette tout d'un coup, car quand consentement il n'y a pas, infraction aux RPGD il y a.


      • J'y pensais aussi, évidemment... nul doute que cela va se produire, apparemment c'est tout chaud il faut leur laisser un peu de temps mais je ne crois pas que ces organismes vont en rester là...


      • Tu connais l'adage ?

        "Être faible avec les forts et fort avec les faibles."

        Sarkosy l'avait déclaré au début de son mandat en 2007... et l'a appliqué sans état d'âme ainsi que les suivants dans le même état d'esprit antidémocratique (puisque les faibles dans l'histoire ce sont les citoyens lambda sur qui s'applique les lois sans qu'il ne possède de pouvoir individuel suffisant pour s'opposer efficacement contre)


      • Tiens, Luna, petit aparté, le Blog-Nouvelles-technologies vient de publier un article relatif relatif aux Chromebooks : ceux avec un processeur AMD pourraient accéder à Fuchsia d'après les dernières découvertes sur le code source de Chromium Gerrit : Google voudrait autoriser le dual boot aux périphériques Chromebook basés sur une puce AMD dans le kernel Zircon (ossature de Fuchsia) :)
        Pour l'instant c'est comme cela, on peut facilement imaginer que ça devrait être également étendu aux puces Intel plus tard (en tout cas ceux qui peuvent pendre en charge le dual-boot) et que ça devienne une caractéristiques de quasiment tous les Chromebooks dans les 12 à venir (environ)
        Un argument de taille donc pour convaincre à passer aux Chromebooks si ça devient le cas, il n'y aurait nul besoin de changer d'ordinateur pour passer sur Fuchsia qui devrait être un pas de géant :) Il reste bien du bien du travail à faire, mais voilà une excellente nouvelle très prometteuse de plus pour les Chromebooks et les périphériques sous Chrome OS et un signe évident de leur avenir radieux :)


      • Luna depuis 4 mois Lien du commentaire

        Merci , je vais l'ajouter sur le Forum.
        Puisqu'on est en aparté, Inbox va fermer dans 15 jours et Gmail n'est toujours pas au top, toujours pas trouvé une alternative, je commence à paniquer.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition