Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 min de lecture 25 partages 4 Commentaires

Yahoo! racheté par Verizon pour 5 milliards de dollars

Une page de l'histoire du web vient de se tourner. L'ancien géant de la recherche sur le web, Yahoo!, vient d'être vendu à l'opérateur télécoms américain Verizon pour 4,8 milliards de dollars (4,3 milliards d'euros). Déjà préssentie depuis hier, la nouvelle a enfin été officialisée ce lundi 25 juillet.

La descente aux enfers de Yahoo! ne semble plus s'arrêter. Malgré la nomination de Marissa Mayer, une ex-dirigeante de Google, à la tête, Yahoo! n'a jamais pu retrouver son lustre d'antan.  Les derniers résultats trimestriels, annoncés lundi avaient encore déçu avec une perte nette de 440 millions de dollars. 

marissa2 1024x679
Marissa Mayer, la CEO actuelle de Yahoo ! © Yahoo

Depuis peu, il se murmurait que Yahoo! était à la recherche de repreneurs. L'entreprise avait déjà licencié plus de 2000 postes l'an passé. Yahoo!, qui emploie désormais 8800 personnes, rejoint donc les équipes de Verizon, un autre géant américain déjà acquéreur d'AOL l'an passé pour 4,4 milliards de dollars. Verizon devient ainsi l'héritier de deux entreprises qui ont fait l'histoire du web. Créé en 1995, Yahoo! possède, outre ses activités de recherche, de nombreux sites et applications (messagerie, hébergeur de photos et de blogs...).

Avec ce rachat, Verizon a également récupéré les actifs immobiliers de Yahoo!, le portefeuille de brevets sera cédé séparément. Verizon souhaite désormais concurrencer de plus en plus fortement Facebook et Google avec désormais plus de 25 marques différentes présentes sur le marché du web.

Que pensez-vous de cette annonce ?

25 partages

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • Wakfu depuis 11 mois Lien du commentaire

    Ça me déprime...

  • Si Verizon, en rachetant des entreprises qui complètent son activité de départ, (avoir des services qui apportent un plus directement intégré à son métier de fournisseur d'accès) a l'intelligence de se singulariser par rapport à ses principaux concurrents, nettement plus puissants, en inventant un "anti-Google" ou un "anti-Facebook" avec un apport de services qui ne singent pas cette concurrence, il lui est possible avec une bonne stratégie et peut-être moins de lourdeur que ses "adversaires" à attirer une clientèle en mal de nouveauté et de renouvellement dans ce secteur qui évolue à une vitesse quasi incontrôlable.
    Est-ce que Verizon a les moyens de cette ambition ou peut-il fédérer des volontés pour y parvenir ? Je n'en sais rien, mais l'utilisateur lambda ne peut que le souhaiter vivement.

    • Benoit Pepicq
      • Admin
      • Staff
      depuis 11 mois Lien du commentaire

      Je pense que les (rares) entreprises qui auront les moyens de s'opposer à Facebook et à Google feront exactement la même chose qu'eux, mais à leurs propres fins. Le gâteau sera partagé en 3 et non plus en 2, je ne pense pas que cela fasse une grande différence pour l'utilisateur lambda qui participera au succès de cette réussite, peut-être même à l'insu de son plein gré comme dirait Richard. Cette opinion n'engage que moi, ceci dit :-)

  • Tiguan depuis 11 mois Lien du commentaire

    Si ça peut les sauver, tant mieux pour eux mais concurrencer Facebook et Google ne va pas être une mince affaire, beaucoup se sont déjà cassé le nez à ce petit jeu . A suivre ....

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris