Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

8 min de lecture 30 Commentaires

Apple peut-il vraiment fabriquer aux USA ?

Le président Donald Trump a renouvelé ses demandes pour qu'Apple déplace ses activités manufacturières aux États-Unis, après que l’entreprise de Cupertino ait exprimé son inquiétude quant au fait qu'elle serait durement frappée par les droits de douane imposés à la Chine, rendant les produits Apple encore plus chers. Mais même avec la promesse d’allégements fiscaux de Trump, ce n’est pas si simple.

C’est une période intéressante pour Trump et pour le monde de la technologie. Peu de temps après avoir pointé du doigt Google pour un parti pris présumé contre lui, le président s’est également confronté à Apple (également sur Twitter, naturellement). Tout a commencé avec la guerre commerciale en cours entre l'administration actuelle et la Chine, où sont fabriqués la plupart des composants de nos smartphones et ordinateurs, y compris ceux d'Apple.

La semaine dernière, à bord d'Air Force One, Trump a annoncé des droits de douane prévus pour 267 milliards de dollars supplémentaires de produits chinois. Apple a répondu par une lettre aux responsables commerciaux déclarant que les droits de douane proposés augmenteraient les prix pour une « large gamme  de produits Apple, y compris l’Apple Watch et le Mac Mini » (sans mentionner l’iPhone ou l’iPad).

« Notre préoccupation concernant ces droits de douane est que les Etats-Unis seront les plus durement touchés, ce qui entraînera une baisse de la croissance et de la compétitivité des Etats-Unis ainsi que des prix plus élevés pour les consommateurs américains », a déclaré Apple dans sa lettre.

En retour, le président Trump a émis une proposition intéressante : fabriquer les appareils aux Etats-Unis au lieu de les fabriquer en Chine.

Apple a jusqu’à présent refusé de commenter la proposition, un silence qu’ils feraient bien de garder, de peur de rappeler aux consommateurs les aspects particulièrement discutables de la technologie de consommation dans une économie mondiale moderne, à savoir que la production est transférée dans les pays en développement, où les travailleurs sont généralement soumis à des conditions de travail horribles. Mis à part les préoccupations humanitaires pour les ouvriers, fabriquer des produits Apple à l'étranger signifie moins d'emplois à la maison, mais des produits moins chers dans les magasins.

Trump, taxes et droits de douane

Si Trump réussissait à ramener Apple aux Etats-Unis, ce serait un grand coup pour l'administration. Et ne pensez pas qu’il s’agisse d’une nouvelle idée folle. Le président américain précédent, Barack Obama, avait demandé à Steve Jobs de faire de même lors d'un dîner privé en 2011, ce que ce dernier avait catégoriquement refusé. Maintenant, nous avons un nouveau PDG d'Apple, un nouveau président, mais la musique reste la même. Apple continuera probablement d'ignorer l'homme le plus puissant du monde. Voici pourquoi.

La chaîne d'approvisionnement

Le principal travail effectué dans les usines chinoises est l'assemblage et la fabrication. Les composants, c’est-à-dire les puces, les batteries, les caméras et d’autres éléments, sont fabriqués dans différents pays, principalement (mais pas exclusivement) en Asie de l’Est. Un rapport du Wall Street Journal de 2016 (lorsque Trump proposait déjà des iPhones « made in America ») énonce :

« La réponse, disent les experts, est que si l’assemblage de l’iPhone aux États-Unis est théoriquement possible, il est hautement improbable, en raison de la difficulté de déménager l’assemblage et d’autres parties de la chaîne électronique asiatique vers l’Ouest. Alors que les iPhones sont conçus en Californie, Apple s’approvisionne en puces mémoire auprès de fournisseurs coréens, et en écrans - composant le plus cher de l’iPhone - auprès de fournisseurs japonais, puis utilise des sociétés taïwanaises telles que Hon Hai Precision IndustryCo. et Pegatron Corp. pour assembler des iPhones en Chine continentale. Apple s’approvisionne également auprès de fournisseurs américains pour des composants tels que des pièces de verre et de radiofréquence. »

Ce serait un cauchemar logistique pour Apple d’assembler des iPhones aux États-Unis et de coordonner l’importation des composants depuis l’étranger (et n'oubliez pas que ceux venant de Chine seraient toujours frappés par les droits de douane). Un léger retard de livraison d'un partenaire pourrait repousser le jour de lancement d’un produit de plusieurs semaines.

Ouvriers

L’extrême « flexibilité » de la main-d’œuvre chinoise par rapport à la main d’œuvre américaine, même au salaire minimum, n’est ni morale ni juste, mais c’est un avantage qu’Apple ne veut pas abandonner. Et même si les salaires et avantages sont exclus de l'équation, Apple a de nombreuses raisons de favoriser les ouvriers chinois.

AndroidPIT China
Les États-Unis ne peuvent pas concurrencer la Chine dans la fabrication et l'assemblage. © AndroidPIT

Imaginons qu'Apple doive brusquement augmenter la production en raison de la demande. Ils ont alors besoin de toute urgence d'un grand nombre de machinistes et d'ingénieurs pour s'installer dans les usines, et Cook peut appeler ses partenaires, tels que Foxconn, pour qu'ils recrutent des milliers de travailleurs qualifiés en quelques semaines.

Lorsque ces travailleurs sont appelés, ils sont bon marché. Beaucoup dorment sur place dans les dortoirs de la ville de Foxconn, qui fonctionnent comme des casernes, et travaillent « officiellement » 12 heures par jour, 60 heures par semaine, mais beaucoup travaillent plus. Pour moins de 17 dollars par jour. Et même à ce prix, ils travaillent dur. Et bien.

« Ils pourraient embaucher 3000 personnes du jour au lendemain », a déclaré Jennifer Rigoni, responsable de la chaîne d’approvisionnement mondiale d’Apple jusqu’en 2010, au New York Times. « Quelle usine américaine peut trouver 3000 personnes du jour au lendemain et les convaincre de vivre dans des dortoirs ? »

Capitalisme

Apple est une société qui existe pour faire de l'argent pour ses actionnaires. Cette stratégie favorise toujours le profit au patriotisme. Apple est déjà configuré pour tirer le maximum de profits de ses investissements. Cela ne signifie pas seulement trouver les coûts les plus bas pour la fabrication, cela signifie que l’iPhone et les autres produits sont déjà vendus au prix le plus élevé auquel Apple pense que les consommateurs peuvent être persuadés de les acheter.

androidpit money cash
Nous revenons au principe de la rentabilité. © AndroidPIT

Si Apple déménage aux États-Unis et doit compenser les pertes occasionnées, nous verrions certainement des iPhones plus chers. Plusieurs enquêtes ont fixé le prix d’un iPhone entièrement américain à plus de 2000 dollars. Pensez aux produits actuels d'Apple, à savoir l’iMac Pro (5000 dollars) et le Mac Pro (3000 dollars). Apple pourrait transférer son activité aux États-Unis et augmenter ses coûts (et fabriquer moins d’unités, car ils n’auraient pas la même main-d’œuvre). Mais l'entreprise de Cupertino ne voudrait pas choquer ses acheteurs et perdrait des ventes de cette façon.

AndroidPIT iPhone X 5930
Souhaitez-vous payer plus de 2000 dollars pour un iPhone X ? © AndroidPIT by Irina Efremova

Au lieu de cela, si la guerre commerciale de Trump rend les droits de douane chinois vraiment insupportables pour Apple, eh bien...

La Chine n'est pas le seul pays

Apple pourrait simplement déplacer l'assemblage vers un endroit plus proche de sa chaîne d'approvisionnement et loin des protections de la main-d'œuvre américaines, comme au Vietnam, au Cambodge et au Bangladesh. Bien sûr, la Chine est le meilleur endroit pour eux maintenant, mais même si les choses se gâtent, les États-Unis auraient bien d'autres alternatives.

Trump veut que les contribuables payent

Zéro taxe - en fait, un incitatif fiscal, dit POTUS sur Twitter. Ainsi, au lieu de compenser le déficit en fixant des prix plus élevés, tous les Américains contriburaient à sauver Apple, même ceux qui ne s'intéressent pas à leurs produits. Cela semble-t-il juste, d'autant plus que l'entreprise de Cupertino n'a pas payé ses taxes aux Américains jusqu'à présent ?

Apple est déjà méticuleusement préparé pour éviter de payer des impôts (voir : Capitalisme ci-dessus), avec cinq filiales mondiales, dont Apple Sales International, dont le siège est en Irlande, et d’énormes sommes d’argent sont acheminées par le biais de filiales en Hollande et les îles Vierges britanniques. Trump pourrait promettre tout ce qu'il veut, ce ne serait pas aussi bien que ce dont Apple bénéficie actuellement.

androidpit deals hero 5
Pourquoi le contribuable américain devrait-il perdre pour rapatrier Apple ? © AndroidPIT

Même si Apple était tenté par les incitations de Trump, les recherches bipartites suggèrent toujours que de tels accords ne sont souvent pas payants. Mais ils sonnent bien, donc les politiciens ne cessent pas de les offrir.

Alors, que faudrait-il faire ?

Il faudrait un remaniement révolutionnaire de notre économie mondiale, des salaires équitables et des normes pour les travailleurs du monde entier et une redistribution des richesses. A moins qu'une telle perturbation économique mondiale n’arrive, Apple ne bougera pas de sa position actuelle qui lui est bien trop confortable .

Plutôt que de se concentrer sur le retour de grands noms aux Etats-Unis, Trump pourrait toutefois encourager les politiques qui aident les petites entreprises à développer des chaînes d'approvisionnement et de montage locales et durables. Apple profite actuellement des avantages des travailleurs chinois tout en empêchant les concurrents de l'iPhone de fabrication chinoise, tels que Huawei, d'entrer sur le marché américain. Une concurrence plus éthique et durable « made in USA » devrait être encouragée.

Pensez-vous qu'Apple devrait transférer ses usines aux États-Unis ? Sinon, que devrait être faire pour rendre les choses plus équitables pour ses travailleurs et les contribuables américains ?

30 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Au prix où ils sont vendus, Apple pourrait largement les fabriquer aux USA mais pour cela il faudrait rogner sur la marge gigantesque… pauvre Apple


  • Les fans d'apple étant déjà prêts à mettre 1600 euros dans une iPhone Xs max, ils sauront bien trouver 400 euros en plus pour payer l'augmentation de prix de leur prochain iPhone liée aux taxes douanières résultant de la guerre commerciale actuelle entre Chine et States.
    Ptdr


  • Si Apple veut, il y mettra les moyens, mais ça lui coûtera très cher.
    Après, rien n'est impossible si on hypothèque l'avenir sur le long terme.
    Après tout Iliad a bien réussi à imposer les prix bas pour le mobile, et même l'internet fixe en France. Mais combien de temps pourras-t-il tenir à ce rythme.
    Les autres, surtout Orange, ont plus de sou, d'actifs et peuvent attendre ou ralentir les investissements. Iliad ne peut pas se payer ce luxe.
    Les marques chinoises sont un vrai rouleau compresseur avec un marché intérieur immense.


  • Cet article me laisse un peu perplexe ou sur ma faim.

    D'une part, il montre avoir bien compris les mécanismes économiques qui font la stratégie et les réussites des grands groupes industriels et financiers tout en dénonçant les tares qui en découlent.
    D'autre part, il n'ose pas finir sa démarche salutaire de montrer que la seule solution pour rendre un humanisme et une démocratie réelle et souhaitée dans nos sociétés (mais jamais RÉELLEMENT respecté) de ses pratiques habituelles serait un changement global de système économique (même s'il le laisse entendre)

    J'entrevois bien à qui s'adresse ce papier fort respectable au demeurant qui ne peut, n'y ne veut (au moins je le suppose) déboussoler ses lecteurs mais je regrette qu'il utilise l'image (détestable) d'Apple qui n'est qu'un mauvais exemple parmi tant d'autres pour faire comprendre l'impasse dans laquelle se trouve ce système économico-politique tout entier pour résoudre tous les problèmes à la fois écologiques, politiques et humains qui s'accumulent de manière toujours plus pressantes et dont il est incapable d'imaginer une solution viable et pérenne.

    Si l'article possède le mérite de montrer simplement quelques incohérences majeures des pratiques habituelles des grands groupes déjà invoqués, il s'arrête bien avant la porte des solutions probablement pour ne chiffonner personne.

    J'aurais aimé pouvoir trouver quelques renvois vidéos ou bibliographiques en français (donc facile d'accès) pour compléter une description bien engagée. Cela aurait permis facilement d'avoir à disposition plus d'un niveau d'explication en fonction des connaissances relatives des internautes ou même de permettre un passage à un niveau plus élevé de ce raisonnement.

    Bref, je suis plutôt satisfait tout en souhaitant avoir un peu plus d'explications précises et concrètes ou d'en avoir un peu plus... la prochaine fois.


  • Bref ! Ce sont les multinationales qui décident, en France ça ne se cachent même pas, si Trump arrive à les faire plié, chapeau.


    • Bien d'accord et ça ne date pas d'hier, l'excellent film avec Patrick Dewaere "1000 milliards de Dollars" en parlait très bien en 1981. Quant à la France, c'est limpide, qui a fait que la France s'est mise a emprunter à partir de 1973 non plus à la Banque de France à des taux quasi-nuls, mais aux banques privées ? Georges Pompidou, ancien de chez...Rotschild... C'est ce qui a signé notre arrêt de mort financier et qui a créé notre endettement exponentiel et astronomique. Et ce n'est pas avec un autre ex-Rotschild comme Macron que les choses risquent de changer. Et les gens s'étonnent ensuite que les impôts augmentent à tout-va et que la France soit vendue morceau par morceau. Il faut bien donner des garanties à ceux qui continuent à nous prêter et rembourser les intérêts de la Dette. Ne parlons même pas du capital de la Dette qui ne pourra jamais être remboursé. Bref, le Dieu argent dirige tout et empêche toutes les avancées bénéfiques pour les peuples qui sont et resteront les dindons de la farce.


      • J'applaudis à ton choix pour mettre des Majuscules à Dette comme à Dieu pour bien signifier comment nos dirigeants pensent LEUR monde qu'ils souhaitent NOUS imposer comme seule solution acceptable et universelle : bref, circulez nous pensons POUR vous (v avec une minuscule sans l'avouer)... un mépris tout aussi insupportable !!

        Dieu est mort, vive l'Argent !

        J'applaudis aussi pour le reste de tes explications !


      • Le Veau d'Or 😉


      • Le veau d'argent... qu'il sont sensés exécrés puisqu'ils sont des grands lecteurs et adorateurs de l'Ancien Testament (je sais qu'ils croient que l'argent est la récompense de Dieu, perso j'ai plus de mal...), ils finiront jamais de m'étonner ces Bons Américains... tenant du Peuple Élu.


  • Ma prévision de mon premier message se confirme, le troupeau de moutons d'élevage conditionnés bêle d'une seule voix "ce n'est pas possible", "les iPhones coûteraient 2200 €", "et les ouvriers chinois ?". Résultat d'un bon conditionnement mental dont il est difficile de s'affranchir en réfléchissant par soi-même après des décennies d'effet sur les esprits.

    À ceux-là je répondrai qu'ils auraient raison si l'on parlait d'un constructeur qui, à l'instar de Xiaomi, faisait 5 % de marge sur ses smartphones (dixit AndroidPit). Mais les marges d'Apple sont colossales, c'est ce qui explique ses bénéfices astronomiques, alors qu'il vend infiniment moins d'appareils que ses concurrents. Tout en prenant bien soin de défiscaliser à n'en plus pouvoir dans des paradis fiscaux, là encore au détriment des USA et des Américains contraints de payer plus d'impôts pour compenser les magouilles fiscales de sociétés comme Apple, Google, eBay, Amazon etc... Mais allez faire comprendre ça à un troupeau bien formaté par le Système.

    Les peuples occidentaux, qui n'avaient rien demandé à personne et à qui l'on n'a surtout pas demandé leur avis, payent aujourd'hui lourdement la politique économique imposée par les multinationales occidentales depuis des décennies, avec l'aide des politicards corrompus dont elles se sont assurées le soutien de la manière que l'on sait. Les multinationales ont voulu se servir de la Chine et de l'Asie en général comme d'une usine bon marché pour multiplier leurs bénéfices, au détriment de l'emploi en Occident et de la façon la plus cynique, en allant jusqu'à employer des enfants dans leurs usines. Au final, l'Asie s'est développée au point de pouvoir se suffire à elle-même avec un marché intérieur gigantesque. Alors certes, l'Asie s'est aussi développée économiquement grâce aux Occidentaux, mais si c'était à refaire, avec l'explosion du chômage en Occident, les gens voteraient-ils "pour" ou "contre" si on les consultait ? Le mouton moyen regardera son smartphone fabriqué en Chine et votera "pour", en pensant qu'il l'aurait payé trois fois plus cher s'il avait été fabriqué en Occident. Il oubliera au passage, parce qu'on ne lui en parle jamais et qu'il ne pense pas par lui-même, que les salaires n'ont pas augmenté depuis 40 ans en France, voire plus. J'ai commencé à travailler il y a 30 ans, les salaires étaient exactement les mêmes, sauf qu'entre temps tous les prix ont explosé. Capito ? Le problème c'est les salaires, s'ils avaient suivi, nous pourrions tous nous payer des smartphones trois fois plus chers fabriqués chez nous par les chômeurs actuels. Mais les Français ont des esprits tellement étroits qu'ils ne peuvent pas le concevoir. C'est ce qu'on appelle la dissonance cognitive. Pour s'en affranchir, il faut du temps et un esprit ouvert.

    "Faire fabriquer par des esclaves pour vendre à des chômeurs" n'a jamais été aussi vrai qu'aujourd'hui et le sera chaque jour un peu plus. Quant à ceux qui ne sont pas (encore) chômeurs, ils sont également esclaves, ils ne s'en rendent juste pas compte.


    • Je vois que tu fais le même travail d'explication que j'essaie d'entreprendre tout en étant bien plus concret (que moi) en montrant comment tu vois ces choses et dont j'ai une approche fort proche (...c'est pas beau à lire, excuse(z)-moi) et qui démontre bien que le système d'explication des responsables et des responsabilités de ce modèle économique est complètement bancal bien qu'une majorité ne peut ou ne veut voir les travers qu'il représente.


      • J'essaye...mais je sais bien que j'humidifie le violon 😊, car bien peu seront réceptifs.
        A la décharge des autruches volontaires ou involontaires qui ne comprennent pas notre monde, elles subissent un tel matraquage permanent d'innombrables diversions qui les conditionnent et les éloignent des sujets importants, que leurs cerveaux ne sont plus capables de réfléchir autrement que par le prisme du Système. Un Système très au point, il suffit de regarder les résultats électoraux qui voient toujours les mêmes fossoyeurs de la France se faire réélire inlassablement. Un Système tellement au point qu'il arrive à faire acheter des iPhones à plus de 1.600 € à de "pauvres" gogos. 😄


      • Plus on est de fous, plus et mieux ...


      • @ Jerome69Paris

        Une contre illustration de ce propos... bien qu'elle risque de SEULEMENT troubler plus de pousser à réfléchir et pourtant d'une finesse époustouflante qui illustre mon propos de chercher à réfléchir aussi contre soi :

        https://www.youtube.com/watch?v=mwIiAoDV5NM

        Une vidéo d'une émission de flux où Alain Finkelkraut m'a stupéfié autant qu'il m'a agréablement surpris (même s'il m'arrive, de temps en temps, de l'écouter sur France-Culture vu qu'il interroge régulièrement ses contradicteurs)

        Et pendant que j'y suis en bonus, un bouquin que je suis entrain de lire qui reflète mes pensées actuelles : Nous sommes la France de Natacha Polony 6,70 € en J'ai Lu. Là, je complète seulement mes idées.


  • je ne sais quoi dire , car je me sent pas concerné par l avenir d Appel


  • Parceque peut être que ça offrirait des emplois aux Américains . Mais les ouvriers en chine ils en font quoi ? Pour eux aussi ça leurs fait du travail même si ils sont payer a coup de lance pierre.
    Il me semble que d'après ce qu'on m'a dis Apple avait commencer a faire 1 ou 2 usine aux US . Finalement ils ont abandonné le projet très rapidement .
    Les américains ont des salaires 3 a 4 fois plus élever que les chinois (ou autre pays de même genre).
    Ensuite faut compter le transport des composants de la chine (Taïwan et Cie) aux US et ça coûte très très chère .
    Bref Trump vie dans sont nuage il comprend pas que c'est pas possible.


    • Trump il va avoir très chaud aux fesses, si les Républicains perdent les élections de mi-mandat (très très probable, une bonne raclée est même à envisager), les démocrates envisagent de faire ce qu'il faut (pas l'impeachment, mais une autre procédure dont j'ai oublié le nom et qui, elle, a beaucoup plus de chances d'aboutir) pour le destituer, mais le problème est que le vice-président devient alors président, et que celui-ci, nommé par le Président, donc Trump, a les mêmes opinions (climato sceptique, contre l'avortement, raciste comme Trump...) même s'il est moins imprévisible et moins " taré " que Trump.


      • En effet, Mike Pence est aussi une sympathique ordure que ce système a le secret pour les produire... je l'avais déjà dénoncé ici en tant que tel mais c'est très bien de le rappeler.


      • Sympathique ? Quel bel euphémisme :)
        Ces 2 ordures là ont bien su se trouver. Ne t''inquiète pas, tu peux dire ce que tu penses et tu n'es pas obligé de prendre des gants, ces 2 là ne vont pas nous espionner, ils s'en foutent royalement de nous autres " petits " français et de ce qu'on pense d'eux :)
        Et même dans leur propre parti, ces 2 là n'ont pas tant de partisans que ça, si les prochaines élections sont une déroute pour les républicains, ça va chauffer pour leur matricule :)


      • @ Emmanuel Milcent

        Et sur ce sujet précis, je crains que tu ne fasses fausse route magnifiquement... comme beaucoup d'autres.

        La notoriété de Trump est le fruit du long et profond agacement produit par une gauche démocrate américaine menteuse, affairiste (clintonienne dernièrement) et soutenant les banquiers, grosses entreprises et libéraux de tout poil prospérant aux USA.
        Rappelle-toi Bernie Saunders et COMMENT et par QUI il a été éliminé aux dernières primaires.

        Alors s'il est exact qu'il soit profondément haï par toute la bien-pensance progressiste de la Silicon Valley, mondialiste et triomphaliste, cela ne fait pas de Trump un personnage incompris par le peuple américain bien plus exploité et depuis plus longtemps que le nôtre (sauf que nos journalistes eux-mêmes toujours aussi bien pensants ne veulent pas le révéler et bien qu'ils le sachent pertinemment) Les derniers sondages sont loin de montrer un affaiblissement de ses supporters...

        Pour le peuple américain qui souffre de cette mondialisation malheureuse qui lui a retiré tous ses derniers espoirs pour une vie meilleure, elle sait (consciemment ou non) à qui elle le doit. Du coup, son dernier recours s'appelle Donald Trump et même si les solutions qu'il propose sont très mauvaises (plus mauvaises peut-être que les précédentes adoptées) il n'a tout simplement guère le choix et pas le recul nécessaire pour s'apercevoir qu'il se fourvoie.

        Donald Trump n'est qu'un des symptômes du mal profond de nos sociétés ayant choisi (ou pas...) la voie néo-libérale.

        Quant au fait qu'un peuple, quel qu'il soit choisisse par les urnes, régulièrement une solution à l'opposé de ses propres intérêts, elle est d'une affligeante banalité. Combien de dictateurs ont été élu par un scrutin régulier voulu par des peuples qui se trompent ou sont trompés.

        Cela montre d'ailleurs, une des principales faiblesses de nos démocraties (inabouties) actuelles, le pouvoir des majorités que tous les politiques (et pas seulement les dictateurs) utilisent par la démagogie volontaire et souvent assumée. Personnellement, je les appelle des oligarchies, pouvoir d'une caste de privilégiés.

        Rien n'est joué d'avance.

Montrer tous les commentaires

Articles recommandés