Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

4 min de lecture 4 partages Pas de commentaire

Appareil photo Polaroid Android : grand nom, petits mensonges

appareil photo Polaroid Android

Hier au CES de Las Vegas, j'ai pu m'approcher un peu plus près de l'appareil photo hybride de Polaroid, l'iM1836. Le principe de combiner un appareil photo avec le système Android est très prometteur. J'ai pu le tester dans une première prise en main, mais grande surprise m'attendait : finalement il ne s'agit que de l'exploitation d'un grand nom pour un produit quelconque.

L'histoire de cet appareil au CES a tout d'une blague. Tout a commencé avec des représentants de Polaroid incapables de trouver un appareil iM1836 fonctionnel. Un des deux appareils n'avait pas de déclic, l'autre s'allumait difficilement mais pouvait, même si c'était à contre-coeur, tout de même démontrer ses capacités Android. Selon un représentant, l'un des appareils avait la batterie à plat et il ne savait pas pourquoi l'autre n'arrivait pas à prendre de photos. Mais regardons ce qu'il propose sur le papier.

Fiche technique

  • Écran tactile 3,5 pouces
  • Capteur CMSO de 18 MP
  • Enregistrement vidéo en 1080 p
  • Android 4.1 Jelly Bean
  • WiFi, Bluetooth, HDMI, micro-SD
  • Prix : 399 dollars
  • Date de sortie : 1er trimestre 2013

Si la fiche technique est intéressante, la question fondamentale est que donne-t-il concrètement ? Peut-il concurrencer le Samsung Galaxy Camera ? Nombreux étaient les utilisateurs à vouloir tester un appareil photo Android à objectifs interchangeables pour une plus grande qualité d'image. Et le Polaroid Android fait plutôt bonne impression et fait sophitiqué grâce à son boîtier métallique. Une fois l'objectif vissé, ce n'est plus tout à fait la même histoire. Il ne se comporte pas tout à fait comme les objectifs que l'on connaît : l'objectif frotte un peu contre le boîtier, et quand on le tourne pour l'enclencher, on attend en vain le déclic de sûreté.


Le processeur du Polaroid iM1836 se trouve dans l'objectif

Il est intéressant de noter que le capteur est logé dans l'objectif et pas dans le boîtier. Il faudra donc un adaptateur -qui n'existe pas encore- pour changer d'objectif. L'iM1836 n'est prévu pour le moment qu'avec un seul objectif mais d'autres devraient arriver progressivement.

La résolution de son écran de 3,5 pouces n'a pas été communiquée par les responsables Presse, mais comme vous pouvez le voir dans la photo ci-dessous, la résolution qui donne un rendu granuleux, ne doit pas être très élevée. Le processeur et la mémoire sont également restés un mystère. L'utilisation est de fait loin d'être fluide, mais rien de bien étonnant pour 350 dollars.

appareil photo Polaroid Android
L'écran du Polaroid Android est loin d'être aussi bon que celui du Galaxy Camera.

Jusqu'ici tout va bien, mais ce qui m'intéressait surtout c'est la qualité des photos. J'ai donc demandé s'il y avait un appareil de fonctionnel dans un coin pour le tester. J'ai reçu une réponse plutôt suprenante des représentants. Polaroid ne fait que commercialiser l'appareil, pour en avoir un il faut aller voir le fabricant Vivitar. Ils auront peut-être un appareil photo pour photographier.

Il s'avère que le stand Vivitar ne se trouvait qu'à seulement quelques mètres du Polaroid. On n'a pas pu me montrer d'iM1836 pleinement fonctionnel, mais un de ses frères en plastique sans Android. Les représentants Vivitar étaient très sympathiques et ont pu me renseigner lorsque j'ai demandé s'il y avait au moins un appareil fonctionnel quelque part. Non, la puce n'est pas encore prête, ont-ils déclaré, parce que nous avons reçu la commande de finition trop tard. Ils m'ont également informé sur la taille du capteur : celui-ci devrait mesurer un pouce. La sortie serait prévue pour mars aux USA et juillet en Europe.

appareil photo Polaroid Android
Je porte le nom d'un grand.

Que le capteur ne soit pas encore prêt ne signifie pas bien-sûr que le iM1836 ne soit pas terminé à temps et ne fasse pas de bonnes photos. Mais ce qui me déplaît dans l'histoire, c'est qu'on ne le présente pas comme tel et qu'un communiqué de presse induise le lecteur en erreur. Qu'une entreprise de tradition (ici Polaroid) ne fasse qu'imprimer son nom sur un produit d'un tiers n'est malheureusement pas un cas à part et cela devient presque une norme. Dommage, un "vrai" Polaroid Android aurait été génial.

4 partages

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations