Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
La 5G pourrait bien mettre notre vie privée en danger (bien plus qu'elle ne l'est déjà !)
MWC 5G Interview 3 min de lecture 8 Commentaires

La 5G pourrait bien mettre notre vie privée en danger (bien plus qu'elle ne l'est déjà !)

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui va changer en termes de sécurité et de confidentialité avec l'arrivée de la 5G ? Le nombre d'appareils connectés augmentera considérablement et les opérateurs auront entre les mains une arme très puissante : nos données. Filip Chytrý, consultant en sécurité IoT à l'ENISA et directeur des ventes techniques et du renseignement sur les menaces chez Avast, nous en a parlé.

Qui va protéger nos données ?

La 5G est un réseau super rapide (jusqu'à 1,4 Gbit/s en téléchargement) qui présente des avantages mais qui soulève également des problèmes : nous verrons une augmentation du nombre d'appareils connectés et la centralisation de nos données. Actuellement, les opérateurs et les services sont diversifiés, ce qui nous permet de nous connecter en utilisant différents systèmes, mais les choses vont changer.

En connectant tous nos appareils, de la maison à la voiture, à un seul et même compte, les opérateurs peuvent connaître tous nos mouvements. Plus nos maisons et nos habitudes deviendront intelligentes, plus il sera facile pour ceux qui détiennent ces données de connaître toutes nos journées. A quelle heure nous nous levons, buvons du café, conduisons, allons au bureau, écoutons de la musique et regardons des films ou des séries TV le soir.

La centralisation du pouvoir entre les mains d'un petit nombre d'entreprises, voilà ce qui devrait préoccuper les consommateurs ! Mais qui se pose cette importante question ? Ce n'est pas clair pour le moment. Selon Filip Chytrý, personne ne s'en occupe réellement ou n'essaie de créer un processus, une structure de soutien, rien n'a été officiellement décidé à ce sujet et cela ne devrait pas nous inquiéter du tout.

smart home 03
Avec la 5G, il y aura une augmentation du nombre d'appareils connectés. © Alexander Supertramp/Shutterstock

Les États-Unis et l'Asie en tête en Europe

Ces dernières années, diverses réglementations ont conduit à une réduction des coûts des services Telco pour Internet, les appels et les SMS, tout en limitant sa compétitivité. En termes de technologie et d'innovation, l'Europe ralentit donc son rythme par rapport à des pays comme les États-Unis et l'Asie, les fonds dont dispose l'UE pour investir dans la 5G ne sont tout simplement pas comparables à ceux des autres pays.

Il n'est pas facile de comprendre ce qui arrivera aux pays qui ne seront pas en mesure de suivre. Si l'arrivée tardive de la 4G dans certains pays n'a pas marqué son destin (en Ukraine, la technologie 4G est arrivée quelques années plus tard que le reste de l'Europe), avec la 5G, les conséquences pourraient être beaucoup plus évidentes.

La différence de vitesse sera énorme et les possibilités d'automatisation semblent presque illimitées. Il y aura probablement de grandes différences en termes d'accès au savoir et à l'information, ce qui pourrait rendre ces pays moins compétitifs que les autres. Pour l'instant, il ne s'agit toutefois que d'hypothèses.

Quoi qu'il en soit, il faudra du temps pour que la 5G se répande ; probablement en 2020, elle ne sera encore accessible que dans les grandes métropoles. En attendant, nous espérons que les institutions seront préoccupées par la question de la sécurité et de la vie privée, qui, pour l'instant, ne semble pas être traitée correctement.

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • HFE depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Après cette démonstration pour ne rien dire, 4G ou 5G cela ne changera rien, il suffit d'avoir tout simplement les bons composants hard pour éviter ce genre de problèmes de sécurité. Comme tout le monde sait que l'électronique de nos phones ou ordinateurs est pour faire du business et de l'espionnage, il n'est point besoin de faire un dessin. La cryptologie est devenue caduque pour le grand publique...


  • Stiven depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Comme on le dit à chaque fois avant de nous pondre un nouveau réseau, qu'ils améliorent celui déjà existant, car si tout le monde avait réellement la 4G, on aurait déjà des possibilités énormes !
    Maintenant la 5G qui va aller plus vite que la fibre, mis à part les objets connectés et plutôt les gros comme les voitures, je n'en vois pas l'intérêt pour le commun des mortels, par contre ça ouvre un peu plus la voie au contrôle des masses...


  • "A quelle heure nous nous levons, buvons du café, conduisons, allons au bureau, écoutons de la musique et regardons des films ou des séries TV le soir."

    Honnêtement, s'il n'y a que ça, ça ne me dérange pas le moins du monde, de toute façon c'est déjà le cas pour presque tout ce qui est cité. Ce qui me dérange nettement plus, c'est que mes mails soient lisibles par Google/Microsoft/Yahoo etc..., ou bien que mes messages SMS/WhatsApp le soient par d'autres sociétés. Et pas besoin d'attendre la 5G pour ça, de nombreuses sociétés ont déjà accès à nos messages privés ou professionnels.

    Bref, de toute façon nous parlons pour rien, car tout cela nous dépasse, nous sommes des consommateurs à plumer pour les uns, des pigeons à désinformer et à conditionner pour les autres. Ils feront ce qu'ils voudront et personne ne pourra rien y faire, comme dans tous les autres domaines de notre monde (pourri).


  • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Pour ce qui est du thème abordé, la prise de conscience individuelle pour la garantie de la protection de la vie privée, le chemin sera encore long et difficile, à mon idée.

    Pour voir comment des "professionnels de la profession", des journalistes aujourd'hui (enfin, plutôt hier pour les plus mal intentionnés sanctionnés...) rédacteur en chef ou rédacteur en chef-adjoint de journaux aussi progressistes que prestigieux se sont fait prendre par leurs tweets et leurs pages Facebook irrespectueuses, humiliantes et calomnieuses n'ont pas compris qu'en laissant visible pendant des années, à tout un chacun, les preuves de leurs comportements ignobles, ils pouvaient à tout moment se faire prendre.

    Il est plus qu'évident que ces personnages informés(sic) et avertis n'étaient pas réellement conscients des conséquences nauséeuses qu'ils laissaient sur la Toile.

    Pour monsieur et madame Michu, bien moins avertis sur le sujet, la prise de conscience et la résolution est encore devant eux pour un certain temps et même un temps certain...


  • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

    "La centralisation du pouvoir entre les mains d'un petit nombre d'entreprises, voilà ce qui devrait préoccuper les consommateurs ! Mais qui se pose cette importante question ? Ce n'est pas clair pour le moment. Selon Filip Chytrý, personne ne s'en occupe réellement ou n'essaie de créer un processus, une structure de soutien, rien n'a été officiellement décidé à ce sujet et cela ne devrait pas nous inquiéter du tout."

    Cela m'inquiète beaucoup que "cela ne devrait pas nous inquiéter du tout".
    Plus probablement un problème de traduction...


    • phil depuis 2 semaines Lien du commentaire

      "La centralisation du pouvoir entre les mains d'un petit nombre d'entreprises, voilà ce qui devrait préoccuper les consommateurs !"

      Ha bon ! ce n'est pas déjà le cas depuis un moment ? :/


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        On est bien d'accord et j'espère que beaucoup (ici et ailleurs) s'en rendent ou s'en rendront compte assez vite aujourd'hui car les conséquences catastrophiques prévisibles ou déjà à l’œuvre seront de plus en plus difficiles à contrecarrer.

        Et j'apprécie beaucoup que les (ou des, faute d'en savoir plus 😉) rédacteurs du site agitent la sonnette d'alarme.

        Pour mon compte ce type de problème et d'autres qui s'y rattachent sont primordiaux à résoudre pour espérer conserver les libertés chèrement acquises depuis plus de 150 ans mais qui s’effilochent déjà avec les pratiques douteuses des puissances dominantes du secteur.


      • skyrail depuis 2 semaines Lien du commentaire

        oh pas besoin des technologies récentes pour voir ce monde priver ses individus de liberté (au sens large du terme).
        J'ai entendu, il n'y a pas si longtemps qu'il était question de boycotter un match de prestige entre deux équipes de foot renommées, et qui devait se dérouler en Arabie Saoudite cette année.
        Tout simplement parce que, je cite "Les «tifose», supportrices italiennes, ont ... eu la surprise de constater qu'elles ne pourraient assister au match que dans des tribunes spécifiques réservées aux familles et donc en présence d'un homme.".
        Ceci va à l'encontre de la liberté de circulation des femmes, sans la présence d'un homme.