Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

AlloCovid, une plateforme téléphonique en alternative à StopCovid et au contact tracing

AlloCovid, une plateforme téléphonique en alternative à StopCovid et au contact tracing

Allô docteur? L'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) lance ce lundi 27 avril AlloCovid, un service téléphonique pour aider et repérer les malades du Covid-19 et prévoir les endroits où le virus pourrait repartir, comme l'a révélé France Inter.

Le développement de l'application de contact tracing StopCovid se complique, le gouvernement excluant l'initiative d'Apple et Google pour faciliter sa compatibilité avec les iPhone, notamment. AlloCovid est donc présenté comme une alternative au contact tracing controversé pour suivre la propagation du coronavirus.

Concrètement, il s'agit d'une plateforme téléphonique assurée par des assistants virtuels et destinée aux malades âgés de plus de 15 ans qui ressentent des symptômes, comme de la fièvre ou de la toux. En appelant le 0 806 800 540 (au prix d’un appel normal), un robot vous répond et vous soumet un questionnaire. L'appel dure 3 minutes.

En fonction de vos réponses, le bot téléphonique vous donne des conseils, si vous devez appeler le 15 par exemple ou simplement passer par un généraliste, ou rester confinés chez vous. C'est donc ce système basé sur l'intelligence artificielle et ses appels de trois minutes qui sont censés permettre de repérer les endroits où le virus pourrait repartir après le déconfinement en localisant lesdits appels.

"Une première mondiale" en alternative au contact tracing


"L'intérêt principal est de pouvoir dire en direct, dans telle commune, attention, il y a des cas qui sont en train d'augmenter rapidement", explique à France Inter Xavier Jouven, cardiologue et épidémiologiste à l'hôpital Georges Pompidou à Paris.

Cette localisation est censée permettre d'identifier des foyers de résurgence et de tout de suite pouvoir régler les problèmes au niveau de la commune pour éviter d'avoir à reconfiner tout le monde. "Cela peut être une arme très efficace", ajoute le spécialiste. 

Afin de localiser les malades, AlloCovid se servira du code postal que les utilisateurs doivent fournir au moment de l'appel, ce dernier ne sera pas conservé. "C'est complètement anonyme, assure le médecin à France Inter. Mais cela permet d'enregistrer où il y a des personnes symptomatiques en France."

Conformément aux recommandations de la CNIL, ce projet a été accompagné par des spécialistes de la protection des données et "la visualisation et l’analyse des données collectées seront assurées via la collaboration entre l’Inserm et Voyageurs SNCF", une filiale de la SNCF.

Mille assistants virtuels téléphoniques seraient déjà prêts à recevoir des appels en simultané dès ce lundi 27 avril. Ils peuvent répondre dès lundi matin à mille appels simultanés de particuliers. L'équipe de l’Inserm à l'origine du dispositif se déclare prête à doubler voire tripler le nombre de bots pour répondre à plus d’appels. 

Est-ce que le code postal indiqué au moment de l'appel est vérifié? Le questionnaire permet-il de fournir un diagnostic fiable? Le nombre d'appels illimité par utilisateur ne risque-t-il pas de fausser les données? Il est encore trop tôt pour présenter ce dispositif comme une alternative au contact tracing, lui même n'étant même pas encore déployé en France et devant faire l'objet d'un débat à l'Assemblée Nationale le 28 avril prochain. 

Source : France Inter

Derniers Articles

Articles recommandés

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  •   4
    Compte désactivé depuis 2 mois Lien du commentaire

    J'en vois pas trop l’intérêt car je trouve qu'on est déjà assez fliqué comme ça

    Compte désactivé


  • phil depuis 2 mois Lien du commentaire

    C'est bien connu, les humains adorent parler à un répondeur soit-disant intelligent...


  • Quand le "nouveau monde" veut singer l'ancien, voilà ce que cela donne...

    Non seulement c'est le monde à l'envers (et ça on commence à s'y faire depuis le début du confinement... mais qui visiblement ne convient pas à tout le monde 😉)

    Mais pas certain que cela soit une grande réussite.


  • Luna depuis 2 mois Lien du commentaire

    Entre Allô Covid et envoyer se faire fou**, il y l'IA ... Bienvenue dans le monde des personnes qui crèvent comme des chiens soignés par des chatbot !!

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition